Comment voyager gratuitement grâce aux programmes de récompenses

Les programmes de récompenses, c’est payant!

Je me suis longtemps moqué des accumulateurs compulsifs de milles AIR MILES et Aéroplan. Manipulés par le marketing comme des marionnettes, ils courent aux quatre coins de la ville pour récolter quelques malheureux milles de récompense. Tout ça dans l’espoir d’un jour les échanger contre un grille-pain.

Néanmoins, depuis 2-3 ans, j’ai succombé à la frénésie. Armé d’une dizaine de cartes de plastique, je collectionne les points de manière quasi obsessionnelle.

Or, je ne le fais pas dans le but d’obtenir un sèche-cheveux ou une machine à café , mais plutôt pour voyager gratuitement.

D’ailleurs, j’écris ce texte sous un palmier, sur une plage paradisiaque de l’île Maurice, gracieuseté d’un programme de récompenses. À bien y penser, même le iPad que j’utilise est issu d’une prime bancaire.

Je suis vraiment un profiteur! 😀

Exploiter les failles, une science

À la base, les programmes de fidélisation sont principalement des outils de marketing ayant comme but de nous faire dépenser davantage. Certes, en utilisant certaines astuces, nous pouvons en exploiter les failles.

De là, certains adeptes ont développé une véritable science pour empiler les milles.

C’est le cas de Jean-Maximilien Voisine, chasseur de points invétéré et fondateur du site web qui est devenu la référence au Québec, Milesopedia.

Accompagné de sa conjointe et de ses deux enfants, Jean-Maximilien voyage partout dans le monde pour presque rien. En plus, il le fait souvent en classe affaires.

Jean-Maximilien Voisine
J’ai donc fait appel à ses connaissances pour peaufiner ma stratégie.

Comment voyager gratuitement (ou presque)?

Vous avez peut-être entendu l’histoire de David Phillips qui a accumulé 1.2 million de milles de récompenses en achetant 12 150 contenants de pudding, tirant profit d’une promotion à l’épicerie.

Ou bien, de l’histoire de Avery Campbell qui achetait des pièces d’argent de la Monnaie royale canadienne avec sa carte de crédit pour ensuite utiliser ces mêmes pièces pour en payer le solde à la fin du mois. Du coup, il amassait une tonne de points sans dépenser un rond.

Sans tomber dans de tels extrêmes, voici quelques astuces pour tirer le maximum des programmes de récompenses.

1- Fixez-vous un objectif

Soyons honnête, accumuler les milles de récompenses exige de la discipline.

D’ailleurs, ce sont les mauvais payeurs ainsi que les consommateurs négligents qui financent le programme. Donc, il ne faut pas que ce soit trop facile non plus.

Reste que, en ayant un objectif clair, ça aide à maintenir la motivation.

Voici les programmes de récompenses, classés par objectif:

Source: Milesopedia

Dans notre cas, chaque année, nous tentons d’obtenir gratuitement un vol aller-retour long-courrier (à l’extérieur de l’Amérique du Nord). Nous misons donc surtout sur les programmes de récompenses aériens.

2- Souscrivez aux cartes les plus payantes

La souscription à une carte de crédit est l’action la plus payante pour un chasseur de milles. Par exemple, j’ai récemment souscrit à la Mastercard BMO AIR MILES World Elite en échange de 3 000 milles AIR MILES.

Concrètement, cette prime représente deux vols aux îles de la Madeleine ou un vol à Miami (source). Pas mal pour 15 minutes de mon temps!

Selon Milesopedia, voici les cartes les plus avantageuses, classées par objectif:

Cartes pour obtenir des billets d’avion

Carte

Bonus

Remises

Autres avantages

Frais

MasterCard BMO AIR MILES World Elite

3 000 milles AIR MILES 1 mille / 10$ d’achats Rabais de 15% sur les billets d’avion AIR MILES

Réduction sur un billet pour compagnon

Excellentes assurances

Accès aux salons d’aéroport VIP

120$/année
Gratuit la 1ère année
(Conditions)

American Express Platine AIR MILES

2 000 milles AIR MILES 1 mille / 10$ d’achats, chez certains participants AIR MILES

1 mille / 15$ d’achats, ailleurs

65$/année
(Conditions)

MasterCard BMO AIR MILES

Jusqu’à 800 milles AIR MILES 2X les milles pour chaque tranche de 20$ d’achats chez les partenaires AIR MILES

1 mile / 20$ d’achats ailleurs

Jusqu’à 25% de réduction chez National Aucuns frais
(Conditions)

Mastercard IGA AIR MILES de BMO

Jusqu’à 800 milles AIR MILES 2X les milles pour chaque tranche de 20$ d’achats chez les partenaires AIR MILES

1 mile / 20$ d’achats ailleurs

Aucuns frais
(Conditions)

Mastercard Shell AIR MILES de BMO

Jusqu’à 800 milles AIR MILES 2X les milles pour chaque tranche de 20$ d’achats chez les partenaires AIR MILES

1 mile / 20$ d’achats ailleurs

Aucuns frais
(Conditions)


Cartes pour obtenir des nuits d’hôtel

Carte

Bonus

Remises

Autres avantages

Frais

American Express Starwood Preferred Guest

50 000 points Marriott Rewards 2 points / dollar d’achat

5 points / dollar dans les hôtels du groupe

Assurances voyages

Une nuit gratuite à chaque renouvellement

120$/année
(Conditions)

Mastercard Best Western Rewards

20 000 points Best Western 1 point / dollar d’achat

5 points / dollar d’achat chez Best Western

Assurances voyages

Une nuit gratuite à chaque renouvellement

Aucuns frais
(Conditions)


Cartes pour obtenir des récompenses bancaires

Carte

Bonus

Remises

Autres avantages

Frais

Mastercard BMO World Elite

35 000 points BMO 3 point / dollar d’achat voyage, resto, divertissement

2 points / dollar ailleurs

Excellentes assurances

Accès aux salons d’aéroport VIP

150$/année
Gratuit la 1ère année
(Conditions)

Mastercard World Elite Banque Nationale

Jusqu’à 250$ de remboursement par an Jusqu’à 2 points / dollar d’achat Accès au salon Banque Nationale (YUL) 150$/année
Gratuit la 1ère année
(Conditions)


Cartes pour obtenir des remises en argent

Carte

Bonus

Remises

Autres avantages

Frais

Mastercard Platine Plus Argent Content MBNA

5% de remise en argent sur les achats admissibles pendant les 6 premiers mois 2% de remise sur les achats admissibles d’essence et d’épicerie

0.5% de remise en argent sur tous les autres achats admissibles

Gamme complète d’assurances Aucuns frais
(Conditions)

Mastercard BMO Remises

5% de remises en argent sur tous vos achats pendant les 3 premiers mois 1% de remises en argent sur tous vos achats Jusqu’à 25% de réduction chez National Aucuns frais
(Conditions)

Visa Infinite Momentum Scotia

Remise en espèces de 10% sur les achats courants pendant les 3 premiers mois 4% de remises en argent sur épicerie, essence

2% de remises en argent sur pharmacies, paiements récurrents

1% pour tous les autres achats

Excellentes assurances 99$/année
Gratuit la 1ère année
(Conditions)

Mastercard BMO Remises World Elite

5% de remises sur tous vos achats pendant les 3 premiers mois 1.5% de remises en argent sur tous vos achats Accès à des salons d’aéroport VIP

Services d’assistance routière sans frais

Protection de 8 jours couvrant les frais médicaux à l’étranger

120$/année
(Conditions)

Mastercard Remises Tangerine

Aucun 2% de remises dans certains commerces

0.5% pour tous les autres achats

Garantie prolongée Aucuns frais
(Conditions)

Mastercard Scotia Momentum

Aucun 1% de remises en argent en épiceries, stations-service, pharmacies, paiements récurrents

0.5% de remises en argent sur tous les autres achats

Aucuns frais
(Conditions)

Mastercard macrédit de la Banque Nationale

Jusqu’à 6% de remise en argent sur vos achats admissibles pendant les trois premiers mois 1% de remise en argent pour resto, prélèvements préautorisés récurrents

0.5% de remise en argent tous les autres achats admissibles

Protection contre le vol ou les dommages jusqu’à 2 ans après l’achat d’un appareil mobile

Garantie prolongée

Protection des achats de 90 jours

Aucuns frais
(Conditions)

Source


Cartes tout usage

Carte

Bonus

Remises

Autres avantages

Frais

American Express Cobalt

Jusqu’à 2 500 points-privilèges par période de facturation mensuelle 5 points / dollar d’achats, resto, bar, épicerie

2 points / dollar d’achats, transport, essence

1 point / dollar d’achats, ailleurs

Accès à l’avance aux billets de certains événements 10$/mois

American Express Platine

50 000 points-privilèges 1.25 point-privilège / dollar d’achats Crédit annuel pour voyage de 200$

Accès à divers événements spéciaux

Accès à plus de 1 200 salons d’aéroport

699$/année

American Express Or avec primes

25 000 points-privilèges 2 points-privilèges / dollar d’achats, stations-service, épicerie, pharmacies

1 point-privilège / dollar d’achats ailleurs

Réservation de voyage auprès de n’importe quel transporteur aérien 150$/année


3- Soyez infidèle

Ironiquement, les programmes de fidélisation sont plus payants pour les clients infidèles.

Comme l’explique Jean-Maximilien, « il faut conserver les cartes juste assez longtemps pour obtenir les primes, puis fermer le compte pour éviter les frais annuels ».

Vous maximiserez l’accumulation de milles/points en répétant cette stratégie tous les trois mois environ.

Certes, Jean-Maximilien recommande aux débutants de s’en tenir à un intervalle de six mois.

Astuce

Trop de cartes?

L’application AwardWallet conserve vos identifiants, vos mots de passe, vos différents soldes de points & miles, tout en vous avertissant de leur expiration.


4- Fortifiez votre dossier de crédit

Avant de continuer, une mise en garde est nécessaire. Les demandes de cartes de crédit affectent négativement votre dossier de crédit.

En effet, les nouvelles demandes de crédit comptent pour 10% dans le calcul de la note de crédit. Par conséquent, chaque demande pourrait vous faire perdre 5 à 20 points (source).

Donc, si vous prévoyez financer l’achat d’une maison prochainement, allez-y mollo.

Néanmoins, selon Jean-Maximilien, en général, trois mois suffisent pour récupérer les points perdus suite à une demande de carte de crédit.

Il faut toutefois connaître les astuces pour préserver sa cote de crédit.

Comment protéger votre cote de crédit:

Comment améliorer sa cote de crédit
Restez loin des limites accordées sur vos cartes de crédit (idéalement moins de 30% du montant total consenti).
Comment améliorer sa cote de crédit
Respectez vos échéances mensuelles à la lettre. Ne pas payer l’entièreté du solde à temps effacerait tous les bénéfices liés aux récompenses.
Comment améliorer sa cote de crédit
Devancez le paiement du solde des cartes, avant l’échéance prévue.
Comment améliorer sa cote de crédit
Conservez au moins une carte de crédit pendant de nombreuses années.
Comment améliorer sa cote de crédit
Évitez les cartes superflues, notamment celles des grands magasins.

Source: Milesopedia, Les Affaires

5- Contournez les exigences

Les primes juteuses de souscription sont normalement accompagnées de conditions. Par exemple, la Mastercard BMO World Elite requiert que vous dépensiez 3 000$ au cours des trois premiers mois pour toucher le bonus.

Cependant, il y a des trucs pour contourner ces exigences.

J’en suis la preuve vivante. Je viens tout juste d’atteindre le statut ONYX du programme AIR MILES (normalement réservé aux « big spenders »), malgré ma frugalité légendaire.

Comment gonfler artificiellement vos dépenses:

Comment améliorer sa cote de crédit
Achetez des cartes cadeaux pour devancer les achats que vous ferez de toute façon dans le futur. Entre autres, les cartes prépayées pour l’épicerie et pour la station-service sont des valeurs sures.
Comment améliorer sa cote de crédit
Payez vos factures d’Hydro-Québec ou d’autres fournisseurs avec votre carte de crédit via l’application PayTM.
Comment améliorer sa cote de crédit
Payez les fournisseurs qui n’acceptent que les chèques (ex: vos impôts, votre loyer, etc.) avec votre carte crédit via l’application Plastiq. NB: Des frais de 2.5% s’appliquent.
Comment améliorer sa cote de crédit
Payez pour vos amis au resto (en obtenant un transfert de fonds par la suite) ou payez avec votre carte de crédit personnel pour les dépenses liées au travail.

6- Planifiez vos achats

J’entendais Isabelle Maréchal, sur les ondes du 98,5 FM, se plaindre du coût de la vie. « J’ai payé 20$ pour 4 brosses à dents à la pharmacie, ça n’a pas de bon sang! »

Je suis d’accord, ça n’a pas de bon sang. Alors, pourquoi encourager cette pratique?

Selon moi, la planification est la clé.

Nous aurons toujours besoin de farine, de beurre, de savon à lessive, de dentifrice, de crème solaire, de papier-cul, etc. C’est prévisible!

Alors, pourquoi ne pas stocker ces articles quand les milles de récompenses sont bonifiés? Ceci n’engendre aucune dépense additionnelle, au contraire ça permet d’économiser à long terme.

7- Accélérez la récolte de milles/points

Vous avez un portefeuille bourré de cartes? Il faut maintenant savoir comment les utiliser. Voici quelques trucs.

Le « Double dip »

Jean-Maximilien suggère une tactique qui s’appelle le « double dipping ». Il s’agit de combiner les cartes de crédit aux cartes de récompenses et de les utiliser aux bons endroits pour maximiser les milles obtenus.

Voici un exemple:

En magasinant chez IGA Express, vous obtenez un mille/10$ d’achat en présentant votre carte AIR MILES et un mille/10$ d’achat en payant avec la carte de crédit affiliée au même programme (BMO AIR MILES World Elite). Vous doublez ainsi les milles de récompenses.

Les portails web

Dans le même sens, en magasinant en ligne, vous pouvez récolter des milles additionnels. Les portails Aéroplan (NetBoutique) et AIR MILES (AirmilesShops) proposent des incitatifs intéressants.

À titre d’exemple, il est possible de faire des achats sur Amazon.ca, en passant par le portail NetBoutique. Ce petit détour vous rapportera 10 milles Aéroplan pour chaque 1$ dépensé (détails).

Les cartes cadeaux

Enfin, payer par l’entremise d’une carte cadeau peut parfois être avantageux. Ceci permet de faire un achat chez le commerçant qui offre le plus de milles/points de récompense.

Voici un exemple tiré du site Milesopedia:

Si vous achetez une bouteille de vin à la SAQ avec la carte Cobalt, vous obtiendrez 1 point de récompense par dollar d’achat.

Si toutefois vous achetez une carte cadeau SAQ à l’épicerie (ex: Metro), vous récolterez 5 points pour chaque dollar d’achat. Vous pourrez, par la suite, l’échanger à la SAQ.

Au final, vous dégusterez le même vin, avec 5X les points en prime.

8- Faites-vous plaisir

Vous faites des pieds et des mains pour cumuler les milles/points? Gâtez-vous donc quand vient le temps de les échanger.

Pour Jean-Maximilien, ça signifie faire un mini-tour du monde (un vol vers l’Asie avec 2-3 arrêts), en classe Affaires, pour 150 000 milles Aéroplan.

Pour moi, ça représente voler à l’autre bout du monde, en payant uniquement le montant des taxes (environ 150$). Normalement, j’obtiens cette prime une fois l’an. Et, ça justifie tous les efforts.

Par ailleurs, l’accès aux salons VIP d’aéroports représente aussi une belle récompense. C’est devenu un de mes petits caprices.

En revanche, si vous préférez brûler 11 000 milles AIR MILES sur un grille-pain Dolce & Gabbana, faites-vous plaisir!

La jeune retraitée à l'Île Maurice
Sur ce, je vous souhaite un bon voyage ou de bonnes toasts, selon votre préférence.

Êtes-vous un(e) chasseur(euse) de points? Comment utilisez-vous les récompenses?

49 commentaires

  1. Le jeune retraité,

    Tu es TELLEMENT un profiteur! 🙂 Désolé pour le sarcasme en ce début d’année…

    Plus sérieusement, tu fais bien de maximiser ces systèmes de récompenses. Tu connais bien le principe du marketing et de la consommation, en tant qu’ancien marketeur. De plus, tu as le temps de maximiser les systèmes de récompenses et les cartes depuis que tu t’es libéré et la « rat race ». Finalement, tu aimes voyager, alors pourquoi ne pas en « profiter » pour diminuer tes coûts de voyage… Bravo! Et merci pour les trucs. Je vais partager cet article avec ma femme, car elle a plus de temps (et de patience) que moi pour cela!

    Profites du bon temps à l’île Maurice et j’espère qu’on va se rencontrer dans un BBQ ou un 5 à 7 cet été.

    Bonne année 2019 à vous deux!

    Retraite101

    1. En passant, ça commence à faire longtemps que tu n’as pas commenté sur mon blog 🙁 Au retour de tes vacances, tu iras faire un tour… Tu vas voir, il y a eu beaucoup de changements 🙂 Bonne année encore une fois.

      1. Salut R101,

        Honnêtement, les programmes de récompenses sont parfois un peu chiants. Ça prend de la patience, surtout avec certaines banques.

        Par contre, si on calcule le ROI, c’est payant. Par exemple, la souscription à une carte de crédit prend moins de 15 minutes et peut rapporter plus de 300$. Je ne connais pas d’autres moyens (légaux) de faire autant d’argent.

        Il faut en profiter maintenant! Étant donné la popularité grandissante du « credit card churning », plusieurs banques envisagent réduire les récompenses.

        Je t’offre mes meilleurs voeux de liberté pour la nouvelle année!

        J’irai faire un tour sur ton blogue très prochainement. J’ai un peu de retard dans mes lectures… Au plaisir!

    2. Bonjour, En avril 2018, j’avais commandé 2 cartes de crédit RBC Visa Infinite (une pour moi et l’autre pour mon conjoint) et ainsi accumulé 25000 points voyage par personne, représentant 250 $/personne. Cependant, lorsque j’ai fait une réservation dans un tout inclus, nous ne pouvons utiliser deux cartes distinctes pour le paiement du forfait. Moi qui pensait économiser 500 $ sur mon voyage, je n’en ai sauvé que 250 $. Mais bon, c’est toujours ça de pris. En 2019, j’ai l’intention de me pencher sur le dossier de ramassage de points. Votre article est vraiment intéressant en ce sens.

      1. Bonjour Bezon22,

        Les 250$ restants sur la carte de votre conjoint ne sont pas perdus. Ils pourront être utilisés pour un prochain voyage, non?

        En tout cas, ça vaut la peine de se pencher là-dessus, surtout si vous aimez voyager.

        Merci beaucoup pour ce premier commentaire! N’hésitez pas à revenir partager vos expériences.

  2. J’A-DO-RE littéralement ce texte ! Je vais l’épingler et l’étudier à fond!! 🤓 Quelles astuces précieuses ! Et merci de nous faire connaître Jean-Maximilien, je vais aller voir sa page. Bonnes vacances!!

    1. Merci beaucoup Tammy!

      La plupart des astuces proviennent de Jean-Maximilien. C’est un vrai chasseur de points. D’ailleurs, lui et moi n’arrivons jamais à nous rencontrer, il y en a toujours un de nous deux en voyage. 😉

      Bonne chasse aux milles!

  3. J’adore ton partage! j’en apprends beaucoup et vais relire, relire puis essayer d’appliquer les connaissances acquises! Mille MERCIs JS!!!

    1. Bonjour Lien,

      La morale de l’histoire, soyez infidèle! 😉

      Plusieurs personnes se limitent à leur banque quand vient le temps de souscrire à une carte de crédit. Il faut magasiner sans gêne et ne pas avoir peur de virevolter d’une banque à l’autre. C’est à peu près le seul moment où nous avons le gros bout du bâton.

      Bonne et heureuse année!

  4. Salut jeune retraité! Moi aussi je suis un adepte de travel hacking. Perso, je ne connais pas bien le programme d’air Miles, on m’avait dit que c’était plus fastidieux que les autres programmes de récompenses. Pour ma part, j’utilise généralement Aéroplan pour les vols ou bien les pts de récompense BMO ou RBC.

    Une fois à la retraite comme toi, on a moyen d’être plus flexible pour les billets d’avion. Comme par exemple partir et revenir sur semaine un mercredi! Mais pour tout le reste de nous autres, voyager avec des points ça vaut doublement la peine! 😉

    Au plaisir de lire tes prochains articles!

    1. Salut Therichdog,

      Je viens de découvrir ton blogue et je l’ai ajouté à ma biblio. Ça tombe bien, ton dernier article traite justement du même sujet.

      AIR MILES n’est pas le meilleur programme pour obtenir des vols long-courrier, c’est plutôt utile pour les vols en Amérique du Nord. Pour ma part, les programmes Aéroplan, HSBC, BMO et RBC ont étés plus avantageux.

      C’est vrai qu’à la retraite, nous avons la flexibilité de partir n’importe où, n’importe quand. Ça permet de profiter des spéciaux. À titre d’exemple, nous partons prochainement pour Singapour pour la modique somme de 550$ (aller-retour).

      Au plaisir d’aller découvrir ton blogue!

      1. Ouff! Ça donne le goût! Profitez en bien! La vie est faite pour ça selon moi! Et pi vous avez travaillé pour cette belle liberté, vous la méritez!

        Merci pour l’ajout! Je vais ajouter une biblio sur le mien également, c’est beaucoup d’apprentissage au début partir un blog

          1. C’est plus au niveau technique… est-ce que tu as confié le design de ton blog à quelqu’un toi? Je trouve le tien très beau. Qu’est ce que tu utilises pour faire tes logos/thumbnails d’articles? J’ai encore beaucoup à apprendre…

          2. Merci!

            Je fais tout moi-même. Je suis parti du template GridBox, puis j’ai changé quelques détails en injectant du CSS. Pour les images, j’utilise Photoshop. J’ai déjà été web designer, alors je connais assez bien tous ces outils.

            Il y a aussi Fiverr.com, si tu n’es pas à l’aise avec HTML/CSS.

            Ceci dit, je trouve que ton site est très « clean » et facile d’utilisation. C’est en plein mon genre.

            Envoie-moi un courriel si tu as des questions plus spécifiques. Il me fera plaisir de t’aider.

  5. Avant d’acheter de nouveaux meubles, magasiner votre carte !

    Pour notre immeuble au centre ville, c’est moi qui paye les assurances pour le triplex (sur ma carte), et les gens me remboursent leurs parts. Personne ne s’est plaind que je touche 2% de remise en points jusqu’à maintenant (!).

    Vérifier votre statut avec votre banque (!). Dans mon cas, la banque me rembourse le $120 de frais annuel.

    Pour le salon vip à l’aéroport, ce n’est malheureusement qu’à Montréal avec ma banque. Même pas à Toronto, donc privilège assez limité…

    1. Très bons conseils David!

      Lorsqu’on a un achat important à faire, c’est le meilleur moment de souscrire à une nouvelle carte de crédit. On accumule les points en plus d’atteindre le montant d’achat nécessaire pour obtenir le bonus de souscription.

      Par ailleurs, payer pour les autres est un autre excellent moyen d’accumuler les points. Je l’ai fait abondamment dans mon dernier emploi. Les 20k$ de mon compte de dépense étaient entièrement sur ma carte personnelle.

      Enfin, c’est vrai que dans certains cas la banque rembourse les frais. Ça vaut la peine de s’informer et d’insister un peu.

      Merci pour l’excellent complément d’information!

  6. Oh wow!!!! Super intéressant cet article, et plein de bons trucs, merci beaucoup!! Je risque de le relire quelques fois pour voir tout ce que je pourrai en tirer :)! Et j’ai tellement ri en voyant le toaster Dolce-Gabbana!! C’est complètement fou!! Bonne année 2019!

    1. Merci Josianne!

      Certains membres du programme AIR MILES diront « c’est gratuit, alors pourquoi pas acheter quelque chose que je n’achèterais pas en temps normal ». D’où le grille-pain à 11 000 points.

      Toutefois, ces derniers ne réalisent pas qu’ils pourraient aller manger des toasts en Argentine pour le même prix.

      Bonne année!

  7. Bonjour le jeune retraité, je voudrais savoir ce que tu penses des cartes de crédit avec des frais annuels, est-ce que cela vaut vraiment la peine de payer pour une carte de crédit pour avoir 2% de plus en boni au lieu de 1% et aussi les cartes Costco membre privilège à 60 $ (ce que j’ai présentement) versus membre exécutif à 120$?? Lorsque je m’informe on me sort toujours toutes sortes de raisons pour payer plus cher et finalement je suis toute mêlée et je comprends rien…

    une fille qui a peur de se faire avoir…

    1. Le plus simple est de procéder aux calculs vous-mêmes. Comparez les récompenses ($) pour les cartes de crédit dont vous parlez, selon leur pourcentage de remise (%) et le montant que vous avez en moyenne sur votre carte chaque mois. La règle générale est que, plus que vous dépensez avec votre carte de crédit, plus que les cartes avec frais annuels seront avantageuses pour vous, car les remises seront plus importantes que les frais annuels. Par contre, faites attention de ne pas tomber dans l’excès… 🙂

    2. Bonjour Chantal,

      Dans mon cas, pour qu’une carte avec des frais annuels vaille la peine, il faut que la prime de souscription couvre au moins le montant des frais annuels. Par exemple, il y a deux semaines, j’ai souscrit à la carte HSBC World Elite. Les frais annuels étaient de 100$, mais j’ai obtenu une prime équivalente à 475$ à la signature. J’ai donc récupéré mon argent immédiatement et j’ai fait 375$.

      Pour ce qui est des remises en argent, vous devez faire le calcul. Premièrement, vous devez connaître le montant moyen de vos dépenses annuelles. Ensuite, multiplier ce montant par le pourcentage additionnel de remise en argent que vous procurera la carte en question.

      Par exemple, si vos dépenses annuelles sont de 20 000$ et que la carte vous procure 1% de plus sur vos achats, à la fin de l’année, vous aurez 200$ de plus. Par conséquent, si les frais annuels de cette carte sont de 200$, vous ne faites pas un rond.

      Pour Costco, je ne sais pas puisque je ne suis pas membre. Peut-être qu’un lecteur pourra répondre…

  8. Bravo pour l’article! Je me rappelle il y a quelques années d’avoir fait du double dip en combinant la carte airmiles et la amex airmiles avec les bon détaillants pour des achats de consommations courantes. J’avais une belle surprise à chaque année. Je suis un peu frustré avec airmiles, les récompenses sont beaucoup trop longues à atteindre. Bref, c’est avec les voyages que ça semble le plus intéressant. Je n’ai pas beaucoup de temps pour voyager présentement. Est ce que les miles accumulés vont garder leur valeur pour une période de 5 à 10 ans ?!

    Je vais réfléchir à tout ça, merci pour tous ces trucs!

    Sinon, je continue avec ma carte orange Tangerine. 2% sur l’épicerie et frais récurrent. C’est la meilleure carte pour ne pas se casser la tête.

    1. Merci J-D!

      Les milles de récompenses AIR MILES n’ont plus de date d’échéance (suite au fiasco de 2016). Par contre, les milles accumulés à travers le programme Aéroplan nécessitent au moins une transation par année pour rester actifs.

      Ceci dit, les chasseurs de points sont unanimes, vaut mieux utiliser les milles, sans trop les accumuler. L’expression consacrée est « Earn and burn ». En fait, on ne sait jamais ce qui peut arriver.

      La carte Tangerine est une excellente carte tout usage, sans tracas.

      Bonne chasse aux points!

  9. Très intéressant cet article! J’ai déjà chassé les air miles il y a plusieurs années et j’ai réussi à m’acheter une déchiqueteuse… que j’apprécie quand même, mais j’étais un peu déçue de ne pas pouvoir obtenir plus lol. Maintenant, j’utilise mes cartes de fidélité quand je vais dans les magasins, mais je ne cours pas après les points, j’achète ce dont j’ai besoin et si ça donne des points tant mieux. J’utilise surtout ma carte air miles pour avoir de l’épicerie gratuite. Mais, j’avoue que vos exemples sont très intéressants. Je vais y réfléchir, car de toute façon, je songe à changer de carte de crédit, car je ne la trouve pas très généreuse en points. Merci pour cet article très pertinent encore une fois! 🙂

    1. Merci Cynthia!

      Selon moi, juste le fait de souscrire à 2-3 cartes de crédit par année représente la stratégie la plus payante. C’est le moyen le plus rentable d’accumuler les milles de récompenses. Une seule prime de souscription dépasse souvent toutes les remises en argent accumulées durant une année.

      Bon déchiquetage et surtout bonne et heureuse année!

  10. Étant conseillère en voyages, je prends souvent l’avion et moi aussi les salon VIP sont rendus mes caprices depuis que j’ai la carte Amex Platine Personnelle. J’ai aussi la Cobalt et j’ai même changé mes habitudes au niveau de l’épicerie car avant j’allais chez Maxi.. Maintenant j’achète tout chez Super C et Metro dont les cartes cadeaux SAQ et GAZ, la bière et les lotteries. Laissez moi vous dire que ça monte vraiment vite! L’été prochain je compte aller dans l’ouest Canadien pour visiter la famille de mon conjoint et je cherche LA carte programme de récompense qui me donnera des nuitées gratuites pour mon road trip. Laquelle est la meilleur selon vous?

    1. Salut Joannie,

      Les salons VIP sont une révélation pour moi. Celui de l’aéroport de l’île Maurice était particulièrement impressionnant. J’y ai pris une douche, mangé un bon repas et bu quelques drinks avant mon vol. Ça change complètement l’expérience.

      Pour ce qui est de LA carte pour tes besoins, je vais relancer la question à Jean-Maximilien, il est le vrai spécialiste.

  11. Bonjour et merci pour ce blog pratico pratique 🙂 @ vous, une question, j’ai à quelques reprises tenté de comprendre ce qui m’offrait la plus grande valeur pour mes dollars sur le programme air miles, et j’ai toujours calculé que les billets d’avions coûtaient trop cher en taxes et j’ai abandonné. J’ai calculé que la plus grande valeur monétaires revenaient aux billets pour des visites (ex : Disney surtout lors des promotions); ou au location de voiture – pas beaucoup de taxes à payer et bon retour monétaire versus le nombre de points réclamé. Lors de vos recherches, avez-vous trouvé vers quelles destinations les programmes de récompenses étaient le plus abordables (montant de taxes à débourser) pour des vols? Ou avez vous des trucs sur ce qui est préférable d’acheter avec ses points?

    1. Bonjour SunshineSea,

      Effectivement, les taxes sont trop élevées sur plusieurs vols. Pour nous, les milles AIR MILES sont surtout avantageux pour les vols courts (ex: Îles de la Madeleine).

      À l’occasion, nous échangeons aussi ces milles pour de l’argent chez les commerçants partenaires.

      Quelqu’un d’autre à des suggestions?

  12. Merci pour toutes ces suggestions! En ce qui concerne la carte Mastercard BMO AIR MILES, les primes promises à l’adhésion sont-elles remises dès que la carte de crédit est postée? ou doit-on faire des achats pour avoir la prime promise? Combien de temps minimum peut-on conserver cette carte ? merci encore!

    1. Bonjour Marthe,

      Il existe plusieurs cartes BMO AIR MILES. Il faudrait préciser celle dont vous parlez. Certes, à ma connaissance, elles ont toutes des conditions à respecter avant d’obtenir la prime.

      Je vous invite à vous référer au tableau ci-haut intitulé « Cartes pour obtenir des billets d’avion » pour connaître les conditions spécifiques à chaque carte.

      Pour répondre à votre dernière question, il n’y a pas de temps minimum. Dès que vous avez reçu votre prime, vous pouvez fermer le compte.

      Bonne chasse aux milles!

  13. À lire et à relire encore! Plein de trucs intéressants dont le « double dipping » que j’applique depuis longtemps. J’ai un peu laissé de côté ce ramassage de points car étant au Mexique en trrrès long séjour, je n’utilise aucune carte de crédit vu les frais chargés et aussi parce que, à la petite fruiterie du coin, il vaut mieux avoir de la petite monnaie. À ce sujet, lorsqu’on paie tout en cash, on sait exactement où va chaque peso dépensé. Je paie même mon loyer en cash et en pesos mexicains. Je surveille religieusement le taux de change et quand il est bon, je retire un maximum au guichet.

    Au Québec, je ne roule qu’avec carte de crédit et cartes de fidélité. Je devrai changer ma carte Platine BNC car l’offre a nettement diminué (1 point par dollar dépensé au lieu de 1.5 qui était la norme jusqu’au 1er juillet 2018) et la couverture d’assurance voyage n’est plus suffisante pour moi; je pars trop longtemps. À ce sujet, j’achète mon assurance santé au Mexique directement car les soumissions que j’ai eues au Québec me coûtaient plus ou moins 1 000$ pour un long séjour. Je paie 280$ au Mexique pour une couverture d’un an (ce serait plus cher pour 6 mois, crois-le ou non).

    Je garde bien cet article en mémoire pour mon retour et je vais me mettre au magasinage car j’adore ça. Je me souviens d’un séjour de deux semaines à Cuba en tout inclus qui m’a coûté 300$… Ça vaut la peine d’y mettre le temps et l’énergie, et j’ai les deux!

    1. Salut Gabrielle,

      Ça me fait plaisir d’avoir de tes nouvelles!

      Bon conseil pour les assurances. Pour l’instant, nous nous limitons à la couverture offerte par notre carte de crédit, soit 60 jours. Par contre, nous envisageons partir plus longtemps l’année prochaine. Nous devrons faire comme toi.

      Par ailleurs, c’est vrai que c’est plus compliqué de payer par carte à l’étranger, surtout si les fonds sont en CAD. Les frais de transaction et de conversion effacent complètement les bénéfices des points/milles.

      Cash is king.

      D’ailleurs, il y a quelques années, je me suis retrouvé sans un rond, au milieu de la nuit, à Tokyo à cause que ma carte Desjardins avait un NIP de 5 chiffres et que tous les guichets étaient limités à 4 chiffres.

      Disons que j’ai changé de banque assez vite au retour.

      Profite bien du soleil. À plus!

  14. Excellent article comme à ton habitude !

    Petite question pour toi: J’ai pensé appliquer pour la BMO Wolrd Elite Air Miles or je n’ai pas le seuil minimum de revenu annuel demandé (80 000 $). Lorsque tu as appliqué est-ce que BMO t’a demandé de fournir une preuve de revenu ou tu as simplement indiqué ton revenu annuel ?

    Profites pleinement de ce voyage aux Iles Maurice !

    Bonne soirée

    Gab

  15. Bonjour Le jeune retraité !

    Merci pour cet article !

    Toutefois, je ne suis pas certaine que votre exemple suivant fonctionne :

     » Si toutefois vous achetez une carte cadeau SAQ à l’épicerie (ex: Metro), vous récolterez 5 points pour chaque dollar d’achat. Vous pourrez, par la suite, l’échanger à la SAQ. »

    Selon les modalités et conditions sur le site de Métro.ca,( https://www.metro.ca/metro-et-moi/modalites-et-conditions ), on mentionne l’élément suivant :

    Aucun point ne sera émis à l’achat des produits ou services suivants : produits du tabac, billets de loterie, billets de transport, carte-cadeau et autres cartes prépayées, timbres, service postal, service de nettoyage, location de films et de jeux vidéo, dépôts de bouteilles et canettes, produits des agences SAQ, frais de livraison, dons, ainsi que tous les articles qui seront exclus à l’avenir ou interdits par la loi. Des points metro&moi seront émis au détenteur d’une carte-cadeau Metro si celui-ci s’en sert pour régler ses achats. Metro se réserve le droit, en tout temps, d’ajouter ou d’exclure, à sa discrétion, des articles admissibles à l’émission de points metro&moi.

    Est-ce exact ? Sinon, dommage, c’étais trop beau pour être vrai ! J’en aurais grandement profité !

    1. Bonjour Marie-Line,

      Par rapport à votre question, je viens de clarifier avec Jean-Maximilien. En fait, en achetant une carte cadeau avec votre carte American Express Cobalt, vous accumulez des points qui sont spécifiques à cette carte (Amex). Donc, on ne parle pas ici de points Metro. Reste que, cette astuce est profitable. Ça permet d’obtenir une remise de 5% sur les achats à la SAQ.

      Voici un article plus détaillé sur le sujet: https://milesopedia.com/programmes-banques/la-carte-cobalt-american-express-un-an-apres

      Bonne chasse aux points!

  16. À défaut de pouvoir faire de la place dans ma vie actuelle pour les voyages, je profite quand même du système afin de payer mon hypothèque et payer mes épiceries avec mes points accumulés de façon intelligente et judicieuse. Grace à notre système, nous avons réduit notre train de vie et ainsi vivre avec qu’un seul salaire pour me permettre un retour aux études à temps plein. Avec deux ados à la maison en plus. Je laisse les autres payer des frais d’intérêts, pendant ce temps, j’en profite!

  17. bonjour! ceci est une petite précision. Comme vous nous l’avez suggéré, j’ai tenté de payer Hydro-Québec par carte de crédit. Après vérifications avec eux, ce n’est pas permis malheureusement. Dommage!! Y a-t-il une liste de fournisseurs de services disponibles qui acceptent les paiements par carte de crédit à votre avis? Merci encore!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *