Les FNB tout-en-un

Les nouveaux FNB dont votre banquier ne vous parlera jamais

Le monde occulte de la bourse est intimidant. Même les touche-à-tout qui font le changement d’huile de leur bagnole et leur déclaration de revenus eux-mêmes, n’oseraient jamais prendre en main la gestion de leurs placements. « Vaut mieux laisser ça aux vrais experts! »

Sans surprise, les banquiers ne font rien pour atténuer cette peur injustifiée. Alors que leur rôle devrait être d’accompagner leurs clients vers l’autonomie, ils les rendent encore plus dépendants.

Tout ça est, par contre, sur le point de changer. Depuis quelque temps, de nouveaux produits financiers font leur apparition et coupent l’herbe sous le pied des dinosaures que sont les banques traditionnelles (les Bancosaures). 😈

Je parle des FNB tout-en-un. Ces derniers incarnent, selon moi, le game changer tant attendu. Cette nouvelle gamme de produits rend la gestion d’un portefeuille de placements plus simple et plus accessible que jamais.

Il n’y a donc plus d’excuse pour être spectateur, c’est le moment de passer à l’action!

Qu’est-ce qu’un FNB tout-en-un?

Je fais l’éloge des fonds négociés en bourse (FNB) depuis quelques années déjà. Ces fonds, formés de centaines, voire des milliers de titres, constituent une solution de placement simple et peu coûteuse. Les frais qui y sont rattachés sont environ 10 fois moins élevés que ceux des fonds communs de placement vendus à la banque.

Pour moi, l’acronyme FNB signifie « Fini le Niaisage à la Banque ».

Certes, jusqu’à tout récemment, il fallait investir dans au moins 7-8 différents FNB pour se constituer un portefeuille de placements diversifié puisque chaque fonds ne couvrait qu’une région géographique restreinte ou un secteur d’activité spécifique. En plus, il fallait en assurer le rééquilibrage aux 6 mois environ.

Cette époque est révolue! Un nouveau type de FNB tout-en-un a vu le jour. Ces fonds, nommés FNB de répartition d’actifs, regroupent plusieurs « sous-FNB » provenant de différents secteurs d’activités et de différentes régions géographiques. Par conséquent, il suffit d’acheter un seul de ces titres pour bâtir un portefeuille de placements complet et diversifié.

Les investisseurs passifs (lire paresseux) n’ont désormais plus besoin de se casser la tête à combiner plusieurs titres, à en déterminer les bonnes proportions et à les rééquilibrer. Un seul FNB fait tout le travail.

Donnez-moi un sac de papier… J’hyperventile!

Comment investir dans un FNB tout-en-un?

Les FNB de répartition d’actifs, jumelés aux nouvelles plateformes de courtage à escompte, permettent maintenant à un investisseur boursier (un peu frileux) de se lancer facilement dans l’autogestion de ses avoirs. Voici comment procéder:

1- Se regarder dans le miroir

La facilité avec laquelle on peut transiger en ligne est un avantage et une menace. Le pire ennemi de l’investisseur boursier n’est nul autre que lui-même. Ses émotions (peur, avarice, euphorie, panique, excitation, etc.) le poussent à faire des transactions irréfléchies et à saboter ses rendements. Assurez-vous que votre profil d’investisseur, vos objectifs et votre situation financière soient alignés avec cette stratégie (détails).

2- Ouvrir un compte de courtage

Toutes les grandes banques ont leur plateforme de courtage en ligne. D’après mon expérience, elles sont toutes similaires. Elles imposent des frais de transaction de 7$ à 10$ et, dans certains cas, des frais annuels de 100$ si votre actif est moins de 10 000$.

Il existe cependant des solutions moins coûteuses qui offrent le même niveau de service. Entre autres, Questrade sort souvent dans le haut des palmarès. L’achat de FNB y est gratuit. À la vente, vous devrez toutefois payer 0.01$ par titre vendu (avec un minimum de 4.95$ et un maximum de 9.95$).

Perso, je teste Wealthsimple Trade, une nouvelle plateforme de courtage lancée il y a quelques mois, qui permet de transiger des FNB gratuitement (à l’achat et à la vente), sans montant minimum.

Bien que moins coûteuse, cette plateforme en est encore à sa version BETA. Ainsi, il faut utiliser l’application mobile de Wealthsimple pour avoir accès à toutes les fonctionnalités. Aussi, le compte REEE n’est pas encore admissible à l’incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE). On me dit que ça s’en vient. À suivre…

AVIS: J’obtiendrai un crédit de référencement (et vous aussi), si vous passez par ici pour vous inscrire à Wealthsimple Trade. Merci! 🙂

3- Choisir le FNB approprié

Les quatre principaux joueurs offrant des FNB tout-en-un dans le marché canadien sont Vanguard, iShare, Horizons et BMO. Leurs gammes de produits sont assez semblables. Certes, Vanguard est le pionnier dans le domaine. Et, BMO, le seul bancosaure dans cette catégorie, se démarque en offrant un fonds socialement responsable (ZESG).

Les principaux FNB tout-en-un

Vanguard
Symbole FNB Ratio actions / obligations Frais de gestion Rendement annuel*
VCIP Vanguard Conservative Income ETF Portfolio 20% actions
80% obligations
0.25% 8.4%
VCNS Vanguard Conservative ETF Portfolio 40% actions
60% obligations
0.25% 9.4%
VRIF Vanguard Retirement Income ETF Portfolio 50% actions
50% obligations
0.29% N/D
VBAL Vanguard Balanced ETF Portfolio 60% actions
40% obligations
0.25% 10.2%
VGRO Vanguard Growth ETF Portfolio 80% actions
20% obligations
0.25% 10.8%
VEQT Vanguard All-Equity ETF Portfolio 100% actions
0% obligations
0.25% 11.3%
iShares
Symbole FNB Ratio actions / obligations Frais de gestion Rendement annuel*
XINC iShares Core Income Balanced ETF Portfolio 20% actions
80% obligations
0.20% 9.3%
XCNS iShares Core Conservative Balanced ETF Portfolio 40% actions
60% obligations
0.20% 10.3%
XBAL iShares Core Balanced ETF Portfolio 60% actions
40% obligations
0.20% 8.9%
XGRO iShares Core Growth ETF Portfolio 80% actions
20% obligations
0.20% 9.5%
XEQT iShares Core Equity ETF Portfolio 100% actions
0% obligations
0.20% 11.7%
Horizons
Symbole FNB Ratio actions / obligations Frais de gestion Rendement annuel*
HCON Horizons Conservative TRI ETF Portfolio 50% actions
50% obligations
0.15% 12.8%
HBAL Horizons Balanced TRI ETF Portfolio 70% actions
30% obligations
0.15% 14.9%
HGRO Horizons Growth TRI ETF Portfolio 100% actions
0% obligations
0.16% 17.3%
BMO
Symbole FNB Ratio actions / obligations Frais de gestion Rendement annuel*
ZCON BMO Conservative Index Portfolio ETF 40% actions
60% obligations
0.20% 8.2%
ZBAL BMO Balanced Index Portfolio ETF 60% actions
40% obligations
0.20% 8.7%
ZESG BMO Balanced ESG ETF 60% actions
40% obligations
0.20% N/D
ZGRO BMO Growth Index Portfolio ETF 80% actions
20% obligations
0.20% 9.2%

* Ces FNB n’existent que depuis quelques mois, alors le rendement reflète seulement la dernière année.

Est-ce que les rendements sont bons?

On me pose cette question tout le temps. La réponse courte est que les rendements sont moyens. Comme le dit Nicolas Bérubé, journaliste à La Presse, « Miser sur un FNB est l’équivalent de miser sur l’ensemble du peloton de tête du Tour de France. On obtient la performance moyenne de l’ensemble des meilleurs cyclistes. »

Vous pourriez tout miser sur un seul cycliste, celui qui vous ferait gagner le jackpot (ex. TSLA). Reste que ceci ne serait rien de plus que du gambling. Selon mon expérience, un panier de titres dont le rendement suit celui des grands indices boursiers est plus rentable à long terme.

Les FNB tout-en-un sont encore tout nouveaux sur le marché, les plus vieux n’ont que 2 ans d’historique. Par contre, les actions dont ils sont composés sont là depuis des décennies. On peut donc anticiper que leur rendement suivra la tendance à long terme de celles-ci.

Quels sont les frais cachés?

Il n’y a pas de frais cachés, mais il y a certaines taxes qui passent sous le radar des néophytes. Entre autres, la plupart des pays imposent des retenues d’impôt sur les dividendes versés aux investisseurs étrangers (foreign withholding tax). Ceci s’applique à tous les placements boursiers, y compris les FNB.

À titre d’exemple, si vous investissez dans un fonds US qui verse des dividendes, vous devrez payer une taxe à Oncle Sam. 15% du montant de vos dividendes seront ainsi déduits à la source sans même que vous en ayez conscience.

Étant donné que les FNB tout-en-un contiennent des titres étrangers versant des dividendes, il faut tenir compte de cette taxe. Pour les fonds Vanguard, ce coût se chiffre entre 0.13% et 0.25% annuellement (source).

Toutefois, comme nous verrons plus loin, il y moyen de minimiser cette dépense.

Comment choisir le bon FNB?

Votre tolérance au risque ainsi que votre situation financière dicteront votre choix de FNB. En principe, si vous êtes jeunes, si votre horizon de placement est lointain, si vous êtes tolérant à l’incertitude et si votre situation financière est stable, vous pouvez vous permettre d’être audacieux.

Concrètement, plus vous êtes tolérant au risque, plus vous pouvez investir dans un FNB contenant une forte proportion d’actions. Par exemple, VEQT est constitué à 100% d’actions. Son niveau de risque et de volatilité est ainsi le plus élevé.

À l’inverse, un investisseur plus prudent voudra investir dans un FNB contenant un plus fort pourcentage de revenu fixe, c’est-à-dire d’obligations. Par exemple, VCIP contient 80% d’obligations et seulement 20% d’actions. C’est le plus pépère des fonds.

Le questionnaire de Vanguard suivant vous aidera à déterminer votre ratio actions-obligations optimal: Questionnaire de l’investisseur (en anglais seulement)

Par ailleurs, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil sous le capot avant d’acheter un véhicule (de placement). Par exemple, VGRO contient 12 322 titres. À vous de juger si dans l’ensemble ces derniers respectent vos valeurs.

Quel compte utiliser?

Le type de compte dans lequel vous investissez à une incidence sur votre choix de FNB. Le but est évidemment de payer le moins d’impôt possible.

Le REER

En plus de réduire vos revenus imposables, le REER pourrait vous permettre d’éviter l’impôt sur les dividendes américains dont je parlais plus tôt. Ce compte bénéficie d’un traité canado-américain qui exempt les Canadiens de cette taxe. Vous devez par contre détenir des dollars US. Si tel est votre cas, vous pouvez investir directement dans un fonds US et éviter d’être taxé sur les dividendes.

Ceux qui n’ont pas ce luxe pourraient convertir leurs CAD en USD à peu près sans frais grâce à la méthode Norbert’s Gambit. Cette technique consiste à choisir une action très liquide, cotée à la fois à la Bourse canadienne et à la Bourse américaine, comme celle d’une grande banque. Puis, de l’acheter au Canada pour la revendre instantanément aux États-Unis. La mise de départ est ainsi convertie en dollars américains. (plus de détails)

Ceci dit, je ne connais pas de FNB tout-en-un qui se transige en USD à partir du Canada. Tout ça… pour ça? Je me contente de VTI, un FNB couvrant uniquement les États-Unis, pour le moment. Peut-être qu’un lecteur pourra suggérer un fonds plus complet?

Le CELI

Les dividendes étrangers sont malheureusement imposés dans le CELI. Or, ce compte reste un paradis fiscal puisque les gains en capital y sont libres d’impôt. Par conséquent, peut-être voudrez-vous y placer un FNB un peu plus risqué qui a le potentiel de générer plus de croissance? HGRO est dans mon collimateur.

Le REEE

Le REEE n’offre aucune exemption d’impôt sur les dividendes étrangers lui non plus. Par contre, il s’agit de l’outil d’épargne le plus puissant au Québec. Selon moi, les parents devraient le maximiser en priorité, ne serait-ce que pour profiter des juteuses subventions de 30%.

Il faut également garder en tête que l’horizon de placement du REEE est probablement plus court que celui du REER ou du CELI. Plus la date de décaissement de ce compte approche, moins vous pouvez vous permettre de prendre des risques. Par exemple, certains parents choisiront d’investir dans VGRO à l’ouverture du REEE, mais transitionneront vers VCNS quelques années avant que leur enfant atteigne la majorité.

Le compte non enregistré

Enfin, le compte non enregistré, tout comme le REER, vous permet de toucher des dividendes étrangers (et canadiens) partiellement à l’abri de l’impôt. Même si certaines retenues d’impôt sur les dividendes s’appliquent à ce compte, des crédits d’impôt sont disponibles. Vous pourriez ainsi décider de placer un FNB de titres à revenu ou un FNB à forte teneur en titres américains dans ce compte.

Ma théorie de l’évolution

L’autogestion d’un portefeuille de placements s’inscrit, à mon humble avis, comme la dernière étape de l’évolution d’un investisseur.

Au premier niveau, l’investisseur est entièrement dépendant de son banquier. Chaque année, au mois de février, il pointe le produit financier de son choix dans un joli catalogue. C’est le Cro-Magnon des investisseurs!

Au deuxième niveau, l’investisseur désire prendre ses finances en main, mais n’est pas prêt à voler de ses propres ailes. Il a besoin d’être assisté d’un conseiller financier indépendant ou d’un robot-conseiller (ex. Wealthsimple).

Les portefeuilles tout en un
Au troisième niveau, l’investisseur gère lui-même ses placements. Il est enfin maître de sa destinée. Par le fait même, il enrichit son avoir ET son savoir.

Si on pousse ma théorie de l’évolution un peu plus loin, les portefeuilles tout-en-un pourraient représenter l’outil permettant à un Cro-Magnon de passer au stade d’Homo sapiens. 😉

Que pensez-vous des FNB tout-en-un? Êtes-vous aussi excité que moi?

Wealthsimple Trade pour acheter des FNB gratuitement

236 commentaires

  1. C’est un article intéressant. Surtout que je suis frileuse face à la bourse. Je me sens donc davantage interpellée par le CELI. Ceci dit, ce sont des informations pertinentes à découvrir, merci.

      1. La plupart des gens ne comprennent pas ce qu’est un CELI. J’entends souvent « moi je n’achète plus de CELI, j’en avais acheté un et ça a baissé de 30% ». Je leur explique toujours que le CELI c’est juste une boîte dans laquelle tu décides ce que tu mets. Si le contenu de la boîte perd de la valeur, ce n’est pas la faute de la boîte mais du contenu.

  2. Bonjour J-S,

    Effectivement, les conseillers financiers dans les banques évitent de parler de ces FNB d’allocation d’actifs. Peut-être à l’exception de BMO, étant donné que ce dernier offre ces FNB d’allocation d’actifs (incluant une gamme de fonds ESG).

    Je le mentionne souvent sur mon blogue. Depuis 2020, c’est tellement rendu facile et peu coûteux de gérer soi-même ses placements! Il suffit d’ouvrir un compte de courtage chez Questrade ou Wealthsimple Trade et d’investir dans un simple FNB d’allocation d’actifs qui correspond à son profil d’investisseur. C’est aussi simple que cela. Comme tu le mentionnes, c’est idéal pour les investisseurs passifs (paresseux)… comme moi 🙂 On n’a plus besoin d’investir dans des actions individuelles, dans des obligations ou fonds d’obligations, dans plusieurs FNB qui demandent d’être rebalancés une fois par année, etc. Un simple d’allocation d’actifs! That’s it!

    « Fini le Niaisage à la Banque » –> J’adore 🙂

    Au plaisir,
    R101

    1. Salut R101,

      Si c’était à refaire j’aurais uniquement un titre dans chacun de mes comptes (REER, CELI, et non enregistré). Le rendement serait similaire à celui que j’ai présentement, sans aucun effort de ma part. Ce n’est peut-être pas pour tout le monde, mais ça correspond à mon profil. Suivre les marchés, lire des rapports de gestion et rééquilibrer mes actions n’a jamais été ma passion.

      Fini le niaisage en 2021! Alors que la « saison des REER » va commencer et que les Québécois ont plus d’épargnes que jamais, c’est le moment de prendre les choses en main. Just do it!

      Je t’offre mes meilleurs voeux de liberté pour la nouvelle année! J’ai hâte de connaître la suite de tes aventures dans le Nord…

      1. C’est le plus gros changement que j’ai apporté à mon portefeuille boursier en 2020. Je me suis débarrassé de tous mes FNB, actions individuelles, etc. pour investir dans un seul FNB par compte d’investissement. C’est simple comme bonjour! 🙂

        1. Chanceux!

          La simplicité, ça n’a pas de prix.

          Ma seule crainte est de générer trop de gains en vendant les titres que je détiens depuis longtemps. La correction de 30% du mois de mars aurait été l’occasion…

          1. C’est effectivement un point important à prendre en considération pour le compte non enregistré. J’ai justement profité de la chute boursière pour faire ce changement 😉 J’ai été vite vite…

          2. Je ne comprend pas ce point. Vouloir vendre quand cela a baissé. La conséquence est de payer plus d’impôt mais Tu auras plus de profit.

          3. Bonjour Louise,

            Pour ceux qui veulent vendre un titre pour en acheter un autre, une correction sévère permet d’éviter de payer de l’impôt sur les gains. Par exemple, si j’avais acheté le titre AAPL il y a 10 ans (qui vaut trois plus aujourd’hui) et que je décidais de le vendre, je paierais beaucoup d’impôt sur ce gain. Si par contre, le marché s’effondre, ça efface une partie de ces gains et je peux le vendre pour en acheter un autre.

            Salutations!

          4. Je comprend qu’on peut utiliser la perte en capital contre un gain mais ça c’est juste si on pense que l’action ne remontera pas, n’est-ce pas?

          5. Louise,

            Ou bien si on croit qu’un autre titre sera plus performant. Dans mon cas, j’espèrais simplifier mon portefeuille de placements en vendant des actions d’entreprises et en achetant un FNB.

          6. Idem – J’ai fait cela dans le but de simplifier mon portefeuille boursier (plusieurs actions individuelles et FNBs –> un seul FNB d’allocation d’actifs) 😉

        2. Bonjour, j’aimerais savoir quel est l’avantage de n’avoir qu’un seul FNB pas compte d’investissement plutôt que quelques-uns? Ça m’intrigue.

          1. Moi aussi j’ai la même question!! Je vais ouvrir mon compte avec QT surement ce weekend et je regarde les différents FNB. C’est quoi la différence et les avantages de detenir seulement un ou plusieurs FNB dans mon CELI??
            Merciiiii

          2. Marie-Claude,

            C’est uniquement pour la simplicité. Il suffit de faire une seule transaction pour obtenir un portefeuille complet et diversifié. Surtout, pas besoin de rééquilibrer ce dernier au six mois.

            Pour moi, c’est la méthode passive par excellence.

          3. Moi aussi je me pose la question. Un FNB par compte ou plusieurs qu’est-ce que sa simplifie.

          4. Finances 1.0,

            Ça évite d’avoir à faire le rééquilibrage du portefeuille. Aussi, ça enlève le stress d’avoir à choisir les titres qui vont assurer une diversification adéquate.

  3. Superbe article récapitulatif de comment et où investir pour ne pas se faire avoir. Merci encore JS
    Personnellement je suis investi dans VGRO mais je réévalue ma tolérance au risque pour faire un all-in en actions. On va voir ce que les marchés laissent présager en ce début d’année!

    1. Merci FIRE Habits!

      J’ai écrit cet article pour répondre aux nombreuses questions que j’ai reçues dernièrement. Ça fait un texte long et ennuyant, mais l’info est là pour ceux que ça intéresse.

      Rien n’empêche de se garder un petit « fun fund ». 😉 Ceux qui aiment être un peu plus actif dans le marché peuvent se garder quelques milliers de dollars pour faire du « stock picking ». Ça peut être amusant durant des mouvements de panique collective.

      Bon succès dans tes placements. Bonne et heureuse année!

  4. Merci beaucoup beaucoup J.S.de ton partage comme toujours, généreux en informations très utiles! néophyte en matière de bourse et finance, je vais regarder attentivement mon profil et me lancerai dans FNB!
    Je profite pour te souhaiter une Excellente et Heureuse Année, remplie de Santé et de Succès dans tous tes Projets !

    1. Merci Lien!

      C’est beaucoup plus simple que ça en a l’air. Les nouvelles plateformes sont tellement conviviales. Si vous êtes capable de compléter un formulaire en ligne, vous pouvez gérer vos placements. Il me fera plaisir de vous assister au besoin.

      Bonne et heureuse année à toute votre famille!

  5. J’ai entendu parler récemment de ces FNB tout-en-un. Ça me parle. Présentement, j’ai des FNB US, CAN, émergents et obligataires. Ça pourrait être intéressant d’avoir tout sous un même toit. J’y pense! Merci pour cet autre article très complet et intéressant! 🙂

    1. Merci bien Cynthia!

      J’ai probablement un portefeuille semblable au tien. Ça fonctionne aussi bien, c’est juste un peu plus de gestion.

      Je te souhaite beaucoup de bonheur et de succès avec ton livre. Bonne année!

  6. Merci pour cet excellent article qui me donne le goût de me garocher dans cette aventure encore plus rapidement! C’est rassurant de savoir que les déductions sont prises directement à la source sans faire quoi que ce soit!

  7. Merci beaucoup! J’ai mon compte Disnat ouvert depuis un bon moment déjà mais j’hésitais encore à faire l’investissement. Je pense que cet article vient de me donner le coup de pouce nécessaire pour passer à l’action! Merci!!

  8. Salut Mathieu,

    Merci tout d’abord pour ton contenu super utile, je commence à investir sérieusement pour la première fois dans ma vie et ça m’aide à comprendre les possibilités et enjeux.

    Je suis en train d’explorer Wealthsimple et j’hésite entre investir via leur application « Invest » ou choisir des FNB via l’appli « Trade ».

    Ce serait quoi la différence majeure?

    1. Wealthsimple « Invest » est un robot-conseiller, tandis que Wealthsimple « Trade » est un courtier à escompte (plateforme de courtage) 😉 Regarde dans l’article, J-S a référé un article qu’il avait publié l’année dernière à propos du robot-conseiller…

      1. Oui, j’avais compris que l’appli « Invest » était un robot-conseiller et que Trade une plateforme de courtage.

        Je me suis peut-être mal exprimé, en fait ma question est plutôt, qu’elle sera la différence au final pour un novice comme moi d’opter pour un robot-conseiller versus un bouquet de FNB.

        Si je comprends bien les FNB sont diversifiés et plus résilient (selon le risque choisi bien sûr). Mais le désavantage c’est qu’ils ne sont pas « rebalancés » selon les mouvements des marchés.

        Tandis que les FNB ne seront pas rebalancés par un algorithme de wealthsimple si je comprends bien (robot-conseiller)?

        1. C’est en plein ça Alexandre.

          L’implication de l’autogestion est qu’il faut rééquilibrer ses placements, à moins d’investir dans un FNB tout-en-un.

          Aussi, le robot a l’avantage de permettre de configurer un prélèvement automatique.

          Bon succès!

    2. Salut Mathieu,

      Wealthsimple offre 2 options pour investir:

      1- Wealthsimple Invest est un robot-conseiller. L’utilisateur complète un formulaire et le robot (l’algorithme) détermine un portefeuille de placements optimal (7-8 FNB) pour lui. Tout est automatisé. Tu n’as rien à faire. L’avantage est que tu peux établir un prélèvement automatique sur ton compte et laisser le robot faire son travail de gestion et de rééquilibrage. Les frais totaux sont d’environ 0.75% par an. Voici un article sur le sujet: Mon conseiller financier est un robot

      2- Wealthsimple Trade est une plateforme de courtage en ligne. Il s’agit simplement d’un outil pour transiger des titres boursiers toi-même. Tu dois donc choisir les titres à acheter et les gérer de façon autonome. Les transactions sont gratuites, mais tu devras payer les frais de gestion associés aux FNB, généralement 0.15% à 0.25% par année. L’article ci-haut présente cette option.

      En somme, ça dépend de ton profil. Est-ce que tu préfères utiliser une solution totalement clé-en-main (WS Invest) ou préfères-tu sauver des frais et investir toi-même ton avoir (WS Trade)?

      Bonne chance! Au plaisir de connaître ton choix!

  9. Merci de ta réponse Jean-Sébastien, je vais explorer ça!

    Désolé pour le « Mathieu » fouille moi pourquoi j’ai écris ça 😂

  10. Salut j-s , cet article tombe a point, j’ai repris mes finances en mains il y quelques mois seulement, j’ai payer mes dettes et accumuler quelques mois de dépense.La prochaine étape était d’investir, pour le l’instant je lis des livre et je me pratique sur un simulateur boursier.J’aurais une question si tu le permet. Présentement ,on ne peu pas cotiser au max de tout les comptes enregistrer donc on doit choisir.Vous êtes plusieurs blogeurs a recommander de prioriser le REEE.Je me demandais ,ça ne serais pas plus rentable de prendre des REER pour diminuer mon salaire et ainsi augmenter les allocation familiales ? Je me dit que en plus si mes enfant ne font pas d’études post-secondaire , j’imagine que je perd le rendement et subventions donc , concrètement on perd 18 ans de rendement qu’on aurait investit dans le REER ..Bref, qu’en pense-tu ? Merci pour tes conseils !

    1. Salut Alex,

      Je suis mal placé pour donner ce genre de conseil étant donné que je n’ai pas d’enfant ET que je n’ai pas toutes tes données financières.

      En effet, le risque est que ton enfant ne fasse pas d’études post-secondaire. Au pire, tu rembourses les subventions et tu transfères ton pactole dans ton REER (jusqu’à 50k$ je pense), au moment où ton salaire est plus élévé.

      Les allocations familiales sont aussi très avantageuses, surtout quand ton enfant est en bas âge. C’est un dilemne!

      Ce serait malhonnête de te conseiller, je ferais juste t’induire en erreur. Il faut faire le calcul ou demander à un fiscaliste de le faire pour toi.

      Bonne chance!

    2. Étant maman d’un enfant en bas âge, je privilégie aussi la diminution de mon revenu imposable pour avoir de meilleures allocations. Cependant, je maximise le REEE en raison des subventions. Si l’enfant ne fait pas d’études post secondaires, le rendement du capital que vous avez investi n’est pas perdu! Vous perdrez les subventions et le rendement de celles-ci, mais pas ce que vous avez investi. D’où l’importance de bien placer le REEE. Pour moi c’est un no brainer, c’est un excellent véhicule d’épargne!

      1. Ah le rendement sur le capital est conservé ! ça change tout alors.Les modalités exactes sont dur a trouvés . Merci Beaucoup !

      2. Bonjour Alex,

        En finances personnelles, c’est presque toujours du cas par cas.

        Mais, si tu veux une réponse générale, j’aborde dans le même sens que Catherine. À ta place, je commencerais par maximiser le REER, pour diminuer tes revenus imposables et ainsi augmenter tes allocations familiales (Allocation Canadienne pour Enfant et Allocation Famille du Québec). Si ton budget le permet, utilise le remboursement d’impôt pour cotiser/maximiser le REEE. Sinon, tu peux aussi utiliser les allocations familiales pour cotiser/maximiser le REEE (c’est ce que je fais). Si tu es capable de baisser tes revenus imposables sous un certain seuil, tes subventions pour les cotisations REEE vont même passer de 30% à 40%. Finalement, si tu as encore de la capacité d’épargne, tu peux mettre le reste dans le CELI.

        C’est quand même paradoxal parce que le CELI est à mon avis l’outil d’enrichissement le plus puissant qui existe. Mais, dans certains cas (ex. : famille qui n’est pas capable de maximiser tous ces comptes enregistrés), le CELI est le dernier choix sur la liste… C’est pour cela que les finances personnelles sont du cas par cas.

        Au plaisir,
        R101

        1. Salut R101,

          j’aime bien l’idée de me servir du retour d’impôts pour cotiser au REEE. Dans mon cas, je dois rembourser un rap donc je perd le retour d’impôts jusqu’a ce que mon rap soit rembourser.Bref j’attend un retour d’appel de ma conseillère à ce sujet pour y voir plus claire.Ca commence à se démêler ! Merci beaucoup pour votre aide.

          1. Une option serait de rembourser le minimum de ton RAP à chaque année et d’investir le reste dans ton REER en respectant tes limites de droits de cotisation.

            Si j’ai RAPer 25k, je rembourse 1667$ par année pour le remboursement du RAP (25k/15).

            Je peux alors investir le reste de mon épargne dans mon REER et donc diminuer mon revenu imposable.

            Il est aussi possible d’attendre 2 ans avant de commencer à rembourser le RAP (ce qui d’après moi peut être avantageux).

    3. En passant, post-secondaire ne veut pas nécessairement dire CEGEP et Université. Un DEP en mécanique est considéré post-secondaire (cas vécu)

      1. Oui c’est vrai par contre a moins que mon kid fasse son DEP à 10 heures de route de la maison , les frais pour un DEP son minime.à ce moment la sa serait probablement plus rentable d’y aller pour le REER.

        1. Le montant du retrait du REEE est indépendant des frais des études.
          Tu peux faire un DEP qui te coûte 200$ par session et retirer 10000$ de ton REEE (en suivante le critère des premiers mois)

      2. Excellent commentaire.
        De plus, si il a son secondaire 5 et ne veut plus continuer, juste à l’inscrire une session au cégep (sans y aller), retirer 5k$ en août et le max en décembre (en fonction de l’impôt). Tu viens ainsi de sortir les subventions et plus-value. Le parent peut ensuite sortir son capital et fermer le REEE.
        C’est limite comme exemple (et je ne recommande pas) mais démontre jusqu’où le système permet de ne pas pénaliser les parents.

    4. Bonjour Alex, j’avais la même réflexion que toi. Comme quoi il n’y a rien de simple! Je pense qu’il faut réfléchir au meilleur  »timing » selon la situation familiale actuelle et future (anticipée) de chacun.

  11. Bonne année le jeune retraité!
    Quel beau produit. Il était temps. J’aurai bien aimé avoir ce genre de produit il y a 30 ans ! Mon fils est investi à 100% REER dans le VGRO via Qtrade. Par contre, cela lui a pris environ 1 an avant de comprendre qu’il n’avait pas coché l’option réinvestissement des dividendes. Option très intéressante sans frais de courtage.

    1. Bonjour crousselet,

      Moi aussi, ma vie (financière) aurait été diablement plus simple avec un tel produit.

      Je n’ai pas mentionné les DRIP (Dividend reinvestment plan) dans mon texte, il fallait bien que cet article interminable finisse par finir. 😉

      Bonne année!

      1. Le DRIP n’est disponible dans les tout-en-un de Vanguard que depuis quelques temps… Je suis 100% VGRO dans mon tous mes comptes de placement depuis sa sortie et la vie est simple et belle!

        Merci pour ton super travail Jean-Sébastien, quel plaisir que de pouvoir enfin conseiller un blogue Québécois, en français, à mes proches qui sont curieux sur le sujet!

        Bonne année!

        1. Salut Fred,

          Donc, votre REER, CELI et compte non-enregistré contiennent tous le même titre (VGRO)? C’est la simplicité absolue!

          Merci beaucoup pour vos témoignages et merci pour les bons mots.

          Meilleurs voeux de liberté (et beaucoup de marche) pour la nouvelle année!

          1. Oui, même chose dans le non-enregistré de ma compagnie! J’ai fait le saut vers l’auto-gestion en 2016, ou j’ai eu pendant un an ou deux un portefeuil qui ressemblait vraiment beaucoup à ce que le VGRO renferme. J’ai probablement dù payer un peu d’impôt sur mes gains quand j’ai tout vendu pour acheter du VGRO mais pour ma quiétude d’esprit, ça valait la peine!

            Y’a t-il un moyen de te rejoindre directement?

            Merci!

          2. Fred,

            Je pense que la plupart d’entre nous sommes passés par un portefeuille à la Canadian Couch Potato…

            Dans mon cas, la transition se fera sur plusieurs années pour minimiser les impôts.

            Je vous contacte en privé. Au plaisir!

  12. Je recommanderais de regarder les FNB de Ark Invest: https://ark-invest.com/

    Un des FNB le plus performant du marché, investi en innovation dans plusieurs secteurs. Leur fonds ARKK a eu un rendement de % 115 sur un an, % 41 sur trois ans et % 39 sur 5 ans. (https://ark-funds.com/arkk).

    Leur directrice Cathie Wood est fantastique, et la recherche qu’ils font sur les compagnies dans leur portfolio est disponible gratuitement sur leur site.

      1. Réponse un peu décevante et sommaire.

        Ce n’est pas vraiment niché, ce sont des FNB très connus et réputés. Trois de leurs 5 FNB sont parmi les 10 FNB plus performants de 2020 (https://www.thestreet.com/etffocus/trade-ideas/top-10-etfs-2020).

        Cathie Wood est invitée sur les médias fréquemment et a une réputation excellente. Les portfolios sont diversifiés avec des allocations contrôlées, contenant des compagnies dans un nombre de domaines. Le risque de perte n’est pas plus grand que pour un FNB tout-en-un ; je ne vois pas comment on arriverait à cette conclusion. La volatilité de ces FNB (le taux de variation au fil du temps) n’est pas plus élevé que pour le marché en général (c-à-d les tout-en-un).

        Aussi, il faut considérer dans quoi on veut investir son argent. Les pétrolières? Les grandes banques? Les compagnies pharmaceutiques qui abusent des prix? Les compagnies de casino et de paris en ligne? Les producteurs de tabac, d’armes et autres? Toutes ces compagnies sont dans les FNB tout-en-un.

        Bon, en tout cas. À chacun ses goûts. J’écrirai mon propre livre plutôt que de revendiquer dans les commentaires. 😉

        1. Bonjour EvolutionFinancière,

          Mon commentaire n’était pas péjoratif. Je ne remets pas en question la popularité, ni la performance, de ce fonds. Au contraire, le rendement est vraiment extraordinaire. Par contre, le rendement est proportionel au risque. Je veux simplement informer les lecteurs que cette gamme de FNB n’utilise pas la même approche que les FNB dont je parle dans mon texte. La gestion de ARK est plus active et les titres sont plus risqués (ex. 11% de TSLA).

          Pour ce qui est des FNB indiciels (IZRL, PRNT), on parle d’entreprises techno israéliennes et d’entreprises spécialisées dans l’impression 3D. D’où mon qualificatif « niché ».

          Par ailleurs, je trouve que la composition de ce fonds, dans les « disruptive innovation », est très intéressante (et très noble). Pour ma part, c’est le genre de FNB dans lequel j’investirais quelques milliers de dollars dans mon CELI.

          Au plaisir de lire votre livre! 😉

        2. Comme Jack Bogle dirait….sur 15 ans ARK ne battra jamais le sp500….seul une poignée le font et sur 25 ans cette poignée disparaît. Evolution finançière tu as juste a regarder les stats….tout est là. Cathie WOOD va finir par cracher comme tous les millions d’autres qui ont tenter de battre le sp500. On ce reparle de Cathie dans 15 ans. Sera-t-elle l’exception? Peut-être…mais jamais je vais mettre plus que 5% de mon portefolio sur des spéculations comme celle-là.

          1. Dave,

            Il faut surtout être prudent. Pour ma part, je place ce genre de titre dans mon fun fund, c’est-à-dire un capital que je peux me permettre de perdre. Espérer battre le marché à long terme est utopique.

            Ceci dit, je souhaite la meilleure des chance à Mme Wood!

        1. Je suis d’accord R101. Ce fonds est impressionnant. Reste qu’il faut être conscient qu’on ne fait pas un rendement annuel de plus de 100%, sans risque.

          J’envisage en acheter dans mon CELI (fun fund). Merci pour le partage!

          1. Bonjour jeune retraité,

            J’ai lu votre livre et ça a été une révélation ! Je trouve l’idée du « CELI fun fund » excellente aussi !! Combien cotisez-vous dans votre « CELI fun fund » au total ? (juste pour savoir combien vous considérez « correct » d’investir dans des FNB plus risqués mais potentiellement plus rentables) Avez-vous investi dans ARK Invest finalement ?
            Merci pour les conseils !

          2. Bonjour Sakura!

            Pour moi, le fun fund est un placement qui pourrait perdre 50% de sa valeur, sans avoir de conséquences sur mon mode de vie. Il s’agit d’un montant dont je n’ai pas absolument besoin à court terme.

            Mon approche, aucunement scientifique, est d’y investir moins de 10% de mon avoir total.

            Je n’ai pas encore investi dans ARK, mais ça m’intéresse. Je dois dire que, contrairement au reste de mon portefeuille, je me permets de faire du « market timing » dans mon fun fund. J’attends le prochain repli.

            Au plaisir!

  13. Bonjour Jean-Sébastien!
    Avec les FNB d’allocations d’actifs il n’est pas nécessaire de faire un rééquilibrage ?
    Je prends mes finances en main depuis quelques mois mais étant novice j’hésite encore pour le compte autogéré. Merci pour cet article très intéressant.

    1. Salut Vicky!

      Oui, les FNB d’allocations d’actifs sont rééquilibrés par le fournisseur. L’investisseur n’a pas en s’en soucier.

      Ce n’est vraiment pas si compliqué. Ça ne coûte rien d’ouvrir un compte et de faire un test avec un petit montant. C’est le meilleur moyen de savoir!

      Bonne année! Bon succès en bourse!

  14. Salut J-S, très intèressant ton blog et ton article, je te remercie de m’ouvrir les yeux. Je compte me sortir des bancosaures en 2021 et essayer les FNB de cet article. De quel façon débuterais-tu ? J’aimerais investir 7600 $ (maximiser le 2500$/an manquant du REEE) sur VGRO pour mon enfant de 5 ans, 5000$ pour ouvrir un REEE pour mon enfant de 2 ans avec XGRO , 16k de mon REER (actuellement entrain de dormir au bancosaures) sur VGRO et possiblement 10k de mon CELI sur XEQT ou VEQT.

    Est-il préférable diversifié ses tout en un et s’agit-il d’un bon moment pour inverstir tout ces montants avec le marché particulier suite à tout cet argent injecter dans l’économie ? Je n’ai pas besoin de toucher cette argent pour les prochaines 14-16 ans et j’ai 34 ans. De plus, je compte épargner 20% de mon salaire et en acheter du même titre à chaque mois. S’agit-il d’une bonne période pour faire ses premiers pas et devrais-je tout acheter ce qui m’intéresse maintenant ou y aller progressivement ? Merci pour tes précieux conseils !

    1. Salut Nicolas,

      Comme tu sais, je ne donne jamais de conseil sur les placements.

      Certes, il n’y a rien qui me semble farfelu dans ton plan. Je ferait d’ailleurs des choix semblables si j’en avais l’occasion.

      Pour ce qui est de la plateforme de courtage, je te déconseille Wealthsimple Trade pour le REEE puisqu’elle n’est pas encore admissible à toutes les subventions gouvernementales. Peut-être aller vers Questrade?

      Puis, je préconise d’y aller doucement, de façon graduelle. C’est un nouveau monde pour toi. En plus, acheter progressivement fera en sorte que ton coût d’achat sera moyen. Ça t’évitera de « timer » tes transactions. De toutes façons, il n’y a pas de frais de transaction, alors tu peux te premettre d’investir des plus petits montants pour tester ta tolérance au risque.

      Je n’ai pas la moindre idée de ce que 2021 nous réserve. Or, étant donné que tu as un bon taux d’épargne, tu pourras réinjecter des fonds régulièrement et profiter des soubresauts du marché.

      Bon succès!

  15. Merci pour les infos sur les frais de 15% pour les fonds U.S. J’en avais aucune idée. Pour ma part, j’achète 4 fonds: VUN, VDY, VGRO en VA. J’ai une préférence pour Vanguard et Jack Boggle. Le plus gros de mon argent est dans le VUN (50%) et le reste dans les trois autres. Je privilégie le REER parce que j’en suis à l’étape de rattraper toutes mes cotisations inutilisées. Après je commencerai à maximiser les contributions au CELI. Même si ma banque me charge des frais de transaction via mon compte de courtage, je suis quand même satisfait car j’achète jamais en bas de 1000$ par transaction et ca reste des placements à long terme.

    1. Salut Marc,

      Pour ce qui est du « withholding tax », ça ne représente généralement pas un gros montant (20$ par année sur un placement de 10k$), donc ça passe sous le radar. Il ne faut pas y accorder trop d’attention non plus. Vos frais de transaction sont probablement plus élevés que le montant de cette taxe.

      Vous avez une forte exposition au marché US, ça doit donner des bons rendements dernièrement.

      J’imagine que vous touchez un salaire élevé pour favoriser votre REER. Le CELI n’est pas à négliger, surtout si vous faites des gains appréciables.

      Bonne chance! Bonne et heureuse année!

  16. Merci pour l’article et surtout pour le tableau des FNB tout-en-un!
    J’ai bien rigolé avec ta théorie de l’évolution. Je viens de laisser l’étape Cro-Magnon et j’espère passer à la troisième dans un an.

  17. Merci pour tout ses conseils.
    J ai lu votre livre que j ai dévoré en trois jours!!
    Vraiment WoW …bravo !!! celui-ci fera parti de ma collection table de chevet à lire et à relire et à faire lire à mes ados comme rite de passage obligé 😜

    1. Merci infiniment Julie!

      J’ai mis tout mon coeur dans ce livre et ça me fait énormément plaisir de savoir que certains lecteurs l’ont apprécié.

      Bonne et heureuse année à toute votre famille!

  18. Bonjour Jean-François,

    Je n’arrive pas à saisir complètement en quoi consiste de rééquilibrage.
    As-tu écrit un article à ce sujet? Du genre: le rééquilibrage d’un FNB pour les nuls?

    Merci à l’avance!

    1. Salut Philomène!

      Je n’ai pas écrit d’article sur le sujet, mais c’est relativement simple.

      Les proportions d’un portefeuille de placements doivent être respecter pour minimiser le risque et assurer un meilleur rendement à long terme. Si, par exemple, le portefeuille de départ est constitué à 35% US, à 35% Canada et à 30% International, il faut qu’il demeure ainsi malgré les fluctuations du marché.

      Si le segment US augmente plus rapidement que les 2 autres, il occupera plus de 35% du portefeuille. On doit donc en vendre une partie ou acheter des titres canadiens et internationaux pour rétablir l’équilibre.

      Est-ce plus clair?

      1. Oui, merci!
        Donc, en utilisant un FNB tout en un, il est quand même nécessaire de rééquilibrer aux 6 mois mais au lieu d’avoir plusieurs FNB à rééquilibrer, on n’en a qu’un seul. C’est bien ça? Le rééquilibrage ne se fait pas automatiquement?

  19. Bonjour Jean-François,

    Je tiens tout d’abord à vous souhaiter une merveilleuse année 2021, de la santé, du bonheur et d’excellents rendements en bourse hé hé.

    Cela fait déjà de nombreux mois que je fais du travail sur moi-même par rapport aux finances et j’ai grandement avancé dans tous les domaines sauf dans un, l’investissement ! Et ce serait très important que j’y arrive. Présentement, j’ai 26K de placé dans un CELI à un misérable taux de 0,10% avec Desjardins où je perds mon pouvoir d’achats (de futurs FNB bien sûr) chaque mois. Je me demandais s’il est simple de placer mon CELI dans un FNB via WS Trade ou QuesTrade ? Dois-je changer le CELI du Desjardins pour un CELI sur WSTrade ou QuesTrade afin d’investir (Bien que le CELI soit considéré comme une boîte, je ne suis pas certains à 100% de comprendre les modalités) ? J’avais entendu des histoires d’horreurs sur le fait qu’un mauvais changement de CELI pourrait faire perdre des droits de cotisations et une fois dépasser avec les pénalités de 1% cela mangerait le rendement. Dans le cas où j’aimerais passer à l’action, comment puis-je faire pour être sûr et certains de bien faire les choses ? En vous remerciant pour tout ainsi que pour les précieuses informations contenues dans cet article, c’est toujours un grand plaisir de vous lire. En lisant mon nom, peut-être que cela vous rappellera une de nos conversations sur Facebook. En espérant avoir la chance d’avoir une de vos réponses. Portez-vous bien.

    1. Salut M-A,

      C’est tout un gaspillage de CELI ça!

      Il faudrait savoir quel produit d’investissement contient ton CELI. Reste qu’il est normalement facile de transférer des placements d’une institution à une autre. Tu peux vendre tes placements Desjardins tout en laissant les fonds dans ton CELI, puis transférer le cash vers WS ou Questrade.

      Tu devrais d’abord vérifier avec Desjardins si tu peux vendre tes placements et s’il y a des pénalités ou des frais de transfert. Puis, contacter WS ou Questrade pour savoir s’ils remboursent les frais de transfert. Habituellement, oui. Tu pourras ensuite ouvrir un CELI sur la plateforme de ton choix et y transférer ton cash.

      Le CELI est simplement une coquille vide, comme un compte de banque. Tu peux le transférer d’une institution à une autre comme bon te semble.

      Bonne année!

      1. Rebonjour Jean-Sébastien !

        Effectivement, c’est tout un gaspillage et j’aimerais bien régler cette situation hihi.

        Pour répondre à vos questions, mon CELI ne contient actuellement aucun produit d’investissement, c’est tout simplement le taux de base (0,10%) qui est donné par Desjardins. Je n’ai donc pas à vendre mes placements Desjardins mais je devrais faire un transfert de CELI vers WS ou QuesTrade au choix. Desjardins demandent des frais de transfert de 100$ mais je pourrais m’informer auprès de WS ou QuesTrade pour savoir s’ils remboursent ces frais. Du coup, si j’ai bien compris il me resterait à décider chez qui je placerais l’argent soit WS ou QuesTrade et de cibler ma tolérance à la volatilité. J’ai des projets à court terme (18 mois) avec cet argent donc je me demandais naïvement si ce n’est pas de la  »spéculation » de placer ce montant chez WS ou QuesTrade pour 18 mois dans l’espoir de faire de modestes gains ?

        1. Salut M-A,

          Alors ta situation est relativement simple.

          En 18 mois, tu as quand même le temps de faire un petit rendement. Certes, ton choix de FNB doit être conséquent avec cette échéance. Si tu n’es pas prêt à faire une perte, un fonds moins risqué serait probablement de mise.

          Bonne chance!

  20. Merci pour ces infos, vraiment intéressant!! Pour ma part je suis très néophyte: je mets tout ça dans les mains de mon conseiller chez Investia, et lui s’occupe de gérer mes investissements dans mon RÉER et mon CELI. Jusqu’ici ça faisait mon affaire car une chose de moins à gérer, mais ton article me remet en question…

    1. Salut Mathieu,

      La stratégie que je propose ici n’est pas pour tout le monde. Certains conseillers offrent un excellent encadrement et sont très performants. Quand on paie des frais de gestion, on paie pour un service.

      Par contre, j’ai l’impression que souvent ce service ne vaut pas 2% par année. Ça peut représenter le tiers du rendement. À toi de voir…

      Bonne réflexion!

  21. Avec Wealthsimple Trade, le gros avantage, c’est gratuit de « moyenner » enfin efficacement en investissant 500 $ par mois, au fur et à mesure que vous épargnez à même vos revenus gagnés. Ainsi, vous répartissez aussi les risques de haut et de baisse du marché, toujours imprévisibles. Et il n’y a pas de minimum à investir non plus à l’ouverture du compte.

    Ça fait toute la différence! Vous n’avez plus du tout à vous préoccuper de l’évolution des cours grâce à la mise en oeuvre intégrale à long terme de la stratégie d’investissement complètement passive qui est la plus efficace de toutes quand jeune vous jouissez d’un long horizon de placement de 20 à 30 ans.

    En revanche, Wealthsimple Trade n’a pas les reins aussi solides qu’une grande banque qui détient une grande part de marché des FNB, elle n’est qu’une firme d’investissement relativement nouvelle. Cela représente tout de même un certain risque de liquidité, je présume.

    De plus, les frais de gestion annuelle sur les actifs de 0,15 % à 0,25% de ces FNB tout-en-un restent trop élevés à mon goût. Nettement plus que les FNB non moins uniques, à frais vraiment très réduits de 0,06 %, et tout à fait diversifiés (et même à l’échelle mondiale quant aux transnationales qui le composent) et rééquilibrés automatiquement, et qui collent à l’indice boursier SP&500 qui n’est pas plus risqué que l’économie américaine elle-même, au contraire d’un indice tel que le NASDAQ.

    C’est d’ailleurs le meilleur conseil pour moyenner intelligemment leurs petits investissements mensuels que Warren Buffet a jamais donné aux modestes investisseurs passifs sur le long terme qui veulent obtenir leur part de tarte eux aussi de l’enrichissement collectif, se protéger de l’inflation et se bâtir un beau plan de retraite assurée.

    1. Bonjour PFG,

      C’est bon pour obtenir le prix moyen et ça permet de tester la plateforme sans frais.

      Pour ce qui est de la sécurité, j’ai lu un peu sur le sujet et je ne suis pas inquiet à ce niveau. Les normes canadiennes sont quand même très élevées.

      Et, il est vrai que les frais de gestion sont un peu plus élevés. Reste qu’on parle d’environ 20$ par année sur un placement de 10k$. C’est le prix pour éviter de faire le rééquilibrage.

      Merci pour votre témoignage! Bonne et heureuse année!

      1. Si j’étais jeune, que je devais investir tous les mois mes épargnes sur mes revenus d’emploi et que c’était à refaire, j’ouvrirais mon compte CELI autogéré chez Wealthsimple Trade pour éviter de payer 9,95 $ par opération même quel qu’en soit le montant. Cela donne un gros pourcentage de frais sur 500 $ mensuels. Il faut réduire à la source tous les frais possibles. Je préfère mes 0,09% de frais annuel sur les actifs à long terme de mon unique FNB ZSP/SP&500 au risque tout à fait moyen, il se débrouille très bien à lui seul. Et il est équilibré en termes de capitalisation boursière: d’ailleurs, Tesla y est désormais représenté. Buffet ne conseillerait jamais d’y préférer un quelconque FNB tout-en-un parce que ça demeure un fonds à frais pas assez réduits à son goût et constitué d’autres fonds sous-jacents.

        1. PFG, votre approche est aussi bonne que la mienne. L’important est de suivre le rendement moyen du marché à peu de frais. Par contre, ZSP n’a pas le même niveau de diversification qu’un tout-en-un.

          1. De toute évidence, bien entendu. Le ZSP a une surpondération dans les technos parce que ces derniers accaparent beaucoup de capitalisation boursière, ils représentent déjà 24 % du ZSP et autres fonds du même genre, VFV, HXS, etc. Les Tout-en-un suivent le rendement du marché mondial. Le ZSP, seulement en partie à travers les transnationales qu’il véhicule. Est-ce que le ZSP et autres seraient plus risqués qu’un tout-en-un bien équilibré en termes de risque global tel que le tout-en-un VBAL pour autant? Je pense bien que oui, mais il manque un peu trop de dynamisme pour un CELI libre d’impôts. Est-ce que le tout-en-un HGRO 100% n’est pas plus ni moins risqué qu’un unique FNB qui colle au SP&500? La question se pose parce le HGRO mise tout de même 22.87% juste sur le NASDAQ! À vrai dire, je serais bien incapable de départager tout cela! Il faut être en mesure de jongler avec la mathématique financière, je crois. Pas trop ma tasse de thé! 🙂 Chose certaine, entre un tout-en-un bien équilibré 60 actions/40 obligations qui coûte 0,15% de frais et un fonds commun tout aussi équilibré qui en coûte 2,1 %, il n’y a pas à hésiter une seconde. Ma soeur aînée a fait ce genre de changement presque au début du VBAL et elle ne le regrette pas un pli!

  22. Bonjour! Merci pour le magnifique livre!
    J’aimerais simplement savoir de quels fnb est composé votre portefeuille?
    Merci

      1. Salut Bobi,

        Dans le cas échéant, les frais de gestion seront légèrement moins élevés, mais vous devrez rééquilibrer ponctuellement votre portefeuille.

        Les deux avenues sont semblables selon moi.

        Bonne chance!

    1. Salut Bobi,

      Mon portefeuille est, malheureusement, un peu compliqué. J’ai des actions d’entreprises et des FNB. J’ai commencé à investir en faisant du « stock picking », alors ces titres traînent toujours dans mon portefeuille. Puis, il y a quelques années, j’avais l’intention de suivre le modèle Couch Potato (Comment bâtir un portefeuille de FNB?), alors j’ai investi dans les FNB. Maintenant, je rêve d’un portefeuille tout-en-un.

      Merci pour les bons mots!

  23. Merci beaucoup, très excitant!

    On aime bien Questrade.
    Là, c’est la première fois qu’on entend parler d’un FNB socialement responsable (ZESG). Si ça te dit, on aimerait bien un article là-dessus avec ton opinion et tes recherches!

  24. Concernant le REEE, petit bémol pour Questrade, oui ils prennent en charge la subvention provinciale IQEE, mais c’est long!! Il faut les avoir à l’œil et ne pas se gêner pour contacter le service à la clientèle. Je l’attends toujours pour mes cotisations de 2019. Je précise aussi que chez Weathsimple, ils travaillent sur l’obtention de cette subvention auprès de Revenu Québec depuis 2ans+ donc ne pas retenir son souffle.
    La meilleure option à mon humble avis est d’y aller avec Questrade en acceptant que ça ne sera pas parfait.

  25. Comment calcule t-on les frais de gestions d’un fnb toht en un?
    Exemple si je détiens XUU, VCN, XAW, XEC les frais de gestions additionnées pour ces fnb revient a 0.62%.
    Si je prend VCNS les frais sont de 0.25%, mais VCNS comprend d’autre FNB dans sont propre fnb tout en un.. alors vais-je payé les frais des fnb qui sont dans le fnb tout en un (vcns)?
    Merci

    1. Bobi,

      Les frais de gestion de XUU, VCN, XAW, XEC ne devraient pas être additionnés. Par exemple, les frais sont de 0.6% sur le montant investi dans VCN pas sur l’ensemble du portefeuille. Au final, un tel portefeuille coûte environ 0.6% par année.

      Pour les FNB tout-en-un, le coût est d’environ 0.25% par année. Ce coût comprend ceux de tous les « sous-FNB ». De toutes manières, le FNB tout-en-un et les FNB sous jacents sont gérés par la même entreprise.

      C’est plus clair?

  26. Bonjour! Merci pour cet article qui tombe vraiment à point pour moi. Ça fait un an que je lis des livres de finances personnelles, dont le vôtre, et j’en étais rendu à me chercher un conseiller indépendant pour m’aider à gérer mon épargne (je commence à épargner en fait 😬), mais je me demande de plus en plus si je peux gérer ça tout seul. Ma seule question, un peu niaiseuse en fait: je ne comprends pas la mécanique entre mettons un CELI et ces plateformes… Est-ce que je peux ouvrir mon CELI directement sur WS ou Questrade ou je dois faire ça ailleurs puis lier les deux? Je ne sais pas si ma question est claire… je me demande juste c’est quoi le premier geste à poser pour investirait dans un FNB.

    Mercis beaucoup!

    1. Salut Martin,

      Bienvenue dans la communauté!

      Il n’y a pas de question niaiseuse. Le CELI est simplement un coquille vide, comme un compte de banque. Tu pourras en ouvrir un après t’être inscrit à la plateforme de courtage de ton choix. Tu auras alors l’option d’ouvrir un CELI et/ou REER et/ou REEE et/ou un compte non enregistré.

      Au plaisir!

      1. Re-salut!

        Merci pour la réponse rapide. J’avais compris que c’est une coquille vide, ma question c’est juste où je trouve la coquille? 😅 Mais donc je comprends que c’est directement sur la plateforme après m’être inscrit.

        Je vais me lancer bientôt, merci beaucoup!

    1. Bonjour Jean-Paul,

      VEQT et XEQT sont très semblables. La diversification géographique et par secteur d’activité est similaire. Certes, les frais de XEQT sont un peu plus bas. Je pense que le rendement annuel de XEQT est légèrement supérieur à cause qu’il est calculé en date du 31 décembre, alors que VEQT est calculé au 30 novembre.

      En effet! Vanguard vient de sortir les données en date du 31 décembre et les rendements sont les mêmes que pour iShare. Je vais modifier mon tableau. 😉

      Les produits Horizons sont plus exotiques. Ils sont basés sur des « swap ». J’en comprends que les dividendes ne sont pas distribués à l’investisseur, mais plutôt ajoutés au rendement du titre pour plus d’efficience fiscale. Lire: https://canadiancouchpotato.com/2019/09/06/horizons-swap-etfs-the-next-generation/

      Bonne journée!

  27. Bonjour,
    Merci pour cet article tout à fait intéressant !
    Je serais curieuse d’entendre votre préférence entre Questrade et WS quand vous aurez une meilleure idée.
    Aussi, vous ne parlez pas vraiment du taux de change…comme la plupart de ces Fonds sont en US, il faut ajouter un bon % aux frais reliés à ces investissements si nous n’avons pas de $US disponible a l’investissement. Qu’en pensez-vous ? Y a-t-il des fonds CAN intéressants à considérer ?
    Merci!

    1. Bonjour Vanessa,

      Je n’ai jamais utilisé Questrade, mais d’après les évaluations que j’ai lu, WS est simple d’utilisation et moins coûteuse, alors que Questrade offre plus de fonctionnalités (outils d’analyse).

      Pour ce qui est du taux de change, c’est un sujet complexe que je ne maîtrise pas parfaitement. Voilà ce que je comprends:

      Si vous investissez dans un titre US, transigé en dollars américains (ex. VTI), la plateforme de courtage devra convertir vos fonds en USD. Ceci implique des frais et c’est souvent à votre désavantage (à moins de convertir en utilisant la méthode Norbert’s Gambit).

      Si vous investissez dans un titre US, transigé en dollars canadiens (comme les FNB ci-haut), il n’y a pas de frais de conversion, mais vous êtes quand même exposé aux fluctuations du taux de change USD-CAD. Donc, dans un sens, c’est comme si vous aviez deux investissements, un dans le titre acheté, l’autre dans le dollar américain. Les changements du taux de change auront un impact sur votre rendement.

      Voici un article sur le sujet: https://www.canadianportfoliomanagerblog.com/understanding-your-etfs-currency-exposure-part-1/

      Est-ce que lecteur pourrait confirmer ou infirmer?

      1. C’est un excellent point de soulevé, JS! J’avoue que je me pose encore des questions sur mon fonds FNB ZSP, à savoir quel est le pourcentage de frais de conversion de devise qui est inclus, donc « caché » à notre vue, dans notre taux de rendement net au bout du compte, lorsqu’il prend nos dollars canadiens pour nous acheter de vraies parts en dollars US des compagnies qui forment le SP&500. Car Le ZSP n’est pas constitué de « swaps » comme le HXS d’Horizon, par exemple.

        Ce dernier fonds HXS ne serait plus si fiscalement efficient pour les comptes non enregistrés en ne versant pas de dividendes directement à l’investisseur depuis que la loi fédérale a été modifiée pour colmater cette faille-là, car tous les dividendes sont imposables dans l’année même qu’ils aient été réinvestis automatiquement ou pas, à ce que je sache.

  28. J’adore cet article, car Jean-Sébastien résume bien comment il est devenu facile de gérer ses finances et son portefeuille. L’élément le plus important pour un jeune investisseur est de commencer à investir. Il n’y a pas de mauvais choix parmi ceux décrits par JS et on peut toujours s’ajuster par la suite.
    Stéphanie Grammond a publié une « Lettre à une jeune investisseuse » dans La Presse en décembre 2020 qui est une lecture complémentaire à cet article: https://www.lapresse.ca/affaires/finances-personnelles/2020-12-06/lettre-a-une-jeune-investisseuse.php.

    1. Bonjour Danny,

      Merci d’avoir partagé cet article intéressant!

      Il ne faut pas tomber dans l’ « analysis paralysis » quand on se lance dans l’autogestion de ses placements. Évidemment, il faut bien s’informer d’abord, mais à un certain point il faut faire le saut. Peut-être y aller graduellement, quitte à faire des changements en cours de route.

      Salutations!

  29. Bon matin ! Excellent article comme d’habitude.

    Je trouve dommage que le métier dans les services financiers soit tel qu’il est décrit. Le problème vient du fait que les conseillers sont souvent pris entre l’arbre et l’écorce, soit d’aider leurs clients et de vendre les produits maisons des banques.

    Aussi, Le gros problème, et la raison pour laquelle les FNB sont devenus si populaires est que la très grande majorité des portefeuilles ou fonds communs font moins bien que l’indice. Donc, votre portefeuille diapason chez Desjardins vous apporte peu de valeur car un indiciel procure un rendement similaire / supérieur.

    Je dirais que dans le RFG, environ 1% serait pour le conseil et 1,25 % pour la gestion du fond. La question : en avez vous pour votre argent au niveau conseil? Par expérience, j’affirme qu’il y a environ 5% des planificateurs financiers / conseillers qui sont compétents. Ça laisse un goût amer.

    Je dirais toutefois aux gens qui commencent en investissement de ne pas sous estimer la valeur du conseil. Ce n’est pas dans les marchés haussiers qu’on connaît notre tolérance au risque, mais dans les marchés baissiers (on se souvient qu’en mars les indices plantaient de 10% par jour).

    Personnellement, mon portefeuille est composé de titres individuelles, de FNB et de fonds mutuels (oui oui). Par contre, je le gère de façon semi active.. D’ailleurs, j’ai un fond mutuel que je paie 2.3% de frais (il n’est pas disponible en serie D malheureusement). Par contre, le fond ayant généré un rendement de 90% sur 1 an net de frais, je crois en avoir pour mon argent..

    1. Merci Jp pour le témoignage pertinent!

      Je suis surtout critique envers les institutions financières, bien plus qu’envers les conseillers. Ces derniers font leur boulot, mais ne sont pas toujours formés adéquatement et sont incités à vendre les produits les plus lucratifs pour la banque.

      Certains conseillers offrent un excellent service et certains investisseurs ont besoin de cet encadrement. Je n’ai rien contre ça. Il s’agit d’un service comme un autre.

      Ce qui me chicotte c’est quand un conseiller est payé pour éduquer son client, mais qu’il ne présente pas le portrait complet de la situation. Il ne parle pas de FNB et encore moins de portefeuille tout-en-un.

      Vous avez frappé le jackpot avec votre fonds mutuel! Bravo! Il devait y avoir du TSLA là-dedans! 😉

      Au plaisir!

    2. Merci pour votre commentaire Jp. Je pense m’inspirer de votre méthode, qui inclue des FNB et des fonds mutuels. Et Merci JS pour ton article très intéressant et pertinent. Reste à décider si je continue avec Disnat ou si je vais avec un plate-forme avec frais réduits…
      Petite question de Cro-Magnon… quand tu présentes les rendements JS dans ton tableau, ce sont tous des rendements sur 1 an ? Est-ce que ce sont des rendements nets (frais de gestion enlevé) ? Quand on regarde les résumés des divers fonds sur les internet, est-ce que ces rendements sont nets ou il faut enlever les frais de gestion. Utile quand on veut comparer ce qui nous reste dans notre porte-feuille 😉

      1. Bonjour Patrick,

        les rendements sont toujours présentés net des frais de gestion dans les documents disponibles. Il faut toutefois se méfier lorsque l’on regarde des fonds à honoraires (série F pour la plupart) ou des fonds de gestion privée, car l’honoraire (donc la portion conseil) est souvent négocié entre le client et le conseiller.

        Je crois avoir trouver une bonne méthode pour la gestion du portefeuille. Pourquoi détenir les banques canadiennes dans un fond ou un dans un FNB? Aussi bien acheté le titre pur, et ramasser le dividende. Les fonds communs me permettent surtout de diversifier dans certains secteurs avec une gestion active. J’ai par exemple acheté un fonds communs sur le marché chinois qui a généré environ 15 % de rendement en 2 semaines.. L’idée est d’aller chercher le meilleur de chaque produit. J’ai des FNB sur le SP500 avec un frais minime hedgé en dollars canadiens. Etc.

      2. Merci Patrick!

        Les rendements présentés dans cet article sont nets de frais de gestion. Normalement, sur la fiche d’un fonds, tu verras deux rendements, un NAV (net asset value) qui est net de frais et un autre (cours de marché) qui est brut.

        Bon succès!

  30. Bonjour
    Je viens d’ouvrir chez questrade , je suis une Vaux mieux laisser Ça au expert ! Mais là je suis décidé! Petite question : avant d’investir dans unFNB , dois je attendre la prochaine baisse boursière ou je choisit maintenant? Merci à l’avance

    1. Bonjour Martine,

      Bravo de passer à l’action!

      Il y a plusieurs écoles de pensée quant au meilleur moment d’investir. Mon approche (non professionnelle) de choix est d’investir dès maintenant, mais de façon progressive. Il n’y a pas de frais de transaction (à l’achat) sur Questrade, alors il est possible d’investir graduellement des montants moins importants sur plusieurs semaines. Ceci permet d’obtenir un coût d’achat moyen et permet de tester doucement votre tolérance au risque.

      Aussi, je me garde un petit montant liquide. Je peux ainsi réinjecter des fonds lors d’un krach ou d’une correction des marchés. C’est mon fun fund. 😉

      Ceci ne constitue toutefois pas un conseil, c’est seulement mon approche.

      Bon succès!

  31. Bonjour jeune retraité,

    merci pour l’article, je suis fin prêt à débuter dans l’auto gestion de mon portefeuille.

    Seule petite question qui me reste à éclaircir:
    Si je désire investir un montant X de ma paie hebdomadaire dans mon portefeuille une banque me chargera 9,95 à chaque fois alors que ce sera gratuit sur WS?

    1. Bonjour JR,

      La solution Wealthsimple Invest (le robot-conseiller) permet d’établir un prélèvement automatisé sur votre compte bancaire. Et, la solution Wealthsimple Trade (la plateforme de courtage dont je parle dans cet article) n’offre pas ce niveau d’automatisation.

      Toutefois, Wealthsimple Trade et Questrade ne chargent pas de frais à l’achat de FNB. Vous pouvez donc investir de petits montants à chaque paie, sans frais.

      Les banques traditionnelles chargent entre 6$ et 10$ par transaction, alors il n’est pas rentable d’investir de petits montants sur leurs plateformes.

      Salutations!

  32. Bonjour jeune retraité,
    C’est une décision que je suis en train de débattre, rester avec le conseiller robot ou gérer moi même mon argent et sauver les 0.5%. Actuellement, j’ai Reer, Celi et Non enregistré et c’est le dernier qui me pose problème:
    1- Dans le non enregistré, comment vous faites le suivi de la valeur moyenne du coût d’achat: ACB ( Adjusted Cost Base)
    2-Encore pour le non enregistré, si on veut profiter de la baisse des marchés et faire “Capital Gain Harvesting” , comment on se prend
    3-Pour le portefeuille, il y a une période d’accumulation, puis un certain moment il faut commencer à décaisser en préservant le portefeuille. Comment faire cette stratégie á temps et tout au long du décaissement 🤔

    J’étais découragée et j’ai abandonné jusqu’à nouvel ordre. Vos avis sont les bienvenus

    1. Bonjour Noor,

      1- Normalement, cette donnée est disponible sur la plateforme de courtage, si vous avez acheter vos titres sur cette dernière. Si vous avez plutôt acheté vos titres sur une autre plateforme et que vous les avez transférés tel quel, il est possible que l’info n’apparaisse pas sur la nouvelle plateforme. Vous devez ainsi retrouver vos relevés de transaction et contacter votre nouveau fournisseur pour qu’il ajoute ces données dans son système.

      2- Le « capital gain harvesting » est simplement le fait de vendre des titres (et potentiellement de les racheter) au moment où vos revenus sont faibles pour payer moins d’impôt. Concrètement, si une action a pris beaucoup de valeur, vous pourriez décider de la vendre une année où vos revenus sont plus faibles et ainsi être imposé sur le gain en capital à moindre mesure.

      Le « tax loss harvesting » est l’inverse. Il s’agit de vendre un titre qui a perdu de la valeur pour effacer les gains sur d’autres titres. Cette stratégie est souvent appliquée en fin d’année. Par contre, des lois empêchent de racheter le même titre immédiatement. Je pense qu’il faut attendre au moins 30 jours. Wealthsimple offre ce service. Certes, je ne l’ai jamais utilisé.

      3- Voilà une question à laquelle il est difficile de répondre brièvement. Je vous invite à lire mon livre, je dédis un chapitre à ce sujet.

      Reprenez confiance! Ce n’est pas si compliqué que ça, surtout avec un FNB tout-en-un. Bon succès!

  33. Salut Jean-Simon,

    Intéressant comme article! Surtout pour les gens qui ne savent pas trop dans quoi investir! Pour ma part, avant de découvrir ton blogue et celui de Retraite 101 au printemps dernier, j’investissais dans des ETF qui rapportaient des peanuts! Je ne savais pas dans quels investir. J’avais alors étudié quelques fonds dont Vanguard…j’ai vendu presque tous mes ETF et acheté du Vanguard et autres : VUN, VDY, VIDY, VRE, VGT et ZSP. Dernièrement, j’ai choisi aussi HGRO pour les REEE. Contrairement à toi, j’adore regarder mes fonds, en choisir et recalibrer (US/Canada/Int). Avoir seulement HGRO je trouverais ça plate! 😛 Connais tu la chaîne youtube ‘Our rich journey’? C’est un couple d’américains qui ont pris leur retraite à 40 ans et ils parlent souvent de Vanguard. Ils ont grandement contribué à mon éducation financière.

    En passant, c’était une farce pour le Jean-Simon 😉 J’avais remarqué que tu avais été rebaptisé dans les commentaires 🙂

    Bonne journée!

    1. Salut Bleuet Rouge!

      Jean-Simon! 😆

      Je suis bien conscient que les FNB tout-en-un sont d’un ennui mortel. Les investisseurs plus actifs, comme ma blonde, ne seront pas nécessairement excités par ces nouveaux produits. Les paresseux, comme moi, jubilent par contre.

      J’ai vu quelques vidéos de Our rich journey, c’est très bien.

      Bonne année!

  34. Salut Jeune retraité,
    Que pense tu des ETF à dividendes comme le XEI ? Est ce que tu penses qu’il serait intéressant d’en avoir ou bien vaut mieux rester sur des index type VFV?

    Merci

    1. Aminosso,

      Ça dépend de dizaines de variables. Je ne serais absolument pas en mesure de vous conseiller.

      Je pense que VFV est plus un titre qui vise la croissance (S&P 500, l’indice fétiche de Buffett), alors que XEI vise le revenu. À preuve, VFV a donné un rendement de 13.5% en 2020, alors que XEI a donné un rendement de -9.2% sur la même période. Certes, les revenus de dividendes sont très intéressants en période de baisse boursière. Aussi, en tant que retraité, je valorise beaucoup les dividendes. Plus tôt, dans ma vie, je valorisais à 100% la croissance en valeur des titres.

      À vous de voir…

  35. Article fort intéressant. J ai appris des choses encore. J’ai aussi commencé à faire la transition, j’ai vendu plusieurs titres dans mon celi pour acheter HGRO. Par contre j’ai des titres (comme couche tard) que je détiens depuis des années qui me.rapportent et qui ont un fort potentiel à long terme. J’hésite beaucoup à me débarrasser de mes titres performants. Je ne sais pas si c’est rationnel. Aussi j’aindes titres à haut dividendes, surtout des banques dans mon céli. Par contre mon reer est en mode canadian couch potato (xeqt xbb)

    1. Salut Librocito,

      Une stratégie n’empêche pas l’autre. Investir dans un tout-en-un n’implique pas nécessairement de se limiter à un seul titre.

      Moi aussi, j’ai des FNB (Couch Potato), des actions d’entreprises, des tout-en-un et des cartes Pokémon. 😉

      Toutefois, je me pose la question si le CELI est le meilleur endroit pour placer des titres à revenu. Y a-t-il un expert dans la salle?

  36. Bonjour jeune retraité, encore un bel article.

    Mais je de la difficulté a comprendre la différence entre les ETF que tu cite et ceux, par exemple, proposé par la Canadian Couch Potato (XAW, VCN, ZAG). De ce que je comprend tout ces ETF s’équivalent mais pour ceux que tu cite il n’y a aucun équilibrage a faire?

    1. Bonjour Boris,

      En simple, à mon avis, les FNB tout-en-un constituent l’équivalent d’un portefeuille Couch Potato. Par exemple, VGRO contient VUN, VCN, VIU, VAB, VEE, VBG, et un « bond index ». Il s’agit donc d’un fonds de fonds. Au lieu d’acheter 7-8 titres, vous n’en achetez qu’un seul et vous n’avez plus à le rééquilibrer.

      Ça répond à votre question?

  37. Pour un jeune téméraire, tête brûlée qui veut dynamiser au possible son CELI libre d’impôt grâce à un unique FNB à 0,75 % de frais, le moins cher d’ARK Invest, à condition toutefois de jouir d’une tolérance au risque à toute épreuve, inébranlable : ARK Innovation ETF (ARKK) : https://finance.yahoo.com/quote/ARKK/holdings?p=ARKK

    Les FNB canadiens les plus performants en 2020, en passant : https://www.morningstar.ca/ca/news/208429/les-fnb-canadiens-les-plus-performants-en-2020.aspx

    Pour ma part, je ne le recommande à personne, car je persiste à penser que le mot Investissement signifie Long terme, avec une très longue patience sur un horizon de 20 à 30 ans et plus si vous voulez avoir 100 % de chance d’atteindre à une retraite dorée encore assez jeune pour en profiter. La plupart des boursicoteurs ne font pas capables de faire la différence élémentaire entre l’investissement actif « intelligent » et la pure et simple spéculation cow-boy comme au rodéo de la Bourse!

    1. PFG,

      Je ne suis pas d’accord avec votre qualificatif de « tête brûlée ». Je pense que ces fonds ont leur place. Il ne répondent pas nécessairement à votre profil d’investisseur, ni à vos valeurs, mais ils sont quand même intéressants.

      Je ne mettrais pas toutes mes billes là-dedans, mais j’envisageais en acheter quelques-uns dans la portion « rodéo » de mon CELI. Hi haaaa!!

      1. Oui, tout à fait, ces fonds-là ont quand même leur place dans un portefeuille normal, au contraire des FNB XX à effet de levier. Ce FNB ARKK parmi les plus surperformants des FNB non indiciels depuis 2015 car il vise l’innovation sur la ligne de crête, comporte un risque aussi élevé que le rendement qu’il peut rapporter éventuellement. Le seul ennui, c’est que trop de spéculateurs du dimanche se prennent pour de vrais investisseurs, ils s’ignorent complètement, ils refusent de reconnaître leur véritable profil d’investisseur. J’en connais, moi (sans nommer personne dans mon entourage à qui je songe maintenant), et sans doute chacun d’entre nous, qui ont en fait un caractère très conservateur et frileux pour l’argent et qui n’hésitent pourtant pas à courir les rodéos de la Bourse. C’est très malheureux! Voilà le point secondaire que je me permets de soulever en parallèle. C’est tout!

        1. PFG,

          Les émotions les plus puissantes chez l’investisseur sont la cupidité (greed) et la peur. D’où l’importance d’être en parfait contrôle et d’avoir un peu d’expérience en bourse avant de considérer des fonds plus spéculatifs. On s’entends là-dessus!

          1. Ce qui m’ennuie le plus, JS, et j’en sais quelque chose, je proviens d’un milieu très privilégié mais ne l’étant pas moi-même dans ma situation à vie, c’est que nous ne sommes pas tous égaux devant les risques à prendre ou à éviter. Les chanceux qui ont les moyens de perdre l’argent qu’ils investissent peuvent se permettre de prendre tous les risques, du moins les plus calculables s’ils ne sont pas stupides. Moi je ne peux pas me le permette: déjà le ZSP qui ne représente qu’un risque « moyen », soit celui global, planétaire même puisque le SP&500 regroupe des transnationales qui font donc affaire dans le monde entier, du marché nord-américain, constitue le niveau supérieur de risque qu’un tout petit investisseur conservateur, prudent et même timoré comme moi peut prendre envers et contre tout dans son CELI libre d’impôt et neutre pour tous les programmes gouvernementaux parce que ce serait parfaitement contre-production d’y mettre un produit financier lambda, par exemple. En revanche, tel autre membre de ma famille qui jouit d’un revenu digne d’un médecin peut se permettre de se payer un produit aussi dynamique que le FNB ARKK et même d’y mettre 80 % de ses avoirs, pour la même raison que même si tout cela s’écrasait ça ne changerait rien à sa qualité de vie à la retraite, gras dur comme il est depuis toujours. Je n’ai rien contre mon milieu d’origine, je le connais de l’intérieur, c’est tout. Mais je connais tout aussi bien l’autre côté de la barricade où je me suis retrouvé laissé pour compte, voilà le hic! Je crois cependant que la Bourse doit demeurer accessible et payant à long terme, à tout le moins, même au petit épargnant capable de se montrer très rigoureux, réaliste et discipliné, car il ne pourra jamais prendre le risque d’y spéculer à qui mieux mieux, lui!

          2. La vie n’est pas juste. Mais, rien ne nous empêche placer un petit montant dans un fonds spéculatif.

            Aussi, ça dépend de notre perspective. Je me trouve très chanceux d’obtenir un rendement de 10%. Si d’autres investisseurs font 120%, tant mieux pour eux.

  38. Bonjour!
    Je viens de terminer votre livre, emprunté à la bibliothèque, désolé hihi, je suivais déjà vos conseils avant de vous lire!. J’ai fait mon budget et calculé mon avoir net. Je suis super énervée de tout ça, l’impression qu’un nouveau monde s’ouvre!
    Par contre, je suis (plus que) néophyte en finance et surtout en bourse. Je ne comprend à peu près rien de cet article et des autres lu sur votre blog concernant les placements boursiers, même les plus vulgarisés. Je crois qu’il me manque une petite base; comment exactement le fait de mettre de l’argent en bourse (via mon argent de CELI ou de REER) me redonne de l’argent? Je veux dire, je place un montant en bourse, avec un FBN; est-ce que j’ai de l’argent qui arrive ensuite dans mon compte? Ce qu’on appelle les dividendes? En tout cas, ma question, plus simplement, existe-il des ressources pour comprendre la base de comment fonctionne l’investissement boursier ?
    J’ai déjà de l’épargne (qui dort de façon désastreuse dans des comptes chèques), je pourrais me lancer, mais on dirais que je ne comprend pas comment l’argent va me revenir…
    Merci de ne pas me juger haha!

    1. Salut Marie-Pier,

      Merci d’avoir lu mon livre! Toutes les questions sont valables. Il n’y a pas de jugement ici.

      En général, les FNB procurent deux sources de revenu (s’ils augmentent en valeur bien sur). D’abord, le titre que vous achetez peut prendre de la valeur. Ainsi, le montant dans votre compte fluctue tous les jours selon le marché. C’est seulement au moment de retirer ce montant de votre compte que vous saurez précisément si vous avez fait un gain ou une perte. Tant que vous ne vendez rien, les gains/pertes sont virtuels. Un peu comme pour la vente d’une maison.

      Ensuite, certains FNB versent des dividendes et des intérêts quelques fois par an. Ce montant sera automatiquement déposé dans votre compte.

      Je vous encourage à faire plus de recherches et de continuer à vous instruire.

      J’ai trouvé cet article qui est pas mal: https://admiralmarkets.com/fr/formation/articles/base-du-forex/la-bourse-pour-les-debutants

      Quelqu’un connaît des ressources pour apprendre les bases?

  39. Bonjour Jean-Sébastien,

    Comme plusieurs autres j’ai dévoré votre livre en 3 jours et ça m’a amené d’autres lectures du meme type (Liberté 45, Les millionaires ne sont pas ceux que vous croyez..). Je trouve que le moment de parution entre votre livre et de celui de McSween donne beaucoup de poids aux principes que vous mettez de l’avant tous les 2 en parallèle alors que vous etes tout de meme de connivence dans votre approche.

    J’aurais 3 questions pour vous:

    1) Je vois que les FNB tout-en-un impose des frais de 0,2% en général puisque le rééquilibrage est automatique effectué par un robot conseiller. Donc vouloir s’occuper soi-même de ce rééquilibrage permet de sauver la différence d’intérêt entre 0,2 et 0,06?

    2) Est-ce que les dividendes directement réinvestis sont réellement libres d’impôts dans le CELI ou c’est tout de meme vu comme un gain en dividendes imposable (ex: HGRO) ?

    3) Si mon CELI est deja maximisé et que je suis tout de meme en debut de carrière (31 ans), est-ce que vous considerez tout de meme que la prochaine etape (si j’ai 30 000$ a investir par exemple) est d’utiliser la totalité de ses droits de cotisation REER avant d’investir dans un compte non-enregistré?

    Bravo pour votre parcours et ce blog, cet article est vraiment parlant :),

    Bonne continuité

    1. Salut Pascal,

      Un grand merci! 😀

      1- Les FNB tout-en-un ne sont pas gérés par des robots-conseillers. Il s’agit simplement de fonds administrés et rééquilibrés par des gestionnaires dans une entreprise (Vanguard, iShare, etc.). Les frais de gestion (0.2%) paient pour ce service.

      Les robots-conseillers confient plutôt ces tâches à un algorithme contre des frais de 0.75% (ex. Wealthsimple Invest).

      L’alternative aux FNB tout-en-un (et aux robots-conseillers) est de bâtir soi-même son portefeuille de placements avec 7-8 FNB (ex. Couch Potato). Dans ce cas, on doit choisir les FNB de façon à diversifier ses actifs, tout en les rééquilibrant une ou deux fois par an. Cette approche coûte en moyenne 0.06%.

      2- « Généralement, les intérêts, les dividendes ou les gains en capital gagnés à l’égard des investissements dans un CELI, ne sont pas imposables, qu’ils soient détenus dans le compte ou au moment du retrait. » (voir les exceptions) Par contre, à ma connaissance, les dividendes étrangers sont imposables (source).

      3- Ça dépend! Est-ce que ton salaire va augmenter significativement prochainement? Si c’est le cas, tu vas être content d’avoir de la place dans ton REER. Est-ce que tu as des enfants (ou prévois en avoir bientôt)? Cotiser au REER pourrait t’aider à maximiser les allocations familiales.

      Dans mon cas, j’ai maximisé les REER chaque année, dès le début de ma carrière. Je ne regrette pas de l’avoir fait. À toi de voir!

      Bon succès!

  40. Super article!
    Pourquoi est-ce que le VOO de Vanguard n’est pas listé ici? Celui qui suit le S&P 500. Est-ce parce que ce sont des actions américaines et que vous montez seulement les FNB canadiens? Le VOO a une très bonne performance sur 10 ans (constance) et m’intéresse, mais je me demande pourquoi il n’est pas dans les choix de l’article ici présent.

    1. Merci beaucoup Simon!

      Je me concentre sur les FNB tout-en-un dans cet article, ceux qui forment un portefeuille complet avec un seul titre.

      VOO ne fait pas partie de cette catégorie, il réplique uniquement le S&P 500. Ça reste un excellent titre.

      Merci pour ce premier commentaire. Au plaisir!

    2. Au fond, la question que soulève Simon, c’est qui des deux approches, à risque tout à fait égal selon moi, FNB tout-en-un 100 % en actions à frais de 0,25 % contre FNB à frais très réduits de 0,03 % qui suit le SP&500 remporterait le pari de Warren Buffet sur une décade. Poser encore cette question, c’est un peu inutile, elle a été résolue une bonne fois pour toutes par Buffet qui avait déjà remporté haut-la-main ce pari contre un fonds de fonds géré activement dans la décade 2007/2017. J’ai relevé moi-même ce défi pour la décade 2018/2028 dans mon CELI avec pour seul FNB le ZSP de la BMO, à cependant 0,09 % de frais.

      1. Merci beaucoup messieurs pour vos réponses. Ma conjointe est retraitée de la réserve de l’armée et a un 10 000$ dans un CRI. Je travaille à lui construire un portefeuille. Elle a 27 ans et a un profil aimant le risque, voir très grande tolérance. J’ai pensé à VOO, VGRO, VEQT. Il en manquerait un regroupant les grandes banques canadiennes je crois. Des idées?

        1. Salut Simon,

          Ma question: pourquoi investir dans autant de titres? Deux de ces FNB sont déjà des tout-en-un (VGRO, VEQT). Est-ce parce qu’ils sont placés dans différents comptes (REER, CELI, non enregistré)?

          1. Simplement par diversification. Mes collègues me conseillaient d’y aller avec plus de diversification. Je leur au démontré que le VGRO est assez diversifié sur couch potato, leur opinion a changé!

            Au bout de la ligne c’est madame qui décide. 🙃

  41. Perso, c’est tout ce que j’utilise maintenant, VEQT all the way. Simpler is better dans la grande majorité du temps. Notre vie est déjà suffisament compliqué ainsi… 95% des résultats pour 5 % d’efforts

  42. Bonjour JS, merci pour tous les précieux conseils!
    Une question : recommandes-tu de n’acheter qu’un de ces FNB tout-en-un ou d’en acheter plusieurs?
    Le principe de diversifier pour réduire les risques est déjà présent dans n’importe lequel des FNB que tu présentes. Par contre, ça reste une seule compagnie. Devrait-on diversifier nos paniers de FNB? Merci d’avance!

    1. Bonjour Lila,

      Je ne suis malheureusement pas qualifié pour répondre à cette question.

      Certains investisseurs placent le même titre dans leur CELI, REER et compte non enregistré. Donc, au final, leur portefeuille est composé d’un seul FNB.

      J’aurais personnellement tendance à acheter trois FNB différents. Par exemple, je placerais le plus risqué (à plus fort pourcentage d’actions) dans mon CELI et Peut-être celui offrant le plus de revenu de dividendes dans mon compte non enregistré.

      Par contre, en principe, vous n’avez pas à acheter plusieurs FNB tout-en-un dans un même compte (ex. REER, CELI, REEE, non enregistré). Un seul fonds devrait être assez diversifié et complet pour faire le travail.

      Salutations!

  43. Merci pour cet article!

    Est-ce que la foreign withholding tax rend désavantageux le fait de détenir un FNB comme XGRO ou VGRO dans son CELI rempli à pleine capacité?

  44. Bonjour Jean-Sébastien !

    Article vraiment intéressant !

    Je voulais t’écrire ce commentaire pour de remercier de ton partage de connaissance via ton blogue et te dire MERCI pour cet article !

  45. Aussi, penses-tu que ces FNB tout-en-un sont adaptés pour un couple qui souhaiterait mettre de l’argent dans un REER afin de diminuer son revenu et ainsi bénéficier d’avantages fiscaux et le moment venu utiliser la RAP pour l’achat d’une maison d’ici 1 à 2 ans ? 😉

    Je dis ceci car les FNB dans cet article comporte des obligations et donc je suppose que tu ne peux pas récupérer l’argent dans un futur très proche voir immédiat ?

    Ps: Je suis débutant 😄

    1. Salut Bastien,

      Bonne question!

      Un FNB tout-en-un pourrait être une option valable. Seulement, ton horizon de placement est court, alors tu dois ajuster ton niveau de risque en conséquence.

      Pour ce qui est des obligations contenues dans les portefeuilles tout-en-un, elles sont en fait des FNB qui répliquent le rendement de certains marchés obligataires. Elles se transigent comme des actions en bourse.

      Merci pour ton commentaire!

  46. Bonjour @Le jeune retraité!

    Merci énormément pour ce blog. J’ai appris et compris de façon exponentielle depuis quelques jours à vous lire, toi et R101. Je t’en suis très reconnaissant, vous donnez de la confiance à tout un chacun qui se donne la peine d’oser espérer une certaine liberté financière.

    1- J’ai une petite question toute de suite: En quoi selon toi « la saison des REER sera-t-elle un peu différente cette année » ? Parce que les gens ont soudainement plus d’argent à épargner cette année ? Parce que le marché surchauffe avec les grands indices qui atteignent des records et c’est à ce demander si c’est un bon moment pour acheter?

    2- J’ai dégagé beaucoup de liquidités dans les trois dernières années, mais j’ai tardé à l’investir et me voilà aujourd’hui à avoir ce déclic en vous lisant McSween, R101 et toi. Dommage, je regrette de ne pas avoir allumé plus vite et « ne pas avoir planté mon arbre » plus tôt, mais j’ai 36 ans et encore assez de temps devant moi pour que ça vaille la peine de mettre tout cet argent dans ces super FNB d’allocation d’actifs tout-en-un et espérer du rendement intéressant pour me permettre des périodes d’allègement de travail dans les prochaines années et profiter davantage de mon temps avec mes enfants. Fini ces quelques dizaines de milliers qui dorment à 0,1% chez Tangerine (j’ai honte de dire ça, mais tsé quand t’as peur ou que tu prends pas le temps de t’asseoir et t’en occuper). Vaut mieux tard que jamais.

    Je plante donc mon arbre maintenant. MAIS: voilà que je me suis inscrit avec Wealthsimple Invest et WealthsimpleTrade (merci pour la référence d’ailleurs!) et demandé le transfert de mon compte liquide CELI. Ça me dit 2 mois de délai avant que le tout soit prêt pour me lancer et investir. C’est choquant, j’aurais voulu commencer tout de suite! Sait-on pourquoi c’est long comme ça? Imaginons la semaine prochaine une grosse correction boursière comme en mars dernier, c’est là que je voudrais entrer avec mes 50000$!

    Est-ce une mauvaise idée de mettre tous mes oeufs dans le même panier avec cette plateforme? Est-ce que Questrade par ex m’offrirait un avantage différent ou je peux très bien me débrouiller juste avec Wealthsimple pour tous mes placements (j’ai aussi quelques fonds mutuels chez Tangerine)? Je comprends que je peux choisir 3 FNB pour les 3 types de comptes (REER, CELI, non enregistré), oui.

    Par ailleurs, est-ce une mauvaise idée de vouloir aller trop vite et répartir 50000 d’un coup dans des FNB versus utiliser le coût moyen d’achat et mettre 5000 par mois mettons? J’ai raté le bateau à la correction du printemps et là les grands indices continuent de grimper, j’ai comme l’impression que c’est pas une bonne idée de perdre plus de temps avant de m’investir.

    Merci énormément pour ton avis. Il me manque quelques fondamentaux dans ma vision en tunnel et je veux calmer mon sentiment d’urgence.

    Au plaisir de continuer de te lire!

    1. Un article pour vous, Victoire, dans Les Affaires: «FNB: l’année 2020 a été riche en enseignement» https://www.lesaffaires.com/blogues/raymond-kerzerho/fnb-lannee-2020-a-ete-riche-en-enseignement/622298

      Il faut beaucoup lire, des ouvrages de référence classique qui vous initie intelligemment, pas des sites Web bourrés de fausses nouvelles financières. Il faut faire son devoir.

      Vous faites bien de voir enfin à vos affaires, surtout dans la trentaine. Je suis curieux de connaître l’opinion de JS sur les changements vraiment constructifs à long terme que vous songez à apporter à votre plan financier.

    2. Merci beaucoup Victoire!

      Bienvenue dans la communauté!

      1- Je pense que la saison des REER sera différente parce que les Québécois n’ont jamais eu autant d’épargnes (moins de dépenses + PCU).

      2- Vaut mieux tard que jamais! L’important est que tu prennes tes placements en main. Mais, deux mois de délai, c’est complètement inacceptable. Ça devrait être quelques jours max. Qu’est-ce qui bloque? Je les contacterais immédiatement. Si tu n’as pas de réponse satisfaisante, change de plateforme au plus vite.

      La plateforme choisie n’affecte pas le niveau de risque de ton portefeuille. Tu peux très bien tout placer dans la même institution financière (réputée), même que ça te simplifiera la vie.

      Je comprends ton urgence d’agir, mais tu ne récupéras jamais les rendements perdus sur les trois dernières années. Personnellement, je prône une approche progressive. C’est moins stressant. C’est sur qu’en janvier/février, les investisseurs achètent. C’est plus rentable d’acheter quand ils vendent. À toi de voir!

      Bon succès! 🙂

      1. Merci beaucoup JS et PFG pour vos réponses, c’est très apprécié!

        Je le sais pas ce qui bloque dans le transfert de mon compte d’épargne CELI à mes comptes Wealthsimple Invest et Trade. Ça part pourtant d’un compte d’épargne CELI… c’est encore plus liquide que de l’eau! Je vais tenter de les appeler pour faire la lumière là-dessus, évidemment.

        Ce que dit l’aide de WS laisse en effet un pensez-y bien:

        « How long will it take to transfer an existing investment account to Wealthsimple from another institution?

        It usually takes 3-4 weeks to transfer an existing investment account to Wealthsimple. In some circumstances, it can take up to 8 weeks – depending on how quickly your existing institution processes your request. We encourage you to initiate your transfer from your Wealthsimple account so that our transfers team has everything they need to help the process along — and reach out to your relinquishing institution if there are any issues.  »

        P.S.: Si les tickers « XJS » ou « V-PFG » font leur apparition dans les FNB un jour, je serai acheteur de première ligne. J’aime vous faire confiance, merci de continuer de partager votre savoir! PFG: Vous m’avez d’ailleurs convaincu de m’abonner aux Affaires avec l’article que vous m’avez partagé. C’est à se demander comment j’ai pu attendre à 36 ans pour devenir un investisseur assumé, mais ça c’est une autre question…

        1. Salut Victoire,

          XJS: Un fonds extrêmement risqué, géré par un amateur, sans qualifications, qui s’informe des marchés une fois par mois. Ça promet! 😆

          Je n’ai jamais transféré de CELI vers WS, seulement des liquidités. Ça a toujours été assez rapide, quelques jours. De ce que je comprends, une partie du délai est dû à l’institution qui envoie les fonds. Certes, ça mérite quand même un appel.

          Bonne chance!

        2. Moi je les lis en ligne, Les Affaires, ou alors à la bibliothèque municipale malheureusement fermée à la consultation sur place pour cause de Pandémie, remarquez bien, Victoire. Il faut saluer l’énorme sens de l’humour de notre ami JS, il n’a pas la tête enflée instantanément comme une montgolfière comme je le suis au moindre petit compliment. En tout cas ça fait ma journée, merci bien, hihi… 🙂

          Il faut se méfier des soi-disant grands experts et spécialistes aux grosses couilles en or pur. Je le sais par expérience. Mon pauvre papa défunt a mordu deux fois la poussière et pas qu’un peu en Bourse et chaque fois ces ceux-là ne juraient que par leurs conseils de béton armé: en 1987, il avait mis tous ses oeufs dans le seul panier de Nortel, grâce à un « tuyau » d’un conseiller financier incompétent, juste avant qu’il ne s’effondre jusqu’à la faillite ; puis en 1999, il a été emporté par l’éclatement de la bulle des « .pointcoms », conseillé tout croche par un docteur en finances qui ne jurait que par le NASDAQ, indice très risqué à cause sa concentration dans les fameuses FAANG, il a perdu des sommes complètement folles, je n’ai pas envie de les révéler tant j’en ai honte, tant cela a impacté à long terme sur son patrimoine. En 87, trop jeune et loin de lui, je n’ai été au courant qu’après coup ; en 99, une année avant l’éclatement de la bulle du NADASQ qui est devenu un marché baissier séculaire qui a duré 15 ans par la suite, comme je suis webmestre et que là j’étais au courant, je lisais Warren Buffet, j’ai tenté en vain de lui relayer la mise en garde de ce dernier. Cette fois-là mon pauvre père a perdu une véritable petite fortune, ouf! Il a préféré écouter le docteur et prof en hautes finances que son fils aîné. On connaît la suite… Pas pour me vanter, mais j’ai un certain instinct de survie en Bourse, je crois.

    3. Bonjour Victoire, je voulais juste te faire part de mon expérience. J’ai déjà transféré une somme de Tangerine vers Disnat dans un compte enregistré et Ça avait pris un mois. J’ai acheté périodiquement pendant 2 mois par la suite.

      1. Hum… c’est peut-être Tangerine le problème sur ce coup-là. Si c’est ça, ça me déçoit énormément. C’est mon argent que je sens pris en otage ici…
        On s’entend que rien ne devrait être plus rapide qu’une banque qui offre (presque) tous ses services en ligne.

    4. Bonjour Victoire,
      félicitation pour ta reprise en main. Il ne faut surtout pas que tu commence a regarder en arrière et te ronger de remord de ne pas avoir investis. Tu pars déjà avec une longueur d’avance ayant un bon montant d’économisé, tu as fait un bout que beaucoup n’ont pas la chance d’avoir quand ils réalisent leur erreru de ne pas avoir investis. c’était mon cas, il y a quelques années, mi trentaine, des dettes et pas d’argent de côté j’ai réalisé et ça fait mal, depuis, j’ai mis les bouchées double pour me rattrappé et j’ai réussi a compenser (UN PEU) et investir massivement. Donc ne te sens pas coupable et regarde en avant.

      Ensuite pour le transfert, j’ai eu le même problème, ca a pris comme 1 mois et demi. Le truc est d’initier le transfert à partir de l’institution oû tu veux aller, c’est toujours plus rapide parce qu’ils veulent ton argent au plus vite avec eux.

      voilà mon petit conseil à 5 cents.

      bonne chance!

  47. Bonjour J-S !

    J’espère que tu vas bien.

    Je me demandais s’il est possible d’avoir 2 CELI (ou même 5), par exemple, un chez Desjardins, un chez WS et un chez QuesTrade ?

    L’avantage ici serait de pouvoir gérer la majeure partie de mes actifs chez ma banque/caisse où pratiquement tous mes comptes sont regroupés, investir sur WS Trade dans des FNB tout-en-un mes épargnes mensuelles pour éventuellement les transférer vers ma banque/caisse une fois par année. Cela permettrait de minimiser les frais de transaction.

    J’imagine que dans le cas où c’est possible d’avoir plusieurs CELI c’est juste qu’il faut respecter les conditions soit le plafond ainsi que les limites de cotisation annuelles ?

    En te remerciant pour ta précieuse collaboration !

    Merci mille fois.

    Cordialement,

    M-A

    1. Salut M-A,

      Tu peux avoir des CELI dans plusieurs institutions financières, tant que tu respectes le plafond de cotisation.

      Je n’ai jamais pensé à cette stratégie. Garde en tête que ça implique peut-être des frais de tansfert ainsi que quelques jours de délai. Tu me diras si ça fonctionne.

      Bon succès!

  48. Pour ceux qui désiraient devenir FIRE, il suffisait de tout investir dans un FNB de Bitcoin il y a un an et de VENDRE le tout vendredi le 8 Janvier. Hé oui, il FAUT vendre à un moment donné… Le plus difficile c’est de savoir quand acheter et quand vendre; il faut une stratégie. Mais qui risquerait tout de cette manière ?!

    Pourquoi ne PAS encaisser les gains en capital ?! Ils sont taxés sur 50% du gain réalisé donc à un taux de 25%, à peu près comme les dividendes de source Canadienne. Ce n’est pas logique de perdre une partie du gain de capital dans le but de payer moins d’impôt.

    On peut très bien vivre à Montréal avec un budget réduit qui permet de s’assurer d’avoir un filet de « protection sociale » en cas de pépins, ce qui n’est pas le cas dans les pays étrangers. Un ennui de santé majeur à l’étranger peut vous coûter tout votre avoir si vous n’avez pas d’assurances adéquates ou que les compagnies d’assurance trouvent le moyen de ne pas payer en invoquant leur « fine print ». Ceci est d’autant plus vrai si vous voyagez malgré tout en ignorant les indications contraires du Gouvernement Fédéral, ce qui pourrait annuler certaines clauses de votre « assurance maladie voyage ». Il faut bien vérifier et obtenir confirmation légale avant de partir.

    Les FNB de SP 500 ne sont plus aussi sécuritaires que par le passé vu la grande proportion que représentent les FAANG. C’est un pensez-y bien.

    Lorsque ça « craque » comme on l’a vu avec le Bitcoin entre vendredi le 8 Janvier et lundi le 11 Janvier, il n’y a rien qu’un investisseur puisse faire car cela s’est produit la fin de semaine et les marchés sont fermés. Par conséquent, pas moyen de se débarrasser des FNB de Bitcoin à temps et perte encaissée de 25% en un temps record.

    Actuellement, il n’est pas logique de détenir des obligations puisque leur rendement est inférieur à l’inflation. Des fonds de dividendes Canadiens (actions privilégiées et/ou autres) sont plus rentables.

    Même avec des FNB de FNB, il faut pouvoir être en mesure de vendre rapidement lorsque cela va mal. Il faut donc qu’ils soient très liquides, c’est à dire que le volume quotidien de transactions soit assez important pour pouvoir se débarrasser de sa position en entier très vite. Une mauvaise nouvelle qui survient lors d’une fin de semaine ou un jour de congé peut faire chuter le marché significativement avant même l’ouverture ce qui fait encaisser une perte inévitable. Contrairement à certains titres, la plupart des FNB ne peuvent se transiger sur le marché de soir ou de nuit qui de toute manière représente un volume beaucoup plus faible que le jour et des frais de transaction accrus.

    Si le marché chute, cela ne se fera pas aussi rapidement que le Bitcoin car il y a certains mécanismes en place, mais la chute peut être importante et se répartir sur plusieurs semaines, mois ou même des années, d’où l’importance d’avoir une stratégie de sortie avant que les événements ne se produisent.

    Investir à la bourse en fermant les yeux, c’est DANGEREUX. À titre d’information, Warren Buffett dispose actuellement d’environ $ 150 Milliards en cash et cash equivalents… Il n’y a pas de fumée sans feu. Attention.

    1. «…d’où l’importance d’avoir une stratégie de sortie avant que les événements ne se produisent.»

      C’est très tentant de basculer tout à coup dans le prophétisme et de se mettre à vouloir synchroniser le marché avant que les moutons de Panurge ne nous entraînent au fond du précipice aussitôt que la psychose collective semble s’emparer subitement de la Bourse. On ne connaît l’avenir qu’après coup, malheureusement.

      À écouter, entre autres, tel expert financier pourtant très reconnu vous raconter à la radio du matin que pour la première fois de sa vie il recommandait aux petits investisseurs lambdas de ne pas faire le mort et laisser passer la tempête, mais de se mettre tout de suite à l’abri d’un havre de liquidités paisibles et… mortes!

      Oups! Il n’avait pas songé un instant, lui qui baigne là-dedans depuis toujours, que nous n’en étions pas encore et toujours à la veille de la crise des années 1929, que les banques centrales et les gouvernements du monde entier allaient cette fois injecter des milliers de milliards de dollars dans le système financier pour le renflouer tout net en suscitant de facto le plus petit marché baissier, au lieu de le laisser partir en vrille descendante et risquer de devenir séculaire, suivi du rebond le plus spectaculaire de toute l’histoire de la Bourse.

      Enfin bref, Darth Vader: 0, blogue Le jeune retraité: 1 ! 🙂

    2. Bonjour Darth,

      C’est facile à dire après coup! TSLA aurait aussi été un sacré raccourci vers la richesse. J’aime mieux ne pas y penser! 🙂

      Comme vous dites, les FAANG peuvent être inquiétants quand on se penche sur les ratios. Aussi, les positions cash de Buffett ajoutent à l’incertitude.

      Certes, je reste investi en mode passif avec une perspective à long terme. Quand les marchés vont chutés (ça arrivera, c’est inévitable), je ne vendrai rien et j’achèterai des titres de qualité.

      Bonne et heureuse année!

  49. Bonjour JS
    Est ce que les FNB tout en un de tangerine sont aussi intéressant et aux mêmes frais de gestion ? Rien a faire on décide de rien…Rendement ? Risque?
    Merci JS

    1. Salut Marc,

      Je ne connais pas très bien ces fonds. D’après une recherche rapide, ils sont vraiment nouveaux (novembre 2020), ils imposent des frais de gestion de 0.65% et ils sont composés de FNB Scotia et de iShares (source). J’imagine que c’est la réponse de Scotia aux Vanguard de ce monde.

      C’est assez intéressant à première vue, surtout pour ceux qui veulent se détacher de leur banquier. Reste qu’à mon humble avis les FNB présentés dans mon texte sont plus établis et moins coûteux. Quant au rendement, seul l’avenir le dira!

      Salutations!

  50. Salut JS
    Jai adoré ton livre que jai dévoré en quelques jours. Il ma ouvert les yeux sur mes finances personnelles.

    Jai récemment ouvert un compte chez Wealth Simple et jessaye de comprendre le frais annuel de 5%.
    Est-ce que cest 5% de tout mon avoir ? Si oui, le frais serait exorbitant sur un montant de 50K par exemple. On serait mieux de payer 7$ la transaction.

    1. Salut Bizzy B!

      Il y a deux catégories de comptes Wealthsimple:

      1- Wealthsimple Invest, le robot-conseiller qui prend en charge la gestion de ton portefeuille, impose des frais de gestion d’environ 0.75% par an. Donc, si tu as un compte WS Invest, tu paies environ 375$ annuellement sur un montant investi de 50k$.

      2- Wealthsimple Trade, la plateforme de courtage où tu dois gérer tes placements toi-même, est gratuite. Si tu achètes des FNB avec WS Trade, tu ne paies aucun frais de transaction, ni de gestion.

      Merci pour les bons mots! À plus!

  51. Bonjour à vous,

    Je lisais les commentaires ci-dessus et je me posais une question.

    Quand vous dites que vous vendez des titres à plus bas prix pour diminuer vos gains en capitaux, je comprends le  »move ». Cependant, je me demandais si c’est vraiment rentable ?

    Disons 200 titres Apple acheté à 50$/u en 2010 et revendus à 200$/u en 2020. 150$/titres de profit * 200 = potentiellement 30 000$. Sur ce 30 000$, 15 000$ seront non imposables et 15 000$ seront imposable selon notre tranche du revenu (dans le pire des cas, 50%) Soit un minimum de 22 500$ de profit pour réinvestir directement dans des actions de qualité à faible prix ou bien des FNB tout-en-un. Ce que je me demande c’est quel est l’avantage d’attendre qu’ils baissent et de perdre 22 500$ (dans ce cas fictif) pour éviter de payer les impôts sur les gains ? J’aimerais beaucoup comprendre s-v-p !

    1. Bonjour M-A,

      Le but n’est pas de retirer le montant généré par la vente de ces titres. Le but est simplement de transférer mon argent d’un titre à un autre.

      Si, par exemple, je veux me constituer un protefeuille tout-en-un (ex. VGRO), il faut que je vende mes actions AAPL dans mon compte non enregistré pour acheter ce fonds. Donc, l’objectif est simplement de transférer mon capital d’un titre à l’autre, en générant le moins de gains possible.

      C’est plus clair?

      1. Bonjour Jean-Sébastien.

        Oui je comprends bien le fait de vouloir transférer l’argent d’un titre à un autre. Par exemple dans le cas de passer de AAPL vers VGRO en transférant le capital. Mais ce que je me demandais c’était si d’un point de vue financier avec une hausse aussi astronomique du cas fictif (50$/titre à 150$ ou même 200$/titre) ne serait-il pas plus avantageux de vendre tout les titres AAPL même s’il faut payer de l’impôt sur les gains en capitaux pour ensuite acheter du VGRO avec les profits fait sur AAPL à défaut d’attendre qu’AAPL perde en valeur pour équilibrer les gains/perte en capitaux, éviter de payer de l’impôt et pouvoir avoir du VGRO ? Je ne sais pas si c’est clair et précis ce que je veux dire précédemment haha. Je suis vraiment initié en bourse et j’essai de bien saisir la logique derrière ça et de comprendre à quel point ce serait avantageux de faire ça.

        Situation 1 : Vente AAPL à profit et achat de VGRO (Gains en capitaux imposable).

        Situation 2 : Attendre que AAPL baisse, et vendre AAPL pour acheter VGRO (Équilibre les gains/pertes en capitaux de l’année donc moins de gains en capitaux imposable).

        En quoi la situation 2 serait-elle plus rentable que la première situation ?

        1. Salut M-A,

          Chaque situation est unique. Il n’y a donc pas de scénario avantageux pour tous les cas de figure.

          Dans mon cas, je veux générer le moins de profit possible pour payer moins d’impôt. Et, je veux garder mon argent investi en bourse à long terme, je n’ai pas besoin de ces fonds pour l’instant. Donc, si je vois que le marché est anormalement bas (comme en mars dernier), je vends AAPL (avec moins de profit) et j’achète VGRO (qui est également moins cher qu’à l’habitude) en sachant que VGRO va rebondir rapidement.

          Somme toute, ceci me permet de transférer mon argent vers VGRO en payant le moins d’impôt possible.

          J’espère que c’est un peu plus clair.

  52. Bonjour J-S
    Je suis entrain de relire votre livre pour une deuxième fois car je n’ai pas tout retenue après ma première lecture et que j’ai encore de nombreuses questions sur le sujet. J’ai adoré votre article, il me fait réfléchir beaucoup. Il faut que tu sache que je suis vraiment débutante dans le domaine de la bourse. Je ne comprends pas comment utiliser les REEE, REER et CELI avec la bourse. Je comprends leurs différence, exemple CELI, le revenu est libre d’impôt, REEE le gouvernement verse des subventions pour les études, REER au moment ou tu cotise il fait diminuer ton revenu donc par le fait tu paie moins d’impôt mais comment ils interfèrent avec la bourse, ce n’est pas clair pour moi?

    1. Bonjour Val,

      Les REER, CELI et REEE ne sont que des coquilles vides, un peu comme des comptes bancaires (avec des avantages fiscaux). Si vous décidez d’y cotiser, vous devez tranférer votre argent dans un ou plusieurs de ces comptes. Par la suite, une fois l’argent transféré, libre à vous de l’investir comme bon vous semble. Vous pouvez laisser ce montant en cash ou vous pouvez l’investir dans des placements.

      Est-ce que ça répond à votre question?

      1. Donc, si je comprends bien, si tu laisse le montant en cash, ton argent est en sécurité (garanti), par contre ça rapporte rien surtout présentement avec l’intérêt très basse? Si tu investi dans un REER, REEE ou CELI avec des placements c’est à ce moment que tu peux choisir avec des actions et/ou obligations selon le niveau de risque que tu es à l’aise?
        Autre question, si tu investi en bourse et au courant de l’année il y a des ventes d’action qui sont faites, est-ce que tu peux prendre ton gain $ et le mettre par exemple dans un CELI pour ne pas payer d’impôt sur ton gain jusqu’à concurence de 6000$/an? Exemple tu as acheté 100 actions à 50$ et revendu à 100$/chaque dans la même année donc tu as un gain 50$ x 100 = 5000$, 5000$ x 50% = 2500$ le mettre dans un CELI pour ne pas augmenter ton revenu?

        1. A priori, seuls des revenus nets d’impôt, enfin disponibles, peuvent être investis dans un CELI, au contraire de ce qu’il en est pour un REER qui est imposable à la sortie. Corrigez-moi si je me trompe. On recommande de bourrer notre CELI jusqu’à la gueule tant et aussi longtemps que notre salaire brut ne dépasse pas 48 000 $ par année. C’est pourquoi le CELI constitue le meilleur véhicule de placement pour le petit épargnant vraiment très rigoureux et discipliné.

        2. Val,

          Si vous laissez l’argent cash dans un REER/CELI/REEE, il est en sécurité, mais ne rapporte rien, même qu’il perd de la valeur à cause de l’inflation. Il est préférable de l’investir. Selon votre profil, vous pourrez acheter des obligations, des titres d’entreprise, des fonds communs ou des FNB.

          Il faut placer les investissements dans le CELI dès le départ pour éviter de payer de l’impôt. Si vous vendez des titres dans votre compte non enregistré, il est trop tard, vous serez imposé sur les gains.

          Bonne chance!

  53. Bonjour,

    Moins de frais n’équivaut pas toujours à des meilleurs rendements.
    À titre d’exemple voici les rendements des portefeuilles  »tout-en-un » de la Banque Nationale pour 2020
    Équilibré: 9.47%
    Actions: 12.48%
    Des meilleurs rendements que la plupart des FNB mentionnés et mieux diversifié que ceux de Horizon.
    En plus d’avoir accès à un(e) professionnel(le) qui peut répondre aux nombreuses questions d’un investisseur (comme ceux posées dans la section commentaires)
    Assurez-vous simplement d’avoir un banquier qui a vos intérêts à cœur, le reste est assez simple.

    1. Bonjour VD,

      En effet, les frais de gestion ne représentent qu’un critère parmi tant d’autres. Quand on passe par une banque, on paie pour un service. Certains investisseurs en ont bien besoin.

      Seulement, si on paie 2% de frais annuels, ça veut dire qu’il faut « battre le marché » toutes les années par au moins 2% pour générer un rendement à long terme similaire à celui des grands indices. La tâche n’est pas mince!

      Ceci dit, je laisse aux lecteurs faire la part des choses. À chacun sa route. L’important est de faire fructifier son argent (et de dormir la nuit). 😉

  54. Bonjour,

    Considérant que mes placements Reer et Reee, céli sont avec WealthSimple, y aurait-il un désavantage fiscale à vendre Mes FNB pour les transférer dans Trade pour ces nouveaux FNB.
    En passant, Mon reee chez Wealthsimple à rapidement reçu la cotisation gouvernementale. Je dirais en moins d’un mois. Si je le change pour Trade, je perdrai cela?
    Est-ce qu’il y a une différence entre WS Trade et Wealthsimple pour ce qui est des frais?

    1. Salut Nic,

      À ma connaissance, tant que l’argent reste dans ces comptes (REER, CELI, REEE) et qu’il n’est pas décaissé, il n’y a pas d’impact fiscal. On peut donc transférer ces fonds d’une institution à une autre, d’un REER/CELI/REEE à un autre, sans payer d’impôt. Par contre, il y a normalement des frais de transfert d’environ 150$ (souvent remboursés par la nouvelle institution).

      Changer d’institution ne devrait pas vous faire perdre les cotisations reçues. Consultez quand même l’institution en question pour être certain.

      Wealthsimple Trade (la plateforme de courtage) est gratuite, vous ne payez que les frais relatifs aux FNB (ex. 0.25% par an). Wealthsimple Invest (le robot-conseiller) coûte 0.5% de frais de gestion + environ 0.25% pour les frais relatifs aux FNB. Donc, 0.75% au total.

      Bonne chance!

  55. Mon portefeuille est présentement sur Placement en Direct de RBC depuis 2010. C’est bien fait et je suis trop investi pour tout transférer sur Wealthsimple, par exemple.

    Par contre, ma conjointe désire investir et j’hésite à lui conseiller WS. L’interface est magique, les avantages du robot ou simplement des frais de transactions minimes voire inexistants sont super… mais cette illusion de gratuité me fait peur. Selon ce que je comprends, Wealthsimple font leur argent en conversion de devise? Et pas rien qu’un peu si je compare au 9$ que coûte chaque transaction sur un compte de courtage régulier. (Et ce serait bête de ne pas profiter des FNB ou entreprises du marché US!)

    Tu crois que Norbert permet de contourner le tout sur WS? Ça me parait un peu trop simple, non?

    1. Salut Alex,

      WS fait de l’argent sur la conversion CAD-USD et avec les liquidités non investies dans les comptes des utilisateurs.

      Par contre, les FNB dont je parle dans mon article sont transigés sur des marchés canadiens, donc sans frais (source). Si un investisseur achetait plutôt un FNB listé aux É-U (ex. VTI), WS chargerait une commission de 1.5% lors de la conversion monétaire.

  56. Bonjour,

    Premièrement merci pour l’article, je transfère actuellement l’ensemble de mes actifs vers les FNB XGRO et XQET de BlackRock. Cela m’amène cependant deux questions.

    1 – Pourquoi prioriser les FNB de Vanguard plutôt que iShares ? La plupart des gens semblent choisir l’option Vanguard, as-tu une raison pour cette préférence dans ton cas ? Personnellement, j’aime l’exposition au marché américain offert par iShares.
    2 – Théoriquement l’option d’un PACC et d’un DRIP est possible via ces FNB, adoptes-tu cette approche ? Possible via ton compte de courtage ?

    Merci d’avance !

    1. Bonjour Sam,

      Je n’ai pas de préférence pour Vanguard. Elle est souvent citée en exemple parce qu’elle est la pionnière dans le domaine. Perso, j’ai du iShares et du Vanguard. Ce sont deux excellents fonds.

      Oui, j’utilise le DRIP dans mon compte de courtage actuel. Par contre, je suis nouvellement avec WS Trade et je n’ai pas encore testé cette fonctionnalité.

      Bon succés!

  57. Bonjour,
    Je suis néophyte en la matière et j’aurais quelques questions.
    On dit que les gains en capital dans un CELI sont libres d’impôts. Juste pour être certain, est-ce que les gains en capital qui proviennent de FNB qui investissent à l’étranger (XEF, XEC, VEE) sont aussi libres d’impôts?
    De plus, est-ce que l’impôt est directement prélevé lorsqu’on reçoit des dividendes de ces FNB ou l’impôt sera calculé et demandé lors du rapport d’impôt?
    Finalement, j’ai vu que vous avez testé l’application Wealthsimple Trade. Est-ce que Wealthsimple fournit les relevés annuels avec le gain en capital, les dividendes canadiennes reçues, les dividendes étrangères, etc pour les rapports d’impôt?

    Merci!!

    1. Salut Nick!

      Les gains en capital sont libres d’impôt dans le CELI. Seuls, les revenus étrangers (US) de dividendes sont imposables.

      À ma connaissance, les impôts sont directement prélevés sur les dividendes. Si ces dividendes sont placés dans un REER ou un compte non enregistré, il faut donc l’indiquer dans sa déclaration de revenu pour obtenir les crédits d’impôt. À vérifier!

      Les feuillets d’impôt sont disponibles dans WS. Voici comment les trouver: https://help.wealthsimple.com/hc/en-ca/articles/360056580554

      Au plaisir!

  58. Bonjour Jean-Sébastien !

    Je suis nouvelle sur ton blogue après en avoir entendu parler dans le livre de McSween. Je suis une novice sévère de l’investissement, j’ai toujours épargné plus de 30% de mon salaire en pensant que c’était suffisant et ce n’est que tout récemment que je me suis initiée au monde de l’investissement. Pour l’instant, toutes mes économies sont dans un CELI avec la banque nationale depuis 1 an et demi et mon rendement depuis l’ouverture de mon compte est de 8%. Je ne suis pas une experte, mais je crois que c’est bon. Mon porte-feuille est composé de 80% action et 20% obligation.

    Bien sûr, la bourse m’intéresse et Wealthsimple est dans ma ligne de mire depuis quelques temps… Mes questions pour toi : en sachant que je suis assez novice, est-ce que WS Trade est vraiment plus difficile d’utilisation que simplement WS ? Je comprends les avantages d’un robot-financier, mais je ne voudrais pas passer à côté des rendements des FNB tout-en-un. Est-il possible par exemple d’aller sélectionner les FNB de mon choix sur WS Trade (probablement ceux de Vanguard) et de laisser mon argent fructifier sans avoir à revenir faire de la gestion (outre rajouter des sommes de façon périodique) ?

    Je te remercie de tout ce beau travail que tu consacres à ton site, c’est déjà devenu un bel outil de référence pour m’éduquer financièrement !

    Sandra

    1. Salut Sandra,

      Bravo pour les bonnes habitudes d’épargne!

      Vous pouvez acheter un FNB tout-en-un sur Wealthsimple Trade et l’oublier. Le fonds est entièrement géré par le fournisseur (ex. Vanguard). C’est une approche passive. Si j’en avais le choix, c’est ce que je ferais pour mon portefeuille.

      Toutefois, êtes-vous assez tolérante au risque pour vous lancer dans l’autogestion? Que feriez-vous si les médias annoncaient la fin du monde et que vos placements fondaient de 30% en quelques semaines (ex. mars 2020)? Tout le monde dit, « je reste investi durant les krachs ». Or, en réalité, les investisseurs paniquent chaque fois et vendent à perte.

      Peut-être y aller graduellement pour tester votre réaction à la volatilité des marchés?

      1. Merci de la réponse aussi rapide ! C’est sûr que ma tolérance au risque n’a pas été mise à très rude épreuve depuis le début de ma carrière d’investisseuse, mais j’ose croire que je tiendrais le coup en période plus difficile… Je vais toutefois suivre tes conseils et y aller graduellement pour commencer, histoire de prendre le pouls. Merci beaucoup !

  59. On assiste à une petite révolution dans le monde de l’épargne grâce à ces FNB!
    Je suis très curieux de voir comment les grandes banques vont s’ajuster. Sincèrement, c’est troublant comment ces institutions réussissent à dérober des dizaines de milliers de dollars à leurs clients tout simplement parce que ceux-ci ne connaissent leurs alternatives.
    Espérons un changement pour le meilleur 🙂

    Bien qu’il est vrai que  »timer » le marché ne fonctionne pas, j’hésite a miser mes jetons ces temps-ci même si je suis un jeune avec une haute tolérance au risque. Je sens qu’on aime bien répéter le mantra de Buffet concernant l’investissement à long terme, mais on tend à ignorer son indicateur (Buffet Indicateur http://www.currentmarketvaluation.com/models/buffett-indicator.php). Le marché semble assez surévaluer (c’est cliché, je sais), mais Buffet le sous-entend. Il n’a rien acheté durant le krach de 2020 ce qui est inquiétant…

    Tu en penses quoi? J’ai juste un minable 2000$ en VEQT en ce moment et je panique lol
    Super article en passant!

    1. Bon point Pingouin ravageur!

      Buffett est d’ailleurs assis sur une montagne de cash. Il a vendu certaines positions durant la pandémie. J’imagine qu’il attend la saison des soldes.

      Je n’ai aucune idée de ce qui s’en vient. Mais, si j’avais écouté tout le monde qui annoncait un krach, je n’aurais jamais investi un dollar.

      Sur un montant de 2 000$ ça fait quand même moins mal. Une baisse de 20% représenterait 400$.

      Bonne chance!

    2. À l’échelle où Buffet doit dénicher de bonnes occasions d’investir des centaines de millions de dollars à la fois avec une marge de sécurité suffisante – sans oublier que la loi l’oblige à se reposer ainsi sur une montagne de liquidités car il est dans l’assurance jusqu’au cou -, cela ne s’applique pas du tout aux petits investisseurs conservateurs et prudents que nous devons continuer d’être de longue haleine en toute modestie et lucidité. Nous devons moyenner nos épargnes en les investissant au mois le mois, sans nous préoccuper le moindrement des cours, à frais les plus réduits possibles, de l’ordre des 0,06-8-9 % environ, et sans frais non plus à l’achat ou à la vente de nos FNB comme chez Wealthsimple, par exemple.

      1. Puisque mon horizon d’investissement est de 15-20 ans, c’est vrai que je serai gagnant en achetant des actions périodiquement, peu importe la situation. J’utilise Questrade alors mes frais totaux sont négligeables.

        Mais en investissant dans 2-3 ans plutôt que maintenant, je crois que j’aurai plus a gagné (actions à rabais de 10-20%) qu’a perdre (perte en gain de quelques %).

        Selon moi, un autre krach ou une récession est assez probable. Le marché est surévalué et la dette continue de s’accumuler. Certains parlent d’une bulle techno 2.0 (https://www.lapresse.ca/affaires/marches/2020-10-08/marches-boursiers/bulle-techno-2-0.php) Quand les gouvernements vont arrêter les programmes d’aides, les faillites vont apparaître et ca risque de flamber. Encore pire, la Security Exchange Commission semble prête à défaire les GAFA qui représentent plus de 20% du S&P500.

        OU je suis tout simplement un idiot ;). Mais bon, je suis encore en réflexion

        1. En effet, le prophétisme ne mène à rien en Bourse. Désolé! Prétendre que dans 2 ou 3 ans, le moment sera plus profitable, c’est tout simplement absurde. Personne ne connaît l’avenir.

          Quand Buffet a trouvé un financier prêt à relever son défi pour la décade 2007/2017, à savoir départager les performances d’un simple FNB Vanguard suivant à peu de frais (0,06%) le SP&500 de celles d’un fonds géré activement constitué d’autres fonds sous-jacents, il n’a pas cherché du tout à synchroniser le marché ni à investir au moment où le marché était dévalué à son avantage. Au contraire, il a essuyé de front la crise de 2008/2009! Au final, son rendement a été environ de 7% contre 2%.

          Pour le petit investisseur au mois le mois, ses épargnes sur son salaire gagné au fur et à mesure, la meilleure stratégie d’investissement, la plus simple à suivre à long terme, soit 10, 20 à 30 ans, consiste à moyenner passivement, à frais les plus réduits, sans se préoccuper le moindrement des cours, quoi qu’il arrive, surtout!

          Si on n’est pas capable de garder la tête froide même si le marché chute brusquement de 50 %, on pas d’affaire en Bourse, a toujours dit Buffet. Il vaut mieux alors se tourner vers un mode d’investissement conforme à son vrai profil.

        2. Pinguouin,

          Nous vivons une crise sociale, sanitaire et économique… Les marchés boursiers vont bien finir par le réaliser. 😉

          Quand? J’en ai pas la moindre idée. Perso, je préfère profiter des rendements actuels et me garder un coussin que je pourrai investir au moment opportun.

          1. Ouai, je crois faire ca moi aussi comme garder 70% en cash et 30% en actions. Ca sent trop les chiottes en bourse 🤢.

          2. Les autres solutions de placement vous coûtent l’inflation qui heureusement n’est pas très élevée, du moins pour le moment… – si notre boisson préférée est la gazoline -, ainsi que toutes les opportunités de placement qui vous font grimacer, semble-t-il!

            Les aliments, les services essentiels de santé, etc., ont fait un bond de 6, 7, voire 8 %! Il est donc beaucoup plus risqué de laisser son argent à mourir de sa belle mort hors piste! 🙂

            Faites comme mon cousin CPA (cordonnier si mal chaussé!) à la fois cupide et très peureux: il a finalement replacé 80 % son patrimoine dans le FNB ARKK après l’avoir tout liquidé, d’un coup de tête, en pleine débâcle en mars 2020. Il me jurait par tous les Dieux que nous étions en train de revivre la crise des années 1929 ! Il me renvoyait à des pages de finance-fiction bourrées de fausses nouvelles!

            Bien entendu, quand je lui rappelle son accès de psychose collective, il minimise tant qu’il peut… Il est en Bourse depuis 1998 et il est pourtant incapable de me dire quel a été depuis son rendement composé annuel moyen en comparaison de l’étalon de référence qu’est le SP&500 auquel Warrent Buffet se compare pour juger de sa performance sur le très long terme.

          3. Je pense que tous les investisseurs ont déjà fait ce genre d’erreur, c’est-à-dire vendre en panique ou acheter en euphorie. J’ai fait ma part de mauvaises transactions.

            Certes, à mon humble avis, 70% en cash, c’est un peu excessif. Ça fait un gros montant qui perd en valeur tous les jours. Je suis retraité et j’ai environ 20% de cash. Il y a un risque à investir, mais il y a aussi un risque à ne pas investir.

          4. Pingouin, mon chroniqueur financier préféré à la radio du samedi matin recommandait aujourd’hui à ceux qui cumulent trop de liquidités mortes qu’ils doivent mettre tout de même au travail tout en courant le moins de risque possible quand le marché subit brusquement une forte baisse, car s’il y a quelque chose de sûr où investir au Canada ce sont bien ses plus grandes banques ; il parait, disait-il, que leurs actions sont les dernières à s’effondrer en cas de krach: le FNB indiciel ZEB de la BMO, lequel suit les grandes banques canadiennes, il verse au beau dividende de 4,1 %: https://www.morningstar.ca/ca/report/etf/performance.aspx?t=0P0000M57E&lang=fr-CA

  60. Je voulais te remercier pour ta générosité. Je te suis déjà depuis un moment. Tu as refais naître en moi une passion des finances et le gros bon sens (de moins dépenser). Tout ça donne un sens. Pour moi il est un peu tard même si j’ai ramassé un pécule mais je parle déjà de certaines notions à mes garçons. Je lis tes chroniques comme un roman, éducatif, drôle, écologique, gros bon sens. Ça fait vraiment du bien !

  61. Bonjour, j’ai une question pour vous.

    Je dois déplacer des placements. Je ne sais pas vers où les envoyer pour avoir ensuite accès vers vos suggestions de tout en un.

    Merci

    1. Bonjour Finances 1.0,

      Ces FNB tout-en-un sont disponibles à partir de la grande majorité des plateformes de courtage (sinon toutes). Probablement qu’il est possible de transiger ces titres à partir de votre institution actuelle. Peut-être que vous n’avez pas à transférer vos actifs? Informez-vous sur les solutions de courtage disponibles. C’est peut-être plus simple que vous croyez!

      1. Tous mes placements RÉER, REEE, CELI étaient chez Desjardins dans des fonds communs de placement à rendement famélique . J’ai ouvert un compte Disnat et mon conseiller a tout transféré avec les comptes RÉER, RÉEE et CELI distincts. On a même ouvert un compte DISNAT pour la compagnie de mon mari.
        Suite à la lecture de vos excellents articles, j’ai enfin décidé dans quels FNB tout en un, je veux transférer tout mon argent . Il me reste encore une question. Comme il s’agit d’une grosse somme , j’aimerais investir graduellement à coût de $5000 chaque mois ou aux 2 semaines disons afin de suivre les fluctuations du marché. Par contre, DISNAT charge des frais entre $5 et $10 a chaque transaction et n’offre pas non plus de service de prélèvement automatique . Donc même si à première vue, le service de courtage de mon institution financière semble la solution la plus simple, ca se complique drôlement et n’est plus du tout avantageux quand vient le temps de faire de fréquents achats d’achats.
        Est-ce que mon raisonnement est juste ou si je fais complètement fausse route?
        Merci de m’éclairer …… encore une fois et merci pour toute cette mine d’information extraordinaire.

        1. J’ai le même problème avec La ligne d’action, la plateforme de courtage autogéré de la BMO, les frais d’opération sont de 9,95$ quel que soit le montant. Pour les petits investissements au mois le mois dans le but de moyenner au fur et à mesure sans devoir se préoccuper le moindrement des cours, ça pose problème, en effet. Il y a toujours Whealtsimple qui ne charge pas ce genre de frais, ni à l’achat ou à la vente de FNB et qui n’en charge pas non plus annuellement sur les petits comptes naissants en bas de 10 000 $ comme chez la BMO. Ça fait beaucoup d’irritants quand on commence petit et qu’on investit peu à la fois, je trouve! JSP le confirmera.

        2. Bonjour Celine,

          Votre raisonnement est juste. Seulement, il faut relativiser. Personnellement, j’investis souvent à coup de 10 000$. Dans ce cas, les frais de 7$ chez Disnat représentent 0.07%. Donc, si vous acheter des titres en gardant une perspective à long terme, ce coût devient insignifiant.

          Ceci dit, il y a présentement une promo chez Desjardins (Offre spéciale court@ge 18-30) qui donne droit à 5 transactions gratuites pour les 18-30 ans. Vous pourriez les contacter et demander la même chose puisque vous êtes une nouvelle cliente. Peut-être qu’ils vont vous la laisser, même si vous avez êtes plus âgé? Ça vaut la peine d’essayer!

          Bonne chance!

          1. Merci pour tes conseils judicieux. Je vais essayer d’avoir ce rabais. Pour débuter à tout le moins pcq j’aimerais aussi investir périodiquement des montants moindres. Alors Questrade ou Wealthsimple ou même Trade s’avèrent plus intéressants pour moi que DISNAT. Je ne sortirai pas mon REEE par contre pour ne pas avoir à courir après la subvention gouvernementale comme certains l’ont indiqué sur ce blogue.
            J’ai tellement hâte de lire ton livre. Je l’avais réservé à la bibliothèque mais après plus d’un mois, je suis encore 60e sur la liste d’attente même avec une vingtaine d’exemplaires. Je l’ai donc commandé en ligne .
            Tes articles sont tout simplement passionnants . Merci infiniment pour ce beau partage de ta philosophie de vie et astuces financières.

  62. Allo,
    merci pour tous tes articles. J’aurais bien aimé les lire il y a 10 ou 15 ans… mais il me reste du temps pour améliorer mon sort.
    Je montrerai ça à mes neveux.
    Question: Après 3 ans de retraite, est-ce que ta pratique fonctionne comme ta théorie? Crois tu toujours que malgré l’inflation tu pourras maintenir ton niveau et rythme de vie pendant encore 40 ans??

    1. Salut Joel,

      En fait, je n’ai jamais été aussi riche. 😉 Le marché a été bon pour moi depuis 3 ans. La règle de 4% tient la route pour l’instant.

      Certes, je reste humble, on ne sait jamais ce qui peut arriver dans la vie.

      Au plaisir!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *