Les haters de la liberté financière

La liberté? NON MERCI!

Mon livre a fait des vagues. La retraite à 40 ans s’est classé quatrième sur le palmarès des ventes au Québec à sa sortie et il est réservé jusqu’en 2023 dans certaines biblios. Ricardo n’a qu’à bien se tenir!

Merci du fond du coeur pour le soutien que vous m’avez manifesté! Vous avez contribué à diffuser mon message de liberté à ceux qui en avaient le plus besoin. Ces derniers vont donc radicalement changer leur mode de vie… AUCUNE CHANCE! 😉

Tel un fumeur qui justifie son teint gris en disant « Il faut ben mourir de quelque chose! », le surconsommateur justifie sa dérive budgétaire en disant « J’ai juste une vie à vivre! ».

Mon petit plaisir coupable

Je me suis plongé dans le monde fascinant des haters. Un monde dans lequel on se fait une opinion radicale sur tous les sujets juste en lisant le titre d’une publication Facebook.

Je vous fait un aveu. J’ai eu le plaisir (coupable) de consulter les profils Facebook de ceux qui ont été le plus méchants à mon égard. Ma conclusion, la projection est un mécanisme de défense répandu chez les haters.

Commentaire en lien avec la retraite
 

« Quelle vie de marde! »


Denis Lévesque a lancé le bal en laissant sous-entendre que j’étais « cheap », « radin » et que j’avais « une vie plate » sur les ondes de TVA. Il jouait son rôle d’avocat du diable. L’intelligentsia de Facebook n’a toutefois pas saisi le second degré.

Ma vie, soi-disant ennuyante, est donc devenue la risée des détracteurs. « En gros, si tu es célibataire toute ta vie et tu reste dans le sous-sol de tes parents tu peux prendre ta retraite jeune. » « On parle d’une vie plate et très beige… 😆 » « Quelle vie de marde! »

Ma vie n’a pas le lustre de celle de Laurent Duvernay-Tardif (gagnant du Super Bowl, diplômé en médecine et « gosseux » de bols en bois), j’en conviens. Reste qu’elle est suffisamment excitante pour que je me réveille avec le sourire tous les matins.

Commentaire négatif

« Comment être riche: écrire un livre sur comment être riche. »


Je m’attendais à ce commentaire. Bien des gens pensent que j’ai lancé un livre pour financer ma retraite. « Il va renflouer son fond de retraite avec la vente de son livre aux travailleurs bercés d’illusions. » « A la fin de son livre, il conseil aux gens d’écrire un livre et le vendre 25$! Plus de poissons l’achètent, plus vous faites de l’argent! »

En fait, après trois ans à la retraite, je n’ai jamais été si riche. Malgré les soubresauts du marché, mon avoir continue de croître plus vite que mes dépenses. Je m’enrichis donc juste en regardant la télé et en mangeant des chips.

Les profits générés par mon livre seront réinjectés dans mon blogue (et dans les Doritos).

Commentaire pour le jeune retraité

« Comme si les gens n’avaient pas assez de Lucie Laurier et Raël comme gourous. »


On me compare à une militante anti-masque et à un gourou qui prétend avoir rencontré des extraterrestres dans un volcan. Je suis honoré! Je vois une évolution puisqu’il y a trois ans je n’étais qu’un simple parasite.

J’adore l’idée de démarrer une secte par contre. « L’avantage d’une corporation religieuse, c’est, entre autres, l’exemption des taxes municipales et scolaires. » (source). Que pensez-vous de L’Ordre du Temple des Frugalistes?

Commentaire de lecteur

« La vie est trop courte pour ne pas en profiter….mon travail, ma maison, mon gazon et mon gin! »


On assume que j’ai vécu une vie de merde pour en arriver là. C’est la première réaction de presque tous les haters.

« Sa vie doit etre teeeelllleeeeemmmeeeennnntttt palpitante!!!! » « Se serrer la ceinture toute sa vie! Non. Merci. » « Un radin qui ne profite pas de la vie. Le pauvre! » « Moi j’aime mon gros pick up ma roulotte et ma motoneige… »

Notre liberté n’est pas le résultat de sacrifices. Nous avons visité une cinquantaine de pays dans le monde, dont une quarantaine avant la retraite. Nous avons assisté à la Coupe du monde au Brésil et à l’Euro en France. Nous avons mangé aux tables de Joël Robuchon, Cédric Grolet, Normand Laprise, etc. Ma copine a travaillé à temps partiel (3 jours par semaine) presque toute sa carrière.

Toutefois, si la quantité de matériel accumulé témoigne du bonheur, j’ai raté ma vie.

Commentaire défaitiste

« Voyager sur le pouce. Manger que des sandwiches et dormir sous la tente. Beau voyage!!! »


Ceci résume assez bien l’été qui nous venons de passer. Nous nous sommes baladés à travers le Québec en faisant du camping, des randonnées, du canot et en dégustant les produits fins régionaux. Ce fut vraiment mémorable.

Ça n’arrive pas à la cheville d’un tout-inclus à Santa-Banana, mais c’est quand même pas mal! En prime, en restant au Québec, on ne manque pas ses « programmes » à la télé. 😀

Commentaire par rapport à ma retraite

« Y en a qui sont déjà en RETRAITE depuis l’arrivée de la PCU. »


Certains intervenants ont avoué bénéficier de la PCU (Prestation canadienne d’urgence). « Moi jlai prit à 29 ans pendant 8 mois. Merci Trudeau. » Selon cette logique, le tiers de la population était retraité cet été.

Dans le même sens, je soupçonne que plusieurs haters connaissent le caissier du kiosque de Loto-Québec par son prénom. N’est-il pas contradictoire de discréditer la retraite précoce ET de jouer à la loto? Mon petit doigt me dit que si Kévune Gagnon (nom fictif) gagne 60 millions de dollars au Lotto Max, il va dire « Bye bye boss! ».

Merci pour les insultes!

Somme toute, plus les critiques sont virulentes, plus j’ai l’impression d’être sur la bonne voie. En sachant que la majorité des Québécois foncent tout droit dans le mur (financier et environnemental), faire exactement l’inverse semble être l’alternative la plus viable.

Derrière chaque insulte/moquerie se cache une source de motivation pour le frugaliste. Merci à tous les haters qui ont ainsi contribué à ma liberté!

Faites-vous face à ce genre de commentaires? Ça vous fait sourire ou pleurer?

156 commentaires

  1. Selon moi, votre mode de vie is the way to go!! Les haters ont effectivement projeter leur lack of… sur vous ! Continuez ce que vous faites, c’est un plaisir de vous lire mais surtout cela m’aide à developper mes habiletés financières !
    Bonne semaine

    1. Bonjour Darlyne,

      Merci beaucoup pour ce premier commentaire!

      Soit dit en passant, je ne cherche pas la pitié avec cet article. J’espère qu’en partageant mes expériences, d’autres frugalistes se reconnaîtront. Avec le temps, on apprend à utiliser toute cette énergie négative à son avantage.

      Passez une très belle semaine!

      1. Bonjour

        se lever tout les matins en se disant que c est toi qui decide de ce que tu vas faire aujourd hui 🙂
        ca fait des jaloux c est certain.je pense que que ca n a pas de prix !!

        si les hamsters aiment courir sans fin dans leur roue c est pas ta faute , vie ta vie et laisse les zombies allez ou ils veulent.

        super article !! en passant moi aussi j aime les doritos au fromage, avec ma biere prefere Konig Pilsener . 60 pays visite c est quand meme une perspective hors du commun que tu t es offert.

        bravo pout ton livre aussi !!

        1. Bonjour Taylan,

          J’ai de la diffculté à concevoir qu’on soit contre la liberté financière. Je souhaite simplement que les gens puissent se « payer » un peu plus de choix. Au fond, je prône le bonheur. Comment peut-on être contre ça?

          Merci beaucoup pour le soutien!

          1. Salut

            la liberte financiere ca se gagne : peu de personnes sont prets a mettre la discipline et la perseverence necessaire pour arriver a ta realite.

            Pour ce qui est du bonheur elle a 1000 & une facettes. Dans certaines regions du monde le bonheur c est avoir 5 enfants & 10 chameaux. Ici certaines personnes ne savent meme pas qu il sont privilegies de vivre au canada.( manque de persepective)
            D apres mes propres observations le bonheur se developpe de l interieur.

            a+

          2. Salut Taylan,

            Et, trop de gens pensent que la retraite, la richesse ou la liberté financière va les rendre heureux.

            Le bonheur est interne à chacun. Il faut le cultiver!

  2. Merci beaucoup JS! j’ai adoré ton article et bien sûr, j’ai savouré ton livre ( et l’ai passé à mon ex-beau-frère!)! Si un tel livre avait été écrit et qu’il m’a été donné de le lire, j’aurai pris ma retraite è 39 ans, comme toi, et maintenant, i.e. 30 ans après, j’aurai pu gâté beaucoup de monde avec les sous disponibles… investir dans les projets visant à prolonger la santé de l’environnement pour que tous nos petits puissent bénéficier de la vie comme il se doit !
    MERCI infiniment de ton partage, de ton humour qui me fait rire, sourire pendant la lecture de tes écrits et bien sûr, par après aussi….
    Toutes mes félicitations pour ton choix de vivre et de donner espoir à la vie, à l’environnement et à nous tous!

    1. Merci Lien d’avoir pris le temps de lire mon livre!

      Je pense sincèrement que le monde serait meilleur si nous avions tous un peu plus de choix. Le choix de travailler dans un domaine qui nous passionne, de faire du bénévolat, de démarrer une entreprise, d’éviter les emplois toxiques, d’éviter les personnes toxiques, de passer du temps en famille, etc. Qu’on le veuille ou non, cette liberté de choix nécessite de l’argent. D’où l’importance des finances.

      Je vous souhaite une belle journée (et le choix d’en faire ce que vous voulez)!

  3. Salut J-S,

    J’ai lu ton livre en une soirée. J’AI ADORÉ 🙂

    Je dois avouer que moi aussi j’ai eu le plaisir de consulter les profils Facebook de ceux qui ont publié des commentaires négatifs à ton égard. En règle générale, ce sont ceux qui ont regardé l’entrevue de Denis Lévesque ou ceux qui ont lu le titre du livre (ou de l’article), mais qui ont commenté sans avoir lu le livre… sans avoir lu ton blogue… sans te connaître…

    Pour répondre à ta question, je fais face à ce genre de commentaires de plus en plus. C’est probablement parce que j’ai de plus en plus de personnes qui suivent ma page Facebook (5000+), alors je ne m’adresse plus seulement aux personnes intéressées par le mouvement FIRE ou la quête de liberté financière. En général, ces commentaires me font rire. Mais, il y a certaines insultes que je reçois autant en public qu’en privé qui me fâche… ce sont généralement les commentaires qui portent atteinte à ma réputation.

    Pour ceux qui ont lu le livre de J-S, je vous demande s.v.p. de laisser une évaluation ou un commentaire sur les sites internet qui vendent le livre (librairies, Amazon, etc.).

    Au plaisir,
    R101

    1. J’ai oublié de mentionner dans mon commentaire précédent… Sur les 2 livres que tu m’as envoyés, il y en a un que j’ai donné à un ami, qui lui aussi va le donner à un ami ou membre de sa famille une fois qu’il l’aura terminé, et ainsi de suite.
      Pour le 2e livre, c’est celui que j’ai lu. Ensuite, c’est ma femme qui l’a lu. Ma femme va l’apporter à sœur bientôt. Quand elle l’aura terminé, et va le donner à un ami… et ainsi de suite. En espérant que toutes ces personnes amorcent une réflexion sur leur mode de vie, prennent en main leurs finances personnelles si ce n’est pas déjà fait, etc.

    2. Salut R101!

      Pour les auditeurs de TVA, j’étais trop à gauche. Je ne contribuais pas assez au système capitaliste, j’étais trop cheap. Pour les lecteurs du Devoir, j’étais trop à droite. J’exploitais les pauvres en voyageant dans des pays émergents. On ne peut pas plaire à tout le monde! 😉

      Je vois que tu es très actif sur FB. Ça prend de l’énergie et, dans certains cas, du courage. Bravo! C’est le meilleur endroit pour rejoindre ceux qui bénéficieraient le plus de ton message.

      Merci beaucoup pour ton soutien et tes encouragements! Longue vie à ton blogue!

  4. Bonjour sincèrement je ne ne comprends vraiment pas les haters! Ce que vous faites est magnifique et a changé ma vision des choses radicalement. Les gens me parle de ma qualité de vie et ne comprennent pas. J’aimerais en connaître davantage sur tout et vraiment vraiment bravo. J’ai acheté le livre à 3 personnes déjà! Merci d’exister!

    Un bonjour à Anh-Van!

    Karine

  5. Salut jean-Sébastien

    Pour ma part, je suis trop vieux maintenant pour recevoir ce genre de commentaire. Par contre, tout comme toi, j’ai fait parti de ses anticonformistes. J’ai été musicien, travailleur autonome pendant plus de 25 ans et combien de fois je me suis fait demandé, mise à part d’être musicien, si j’avais une vrai job!
    En tous les cas, j’ai dévoré ton livre ainsi que celui de McSween. Comme tu l’as souvent dit, ton but est d’abord d’éveiller les consciences de plus de personnes possibles et je crois que l’effet est déjà commencé. Bravo encore!

    1. Salut Richard,

      De nos jours, « l’anticonformisme » se vend au magasin. On devient rebelle en achetant une paire de Vans et un t-shirt du Che.

      Les vrais rebelles sont ceux qui se moquent du regard des autres et poursuivent leurs rêves.

      Merci sincèrement!

  6. Bonjour Jean-Sébastien,
    Moi et mon chum te suivons depuis longtemps et on a eu la chance de vous rencontrer au parc Jarry il y a quelques années. On a lu ton livre (emprunté à la bibliothèque!) et ça fait juste confirmé que le mode de vie frugal qu’on partage est le bon.
    Tu as la bonne attitude face à tes détracteurs, mais n’hésites pas à prendre une pause des réseaux sociaux si c’est insoutenable. On te veut en santé!
    Ton livre mérite beaucoup de succès. Courage pour la suite
    Marianne

    1. Salut Marianne,

      J’espère que tu te portes bien! 🙂

      Je ne suis pas affecté par les commentaires négatifs. Franchement, ça me fait rigoler la plupart du temps. Par contre, c’est vrai que FB peut être carrément malsain. En petite dose seulement.

      Merci beaucoup! À bientôt!

  7. Salut JS !

    Encore une fois, réflexion sage et pertinente ! J’haïs Laurent Duvernay-T. parce qu’il est parfait (je suis médecin aussi, mais pas joueur de football ni gosseux de bols en bois ;), et je commence à t’haïr aussi pour les même raisons 😉 lol !! JOKE !!

    Non sérieux, l’attitude que tu adoptes face aux haters est juste parfaite. T’a pas besoin d’aucune approbation sociale pour savoir que tu as raison et que votre mode de vie est celui qui vous rend heureux. Bref, ouvre-toi pas un compte Instagram, t’auras pas bcp de followers !!!

    Continue sur cette voie mon cher, tu es vraiment un exemple et une inspiration pour plusieurs, et ça, comme le dit la pub, ça n’a pas de prix !

    1. Salut Yann!

      Le « gossage » de bois serait pourtant une aptitude facile à ajouter à votre CV. D’après moi, après 2-3 heures de pratique, on devient « gosseux » professionnel. Pour le Super Bowl, peut-être en tant que « water boy » (ou « water man »)! 😆

      Le problème des haters est que leurs insultes m’encouragent. Je pense qu’ils sont les seules victimes de leurs propres insultes.

      Merci pour les bons mots! Au plaisir!

    1. Je pense que tout ces commentaires et réponses au commentaire , naissent d’un monde de dualité, de la séparation.
      Je sais, que tous le monde a raison selon leur perception, tout , absolument tout est simplement un point de vue intéressant. Chaque personne évolue selon leur programmation et croyances( inconsciente) et tant que ego et mental seront les dimensions auxquelles on donne priorité dans notre vie( alors que nous sommes des êtres multidimensionnels), il y aura ces classement de positifs/ négatifs, sains / malsains.. on se juge constamment et répondre à un commentaire c’est être en réaction… je suis moi même en réaction en écrivant ce post! Quand des gens comme vous ,montre une facette de la boule à facette qu’on peut choisir de créer dans notre vie- je pense personnellement que tout est possible et que tout pars de nous- c’est la peur de cette toute puissance en chacun de nous qui s’éveillent et mental qui est confortable dans le connu et ego qui assouvie sa quête d’identification.. vont matérialiser des commentaires qu’on étiquettera positifs ou négatif… et Ping Pong time! alors qu’en fait On a tous raison! tout est expérience ! Point!
      Je souhaite juste que chacun puisse ouvrir sa conscience en ce temps de grands bouleversements énergétique et se concentre sur «  agir » Au lieu de trouver toutes sortes d’excuses pour éviter de vivre la vie qu’on veux vraiment, et de se comparer à qui mieux mieux. Enfin, l’autre n’existe pas, c’est seulement la relation à l’autre qui détermine ce qui sera dans notre vie. Je n’ai pas lu ton livre, pas encore! Cependant j’apprécie que tu « es » et c’est inspirant! J’aimerais dire à tous qu’être soi suffit! Et personnellement je pense que si ton livre ou tes post est dans ma réalité( il y a autant de réalité que de gens sur la planète) c’est parce que mes capteurs sont ouverts pour cela; je ne subie pas l’extérieur, je le crée. Je suis libre de percevoir ce que tu partages comme bénéfique pour moi ou pas. Dans un monde d’unité , nous sommes tout, nous partageons nos perceptions sans vouloir convaincre ou se sentir critiqué, nous accueillons ce qui es lu/dit. Et chacun saisi l’occasion ou pas de l’invitation à la transformation! Ceci dit: merci de l’invitation✨

      1. Bonjour Brigit,

        Je suis peut-être dans le champs! J’en suis conscient. Par contre, je prends le temps d’écouter les arguments qui vont à l’encontre de mes positions. Malheureusement, les haters n’en ont pas vraiment. Mais, je reste ouvert.

        Merci pour votre témoignage!

  8. Bonjour,
    J’adore tes commentaires. Bravo!!!
    J’ai pris ma retraite à 60 ans sans fonds de pension et je fais l’envie de beaucoup de mes amies. Je ne me prive pas mais j ai été habituée par mes parents à économiser jeune. J’ai très hâte de lire ton livre.

  9. Ne vous laissez pas décourager par les commentaires négatifs. Bien des gens réagissent à chaud sans prendre un peu de recul avant de faire des commentaires irréfléchis. Un proverbe dit qu’il faut bien faire et laisser braire! Continuer votre travail essentiel.

  10. Bonjour,

    Je suis libre financièrement depuis deux ans environ et j’ai fait le choix de ne pas le divulguer. C’est certain que mon entourage se rend compte que j’ai changé, car il constate que j’ai plus de temps pour les voyages et je suis retournée aux études pour mon plaisir personnel. Je sais que ça jase dans mon dos, qu’on se questionne… L’humain juge, c’est dans sa nature et sachant ça je préfère laisser le mystère planer. Ma vie ne regarde que moi et je n’ai pas à expliquer mon mode de vie, pour ceux que ça dérange alors c’est leur problème mais je n’ai certainement pas à m’expliquer. On ne me pose jamais de questions aussi, de toute façon ce serait tellement impoli 😉

    Cette ambiguïté me fait sourire !

    Je crois que les haters de ce monde n’ont pas trouvé de sens à leur vie, juger leur donne l’impression d’avoir un sens.

    Entre toi et moi, on a autre chose à faire que de leur accorder de l’importance et du coup notre énergie.

    Carpe diem!

    1. Ton choix de ne rien divulguer m’intrigue, Karine. Nous sommes à +/- 2 ans de la liberté financière et nous nous posons justement la question de ce que nous allons dévoiler à nos familles et à notre entourage. D’un côté, nos parents vieillissent, et nous voulons qu’ils sachent que seront disponibles pour eux. De l’autre, certains proches pourraient en profiter pour réclamer de l’argent. Les nouvelles se propagent vite, et nous voulons rester dans une dynamique saine, sans pique-assiette ou mauvaises langues qui nous pourriraient la vie.

      Personne ne te pose de questions en voyant que tu ne vas plus travailler et que tu n’as plus que des loisirs?

      1. Oui pourquoi rien divulguer m intrigue aussi ….tu te contredit pas s acheter un condo ,mais loué a loué a 1000$ plus profitable pourquoi tu a le tien ??….je suis retraité depuis l age de 40 ans aussi …suite a l achat d un 6 logis vivais dans 1 des 6 et les 5 autres payais tout ensuite utiliser l effet de levier avec la liquidité disponible avec 1/2 /3/4 /5 autres immeubles et vie de mes placement et 2 propriété a IXTAPA MEX en plus ..6 mois MEXIQUE 6MOIS QC …depuis 2004 j ai 59 ans bonne soirée a tous

      2. Bonjour Valérie,

        La famille ne me pose aucune question directe. On me demande des choses du genre : « Comment ça va à ton boulot? » Je réponds juste bien et je les laisse sur leur faim. Quand je voyage je ne les informe pas nécessairement.

        Sinon avant d’être officiellement libre j’avais fait du ménage dans mon entourage amical et il était déjà hors de question qu’on parle boulot. Avec le genre de métier que j’avais, j’avais besoin de décrocher dans ma vie sociale.

        Aujourd’hui quand je rencontre des nouvelles personnes j’accroche avec celles qui ont des passions et qui ne se définissent pas par leur boulot uniquement.

        Ce que je te suggère est de choisir à qui tu en parleras de façon judicieuse. De mon côté à part ma soeur et mon conjoint personne ne connaît vraiment ma situation.

        Aussi le « ménage » va se faire seul car ceux que tu sentiras le jugement trop fort alors tu risques de ne plus entretenir les contacts.

        Ce sera une adaptation mais tu finiras par trouver un équilibre quoique tu fasses.

        Je te souhaite une bonne réflexion et bonne chance!

        1. Merci beaucoup pour ta réponse, Karine, elle ouvre plusieurs pistes de réflexion intéressantes. J’aime beaucoup l’idée du « ménage » qui se fera naturellement. Ce sera d’autant plus facile que nous prendrons de la distance par rapport à notre environnement actuel, car nous nous installerons à Montréal, pour profiter de la vie culturelle. Les vraies amitiés survivront, celles qui sont uniquement liées au travail s’effaceront naturellement. Pour la famille, effectivement, il faudra évaluer qui mettre au courant, et le faire avec précaution pour ne pas laisser le contrôle de la situation nous échapper.

          Si Jean-Sébastien organise de nouveaux 5 à 7, ce sera peut-être le seul endroit où on pourra crier notre bonne fortune sur les toits! 😀

    2. Féliciations Karine!

      Plusieurs blogueurs choisissent de ne pas divulguer leur identité. Je les comprends. Aux É-U, on nomme ce phénomème le « stealth wealth ».

      Profitez bien de votre liberté (et de votre anonymat)!

  11. Travaillant en hôtellerie depuis 6 ans et frayant mon chemin vers l’indépendance financière dans ce domaine (vraiment pas reconnu pour être payant).

    J’ai rencontré toute sorte de personnes intéressantes, mais un qui m’a le plus marqué c’est un style d’illuminé avec qui j’ai eu une belle connexion, le gars était un style de SDF de luxe, il voyageait sans arrêt à travers le monde depuis plusieurs décennies. Il ne semblait pas avoir de famille et j’ai eu le goût de lui demander le secret de la vie (mi sérieux/mi-amusé) et il m’a dit:  »People will judge you no matter what you are going to to, so DO WTF you want to do ».

    Que de sages paroles.

    1. Naim,

      Moi aussi, j’en connais un comme ça. On a peut-être une connaissance en commun. 😉

      Je pense que faire abstraction du regard des autres fait partie de la recette du bonheur. Chose certaine, il y toujours un moment dans sa vie où il faut lever les majeurs en l’air.

      Merci pour ce premier témoignage!

    1. Merci Mario!

      L’objectif de mon livre était de toucher les gens qui en avaient le plus besoin. TVA est le meilleur moyen d’arriver à cette fin (c’est la chaîne télé la plus populaire au Québec). Donc, malgré tout, je suis reconnaissant envers Denis Lévesque.

      Au plaisir!

  12. Félicitations pour ta perfo au palmarès.

    J’irais bien échanger avec tes haters sur Face de Book, mais j’ai fermé mon compte justement parce qu’échanger est impossible. Aussi, pour sauver du temps… Face de Book et les réseaux anti-sociaux bouffent ton temps comme un F-150 peut bouffer ton budget…

    Bonne continuation… on attend le volume 2 !!!

    1. Bien dit Millionnaire Invisible! J’adore l’analogie! 😀

      J’aime débattre et défendre mon point de vue. Seulement, il n’y a pas moyen de faire ça sur FB. C’est un puits sans fond, pour reprendre les paroles de la chanson des Vulgaires Machins.

      Il n’y aura pas de volume 2. J’ai déjà tout dit. Merci!

  13. Tout le monde veut aller au ciel mais personne ne veut mourir… Dans le fond, ceux qui te bitchent le plus sont en fait les plus jaloux. J’ai eu la chance au début de ma trentaine de tomber sur le livre « Votre vie ou votre argent » de Joe Dominguez et j’ai mis les principes en pratique pour me permettre de mener la vie que je voulais. J’en ai fait ch*er du monde, te dire… J’ai renoncé à m’expliquer à tout un chacun au bout de quelques années, voyant que ça ne menait à rien. Les gens entendent ce qu’ils veulent bien entendre. De tous ceux à qui j’ai parlé de ma vie en toute liberté, AUCUN n’en a appliqué les principes… et ils encore plus jaloux aujourd’hui! Living well is the best revenge, comme disent les chinois 😉 Bonne continuation!

      1. J’ai dévoré votre livre.
        J’aurais aimé entendre parler de liberté financière il y a une trentaine d’année.
        Malheureusement pour moi il est trop tard mais ça me conforte dans mes choix de ne plus consommer et surtout de vivre en deçà de mes moyens.
        Je n’ai pas de dettes, je paye tout comptant ou j’achète pas…. pour moi c’est ma liberté.
        Pour les haters, laissez aller… On ne peut pas plaire à tout le monde !

        1. Un grand merci Céline!

          Vivre sous ses moyens n’implique pas d’avoir moins de fun. Au contraire, les choses les plus satisfaisantes dans la vie sont (presque) toutes gratuites.

          Bravo pour vos bonnes habitudes! Je vous souhaite d’atteindre la liberté!

  14. Selon moi, ce sont des gens qui sont incapables de penser une vie autrement que celle qu’ils vivent. Ils se moquent de ta vie, mais eux passent leur vie à se plaindre de devoir se lever chaque matin pour aller travailler, de devoir endurer un boss de m**** parce que sinon ils ne pourront pas payer leurs factures. Ces gens-là n’ont tellement pas de leçons à donner sur ce qu’est « profiter de la vie ». Pour eux, profiter de la vie, c’est écouter La Voix sur une télé 80 pouces financée sur 3 ans, tout en scrollant sur leur iphone dernière génération. Ils sont incapables de se payer des vacances à l’extérieur de leur région mais disent qu’ils « profitent de la vie ». Mais ils sont tellement endettés et sont incapables de faire la différence entre un besoin et un désir. Et ça, y’a des gens comme ça autant à 20000$ qu’à 100000$ par année, ce n’est pas une question de salaire. Pour moi, c’est eux qui font pitié, car ils passent leur vie à endurer des choses qu’ils n’aiment pas et finissent par vivre une retraite bien maigre à 65 ans parce qu’ils ont « profité de la vie ». Il ne faudrait quand même pas leur demander de faire un effort… lol

    1. Salut Cynthia,

      On est conditionné 3000 fois par jour à penser que « bébelles = bonheur ». Forcément, quand quelqu’un prétend le contraire, on le prend pour un illuminé. Comment peut-on profiter de la vie sans dépenser 175% de sa paie? C’est très confrontant.

      Merci pour le commentaire!

  15. L’Ordre du Temple des Frugalistes… géniale, ton idée de secte!
    Si tu deviens le gourou suprême, je veux bien être la grande prêtresse 😀

  16. Bonjour!
    « Un homme a réussi sa vie quand il n’a plus besoin de marcher sur les autres pour s’affirmer, de les rabaisser, pour se construire son petit égo, quand il n’a plus besoin de jouer un rôle qui lui apporte la reconnaissance. Il a réussi sa vie quand il devient quelqu’un capable de donner quelque chose » Gerald Hütner
    Quand Pierre-Yves Mc Sween a sorti son premier livre, je me souviens qu’un journaliste critiqueux du magazine Voir avait écrit des commentaires négatifs et sans fondement. Certaines personnes envieuses ont des égos qui dérapent. C’est triste pour eux parce que s’ils ne changent pas leurs comportements financiers, ils ne verront jamais d’amélioration à leur liberté financière.

  17. Salut JS, tout d’abord Félicitation pour ton livre et le succès des ventes.
    Pour les réseaux sociaux, WoW quel défoulement collectif…. je suis pas certain que la société va s’améliorer avec tout ce négatif… mais bon j’ose espérer que le futur nous apportera une solution à tout ces gens qui n’ont que de la haine à proposer. De notre côté ont adore ce que vous faites tout les deux, ça nous rejoint beaucoup et votre histoire nous auras amené à prendre nos retraite beaucoup plus tôt… pour une qualité de Vie et nous enlever tout le stress du travail et la surconsommation. Merci 🙏🏻

    1. Merci énormément Claude!

      Facebook est le reflet de la population. Seule différence, il n’y a pas de filtre. C’est comme si tout le monde était en alcoolémie et disait tout ce qui lui passe par la tête. Donc, la cohérence est semblable à celle d’un bar à 3h du matin. 🙂

  18. Félicitation pour ton livre et ton site
    Web tu reprend la bonne nouvelle…
    Ton approche et ton écriture est très pertinent. Les gens ne sont pas habitués à se faire dire la vérité, ils veulent rêver…

    Merci

  19. Bonjour JS. Pour vous avoir rencontré lors d’un voyage aux Îles de la Madeleine l’an dernier, votre vie n’avait pas l’air trop pénible 😉 Comme certains le prétendent. Toi et Van-Anh êtes une inspiration pour moi et mon conjoint, qui avons pris notre retraite en 2018. La vie est belle, les vacances perpétuelles nous conviennent parfaitement 😁 Continuer de nous inspirer, vos textes sont toujours très agréables à lire. Merci

    1. Bonjour Marie-Hélène,

      Je me souviens de vous à la poissonnerie.

      Nous devions retourner aux îles cet été, mais ce sera pour l’an prochain (j’espère).

      Au plaisir de vous croiser de nouveau. Bonne retraite!

  20. Les haters c’est un monde à part qui vit dans une autre galaxie, ils sont payées par le gouvernement pour peut-être toucher une corde sensible sur ceux qui commencent à être connus. (Blague un peu absurbe) 🤣

    Les haters sont ceux qui sont jaloux du succès des autres et au fond de leur coeur ont tout simplement une haine intense. Ils ont aussi une petite voix dans leur coeur qui leur disent; « Crime bean que j’aurais dù faire la même affaire que lui! » « Osti ce que gars là me fait chier, j’aurais tellement voulue avoir les connaissances que lui à eu quand il était jeune et faire la même chose! » Je suis sûr que c’est ce genre de pensé qui ont en eux, mais malheureusement l’humain est orgueilleux et ne veut pas avouer c’est tard. Bref, sérieusement félicitation pour ton nouveau livre que j’ai très hâte de lire un jour. Pour l’instant, je suis entrain de lire Père Riche Père Pauvre de Robert T.Kiyosaki un livre qui a été proposé pas mon professeur de mon DEP. Je voulais te dire aussi merci de m’avoir ouvert les yeux. Quand j’ai découvert ton blogue, j’étais estomaqué de voir que quelqu’un peut prendre ça retraite à 39 ans et merci mon Dieu que j’ai connue mon professeur de DEP qui m’a parlé des finances personnelles. Mon professeur m’a juste projetée l’idée de m’intéressée et d’en connaître d’avantage sur les finances personnelles, au début quand je fesait mon DEP, je m’en foutait un peu, mais quand j’ai commencé à travailler dans mon domaines, j’ai tapper un bon mur en voyant que je me suis endettés de plus de 10 000 $. En 2020, j’ai décidé de tout rembourser et par la suite, j’ai commencé à lire des livres sur le minimaliste être plus frugaliste. Ça m’intéressait beaucoup ces types de livres. Je suis aussi la Youtubeuse « Vivre avec moins ». J’ai vue aussi que vous la suiviez. Depuis que j’ai commencé à lire le livre Père Riche Père Pauvre, ça m’aide beaucoup à me posé des questions sur quelle type de personne je suis, qu’est-ce qui m’intéresse dans la vie, qu’est-ce que je veux etc. La plupart des gens, j’ai remarqué qu’ils ne veulent pas apprendre à ce connaître ou à ce posé des questions sur eux-mêmes, j’ai l’impression ça leur fait peur. Ma grand soeur qui a 25 ans a eu le même réaction que les haters quand je lui ai montrer ton blogue, « Si tu réussi à avoir ta retraite à 40 ans, je vais être suppris en crime » tout en ayant un ton du genre, ben ouais c’est impossible que tu l’as… 😅 Elle disait aussi; « Tu auras jamais une vie, tu vas te priver jusqu’à tes 40 ans, moi j’aime mieux vivre quand je suis jeune et faire des voyages que de commencer à profiter de la vie à 40 ans… » « Je suis en santé maintenant, pourquoi attendre jusqu’à 40 ans sans savoir si je vais être en santé. » Tout c’est genre de commentaires, juste formuler différament viennent tout à la même conclusion. « LE MANQUE DE CONNAISSANCES DANS LES FINANCES PERSONNELLES TOUT SIMPLEMENT. » Moi-même, je suis en quête pour développer mes connaissances sur les finances, même si des fois, j’ai de la difficulté à comprendre certains sujets, je prends mon temps et je recommence à lire plus doucement. Avec mon syndrome de la tourette et mon tdah, c’est effectivement plus difficile pour moi lire, mais bon je me surprend moi-même des fois. Il y a à peine quelques mois que j’ai commencé à lire avant je m’en calisait royalement ou tout simplement je n’aimait pas lire.

    Merci encore de nous faire sourire à travers nos écrans! Je te souhaite tout le succès au monde!
    J’espère que moi aussi je pourrais atteindre mon indépendance financière qui se résume à un montant de 375 000$ à date!
    Passe une excellente journée!

    1. Salut Alexandre,

      Ton témoignage me fait chaud au coeur. Ça me fait tellement plaisir de voir que des gens prennent leurs finances en main. Bravo! Une fois qu’on a un objectif concret, épargner devient relativement facile.

      Les haters sont souvent des gens malheureux. Ils ne peuvent pas être bien dans leur peau en écrivant de telles stupidités. Aussi, comme tu dis, la peur est probablement un frein pour ces derniers.

      Je te souhaite de surmonter les obstacles et de maintenir le cap. Bon parcours vers la liberté!

  21. Bonjour, j’ai pris ma retraite du monde salarié en septembre 2019 à 40 ans et c’est le plus cadeau que je me suis permis de ma vie. Le nouveau temps que j’ai gagné se résume à plus de liberté et ça, c’est sans prix comme vous l’expliquez. Ce nouveau temps, je l’investis pour voir ma famille grandir, prendre soin de ma santé et accomplir des projets personnels principalement en lien avec l’autosuffisance. Je tente de devenir une meilleure personne chaque jour et améliorer notre monde. Ce nouveau mode de vie me génère énormément de bonheur. Vous êtes l’un de mes préférés pour vulgariser l’indépendance financière au Québec. J’adore suivre votre blogue. De plus, je vous trouve fort mentalement et très résilient de réussir à augmenter votre motivation avec des commentaires aussi peu réfléchis. Pour ma part, je demeure très « low profil », j’ai la chance d’avoir un petit parc immobilier pour ne pas trop passer pour un extra-terrestre quand vient la fameuse question que fais-tu dans la vie. J’aime beaucoup parler du sujet quand je me fais questionner par des gens intéressés sur le sujet. En contrepartie, ça m’affecte négativement quand je ressens un climat nocif en lien avec cette situation, c’est pourquoi j’attends toujours que les gens me questionnent avant d’expliquer mon parcours de vie assez atypique. Une grande partie ma recette se retrouve dans vos écrits, c’est pourquoi, je réfère toujours votre blogue pour comment concrètement atteindre l’indépendance financière. L’autre personne que je réfère est Jacques Lépine où l’on retrouve aussi un bon article sur le sujet dans votre blogue.

    1. Merci beaucoup Martin!

      On peut se tutoyer entre quarantenaire.

      Plusieurs voient les retraités comme des gens qui ne contribuent plus à la société. Or, les jeunes (et moins jeunes) retraités que je rencontre font la preuve du contraire. Quand on est heureux, équilibré et moins stressé, on devient de meilleurs citoyens. Et, on touve toujours le moyen de redonner à la communauté.

      Bravo pour ta liberté financière! À la prochaine!

  22. C’est un pur exercice de sociologie, ce retour sur les réactions d’envieux! Certains messages me font bien rigoler, comme tout droit sortis d’un théâtre burlesque. Mon préféré: « La vie est trop courte pour ne pas en profiter….mon travail, ma maison, mon gazon et mon gin! ». Vous avez bien mis le doigt sur leurs bobos 😉

    Bonne continuation, je vous encourage à renverser le courant lamentable du marketing traditionnel
    MD

    1. Salut Martin,

      Ce commentaire voulait plutôt dire « Ne touche pas à mes illusions! ». En fait, l’indépendance financière n’empêche en rien d’avoir une maison, un gazon ou du gin. Certaines personnes refusent d’ouvrir des portes. Une porte, c’est tout ce que ça prend!

      Merci!

  23. Je suis maintenant 123ème sur la liste d’attente à la bibli de Québec, désolée je suis cheap je n’achète plus de livre hihi 🙂

    J’ai lu tous vos articles, et vos commentaires dans le livre « Les millionnaires ne sont pas ceux que vous croyez » et vous êtes inspirant. Merci de ne pas laisser les détracteurs vous atteindre. Je crois que ces réactions démontrent de la jalousie car ils ont abandonné l’espoir d’améliorer leur sort et se confortent dans leur réalité de gens endettés.

    Je suis en attente de transférer mes investissements chez Questrade et plus motivée que jamais à épargner le plus possible de mon salaire! Votre blog offre une motivation et une communauté pour ca, je me sens moins extra-terrestre dans mes choix de vie haha.

    1. Salut Valérie,

      Il faut être patient! J’espère que les biblios commanderont plus de livres pour réduire les listes d’attente.

      On est des milliers d’illuminés, de marginaux et d’extraterrestres à travers le Québec.

      En se comparant à des extraterrestres, on est peut-être pas si loin des Raëlien finalement. 😉

      Bon succès!

  24. Bonjour JS
    Dans l’ouvre littéraire Le Don Quijote il y a une phrase célèbre que le personnage principal « Don Quijote » mentionne à son écuyer et compagnon Sancho: « « Ils aboient, Sancho, signalent que nous roulons »

    On a lu les commentaires de bcp de haters et on était surpris de voir à quel point le monde peut parler et juger sans lire ni connaître la personne. Incroyable. Votre histoire est source d’inspiration pour plusieurs d’entre nous et nous vous remercions le fait de la partager. On a participé dans la récente video conférence dans Zoom et on était ravis de vous connaître. Même si on avait déjà commencé notre parcours FIRE je crois que le livre est arrivé pour nous clarifier plus sur certains sujets et nous motiver à continuer. Svp n’oublies jamais la phrase de Don Quijote : « Ils aboient, Sancho, signalent que nous roulons »
    Merci

    1. Salut Daniel,

      Bienvenue dans la communauté!

      Merci pour les encouragements. Je vous en souhaite tout autant!

      Soit dit en passant, il y aura peut-être une autre conférence web à venir à l’automne. Restez à l’affût!

  25. Bravo pour le livre JS, hâte de te lire. J’approuve tout à fait le mouvement #FIRE & épargne/investissements tout en profitant de la vie pareil comme toi! Y’aura toujours des haters dans la vie anyways….les gens ignorants chialent toujours…..continue d’être là référence au Québec avec Pierre-Yves McSween ! #épargne #investissements #bourse 🙌💲📈💰

    1. Merci beaucoup Dividendes & FNB!

      La liberté n’est pas synonyme de privation. Il faut profiter de chaque instant de sa vie, sans tomber dans les pièges du marketing.

      Au plaisir de te lire sur ton blogue!

  26. Bonjour,
    Moi je dis « les chiens aboient, la caravane passe » ou  » nul n’est prophète chez soi ».
    Pour tous ceux qui apprécient tes articles et ton livre ( je suis sur la liste d’attente des bibliothèques en 2021)😄
    cela vaut la peine d’en écrire.
    Pour moi c’est tard pour la retraite à 40 er même à 45, mais je vise celle à 55. Cela me donne un bon 11 ans d’y arriver.
    Bon courrage!

  27. Moi je te voudrais à la tête du palmarès des ventes en librairie ou en ligne pour des semaines et des semaines à en battre tous les records. Tu le mérites amplement.

    Or, comme nous te devons un classique de référence dans ce créneau-là, basé sur une expérience vécue, donc prouvée, ton ouvrage, après avoir connu un départ en lion, va poursuivre sans doute une longue carrière en éducation populaire pour ce qui est de la littératie financière de base auprès des jeunes.

    Car c’est seulement dans la mesure où un auteur joue dans la ligue majeure des best-sellers que le système éditorial actuel peut lui profiter au maximum de ses intérêts bien sentis même s’il ne touche que 10 % des droits et cela, un an plus tard. S’il y a quelqu’un qui saura quoi en faire intelligemment, c’est bien toi. Ce n’est que justice! Songe à étaler dans le temps pour fins d’impôts justes et raisonnables le coup d’argent qu’il va t’apporter tout d’un coup, n’est-ce pas?

    Et puis, tu as repris ta liberté économique, mais cela ne signifie pas que tu voulais de tourner les pouces jusqu’à la fin de tes jours en compagnie de ta belle amoureuse. Tu jouis déjà d’une très belle personnalité médiatique, d’un véritable don de communicateur et de vulgarisateur, pourquoi s’arrêter là et te poser des limites artificielles?

    1. Merci PFG!

      Mon but n’a jamais été de vendre le maximum de livres. Je voulais que mon message circule, c’est tout.

      Par ailleurs, je n’ai absolument pas le désir de devenir une personnalité connue ou d’entreprendre une carrière médiatique. Je suis très heureux avec mon petit blogue (et mon anonymat). Aussi, j’ai envie d’explorer autre chose. Je n’ai pas pris ma retraite pour me créer une deuxième carrière.

  28. Merci pour ton blog et le partage de tes avis. Je trouve ça super!

    J’ai atteint l’indépendance financière depuis plusieurs années (j’ai 39 ans, millionnaire en bourse, en immobilier et en temps..).

    Mon opinion est très simple. J’en veux des haters en F150 avec des grosses hypotheques (idéallement avec une banque que je possède), j’en veux du monde avec des gros forfaits cellulaires (avec une compagnie que je possède) et ainsi de suite, tu vois l’idée. Je préfère être riche en temps (bien que je travaille encore à temps partiel… excellent salaire, assurance et retraite) que riche en patente.

    Faut une vie plate pour en arriver là? Pas du tout. J’ai voyagé sur tous les continents. J’ai le loisir de travailler à temps partiel pour justement faire … des loisirs.

    Alors bonne vie à vous! Au plaisir de vous croiser au Viet Nam lorsque ce foutu virus sera « contrôlé »…

    1. Salut Dany,

      Bon point!

      Ironiquement, ce sont souvent les haters qui financent la liberté financière des adeptes FIRE. Donc, tu as bien raison, on devrait les remercier. Non seulement leurs critiques nous motivent, mais ils participent à la croissance de nos titres boursiers.

      J’ai tellement hâte de retourner au Vietnam. Ce serait très cool de prendre une Sai Gon ensemble là-bas un jour!

      1. Moi aussi j’ai hâte de retourner en Asie… la superbe plage vierge à côté de Hue, ou les soirées mémorables à un cout (hyper) abordable à Phu Quoc… et plus au Sud à Langkawi… je recommande fortement… anyways. Ça va revenir.

  29. Tu fais ma journée! Je me bidonne comme une petite folle!

    Je serais curieuse de me poster à l’entrée d’une librairie et de demander à chacune des personnes qui en ressort avec ton livre pourquoi elles l’ont acheté. Peut-être pensent-elles que comme Marty McFly, tu es parti dans le futur avec ta DeLorean (usagée, il va sans dire) et que tu es revenu avec les résultats du 6/49 de la semaine prochaine et que c’est ÇA, le secret de la retraite à 40 ans. Kévune serait trop content! Quand la majorité constate qu’il y a un effort à faire, c’est comme un régime, ça prend le bord avant longtemps.

    On préfère cuisiner à la plaque avec Ricardo que de prendre ses finances en main. C’est paraît tellement mieux de parler de son nouveau Dodge RAM, qui contient tant de force et de courage sous le capot, que de raconter comment on a maximisé son REER et son CELI cette année. Mis à part les convaincus, qui sont très peu nombreux, tout le monde veut aller au ciel mais personne ne veut mourir, comme dans la chanson.

    J’ai aussi lu un tas de commentaires et c’est fascinant, l’agressivité envers ceux qui ne suivent pas le troupeau du métro-boulot-cayo-fait-chaud. Tu n’es vraiment pas le seul à te faire tirer des roches. Il y a aussi l’autre, un peu moins connu (ha ha ha!), avec son livre sur la liberté financière. On passe tous pour des « crosseurs », des profiteurs du système, des lâches, des paresseux, des parasites (à ce propos, bravo pour ton changement de statut), mais étrangement, on n’a pas demandé la PCU, va savoir pourquoi. Je constate, en te lisant, que tu t’alimentes joyeusement des commentaires « du mond ki çon pâ comtan ».

    Pour la secte, j’embarque dès que tu t’incorpores! En attendant, je suis au 11e rang pour emprunter ton livre à la bibliothèque et je me sens comme une enfant qui attend que le Père Noël passe! L’anticipation et l’attente sont des vertus qui se perdent.

    Bravo pour ton succès!

    1. Merci Gabrielle pour ce témoignage coloré!

      Je ne connais pas de recette facile pour atteindre la liberté. Ça prend beaucoup d’effort, de discipline et de patience. Par contre, ceci n’implique pas de sacrifier son plaisir pour autant. Seulement, il faut le redéfinir.

      J’ai lu les commentaires sur la page FB de McSween et ce n’est pas toujours gratifiant. C’est quand même étrange que certains utilisateurs suivent sa page, mais soient contre l’idée de la liberté financière.

      J’ai réussi à recruter quelques disciples pour l’OTF. Tu pourras ouvrir une succursale au Mexique.

      À bientôt!

  30. Great article. You don’t need to waste ur time with the haters. People who hate are miserable. Following ur girlfriend advise, my life have changed for good. I am also get comments from people saying that I am cheap but like u I have traveled a lot and I spent money in what is worthy. Keep going u are doing the right thing. I hope one day soon i can retire as well.

    1. Thanks a lot Ely!

      Like a reader pointed out, haters are in fact the ones funding my retirement. They buy the latest iPad because its 0.1 cm thinner. As a AAPL stockholder, how can I complain?

      By hanging out with V-A you can only improve your financial situation! 😉 Enjoy the journey!

  31. Salut !

    J’ai enfin reçu ton livre ce matin (ma mère me l’a offert), je vais commencé à le lire bientôt. J’avais hâte !!
    Personnellement, moi je trouve ça vraiment drôle les commentaires / regards des gens. Pour être honnête, j’ai fais exactement comme toi.. autant sur les posts de TVA que McSween, j’ai lu en m’amusant les commentaires des gens. J’ai passé une très belle soirée.

    Perso, c’est toujours vraiment amusant la réaction des gens quand tu leur dis que tu es à la retraite. (Personnellement, moi c’est une pré-retraite). Ça vaut juste de l’or ah ah ah !!

  32. Ton article est très drôle 🙂 J’adore ton humour. Les haters ne veulent pas se faire dire comment gérer leur argent. Ça les confronte à leurs choix qui ne sont pas les meilleurs au final. On l’a vu aussi avec les commentaires sur le livre de McSween. Moi je me dis, Tan pis pour eux. C’est eux qui vont continuer à travailler jusqu’à 65 ans et payer ben de l’impôt. Ils vont compenser pour l’impôt que nous on sauve 🙂

  33. de toute façon, peu importe ce qu’on fait de notre vie, il y aura toujours quelqu’un pour critiquer nos choix de vie. donc l’important dans la vie c’est de faire ce qu’on aime pour être heureux, pis ceux qui vont nous critiquer ben qui mangent un crisse de char de marde. j’ai vécu toute ma vie en pensant de même et je suis très heureux de ce que j’ai fait et de ce que je fait. enwaye le tit mouton ship ton cash au grosse compagnies multimilliardaires au lieu de l’investir astie de casse de bain. sur ce bonne retraite jeune retraité.

  34. Je m’y en ferais pas trop tsé

    Ces montagnes de réactions sont la preuve que le simple fait de sous-consommer est un des actes les plus rebelles que l’on peut faire au 21e siècle. Ça dérange carrément tout le monde; les jeunes en début de carrières, les vieux touchant la RRQ, la famille et même les politiciens!

    S’il y a un truc que je me rappelle de mes 2-3 cours de philo au cégep, c’est l’allégorie de la caverne de Platon. Elle s’applique partout, y compris ici.

    Quand la masse, prisonnière de la caverne, ne reconnait que la surconsommation et le travail comme réalité (c.-⁠à-⁠d. les ombres projetées sur les murs de la caverne), elle se braque et devient agressive lorsqu’un des leurs, qui a réussi à s’échappe de la caverne, tente d’expliquer la réalité du monde extérieur, pleine de couleurs, la lumière et de possibilités (c.-⁠à-⁠d. l’indépendance financière)

    L’ambassadeur est surpris, même insulté, quand ses pairs refusent le croire ou préfèrent ne pas sortir de la caverne. Il peut bien essayer de les convaincre de la meilleure façon; il risque sa peau face à la masse.

    Ces ambassadeurs d’aujourd’hui, c’est P-Y Mcsween, les membres du mouvement F.I.R.E, les gens sur ce blogue et toi!

    En passant, j’ai fini la lecture de ton livre. J’ai adoré l’introduction humoristique. J’espère ne pas devenir l’aspirant peintre qui remplit seulement des tableaux Excel… 🐧

  35. Excellent billet, et surtout, excellent livre, que j’ai dévoré et qui a nourri encore plus mon désir d’aller dans cette direction. Super bien écrit, clair et agréable. Bravo et merci d’être une source d’inspiration !

  36. Félicitation pour ton livre,
    Je ne m’en ferais pas trop pour les commentaires, comme ils disent: « haters gonna hate ».
    Ton livre est très interessant et arrive à point pour moi qui suis en réflection pour la date de ma retraite! J’aurais une petite question. Dans ton livre tu dis que vous dépensez moins de 30000 par années. Comme je te suis sur ton site, je sais que vous voyagez beaucoup et je me demandais si le budget voyage était inclus dans dans le 30000?

  37. Prendre sa retraite à 40 ans….ou l’art de ne pas perdre son temps, et son argent, dans des gogosses! On nous dira que le bonheur, c’est relatif. Que si Roger est heureux avec son gros pickup, ben ça le regarde. Mais je pense toujours….quand il sera sur son lit de mort, qu’est-ce qu’il va se dire? « J’aurais donc du m’acheter un plus gros char, » ? Ou bien plutôt « J’aurais du voyager, passer du temps avec mes enfants…. » ?

    En tout cas, merci pour ton blogue 🙂 C’est toujours un plaisir de te lire, ainsi que tous les autres adeptes du FIRE!
    P.S. on signe où, pour l’adhésion à l’Ordre du Temple des Frugalistes?

    1. Merci Joelle!

      Tout le monde pense à court terme. Une nouvelle bagnole, c’est excitant pendant quelques semaines. Ensuite, l’attente pour le prochain modèle débute. Si nos décisions étaient basées sur une perspective de 10 ans, elles seraient bien différentes.

      Vive l’OTF! J’ai créé un monstre! 😀

  38. C’est désolant de penser qu’au lieu d’être inspiré et d’aspirer à la même chose, la population est tellement défensive son sur mode de vie qu’elle ne peut même pas analyser les arguments de manière impartiale et de laisser de côté les préjugés…

    1. Salut Rich Dog!

      Ce comportement est très « humain » et ne s’applique malheureusement pas uniquement à l’argent. La résistance au changement dans tous les aspects de nos vie est un frein majeur dans notre société.

      Pense aux anti-masque, aux complotistes, aux radicaux… Les changements, ça fait peur!

  39. J’ai adoré votre livre, lu en quelques heures. Je l’ai prêté à mon fils de 24 ans et je vais le relire à nouveau plus tard.

    Facile à lire. Très intéressant.

    On ne peut pas plaire à tout le monde. Les gens parfois au lieu d’être ouvert aux autres, il préfère les dénigrer, c’est peut-être un moyen de défense aussi (ou pour se justifier ou bien se convaincre que leur chemin est le meilleur).
    Peu importe, on ne se compare pas aux autres, faut juste être bien dans les décisions et le chemin que nous prenons.

  40. Ça fait du bien de lire ça, j’adore ton humour! Pour notre part, on n’en parle pas trop de nos projets de retraite, soit on se fait ridiculiser, ou, et ça m’insulte encore plus, les gens regardent au ciel et ont juste hâtes que j’arrête de parler. J’aime bien débattre, et échanger des arguments, mais beaucoup sont simplement fermés et c’est encore pire sur Facebook… J’ai appris à me satisfaire de ma progression sans avoir besoin de l’approbation des autres, mais c’est sûr que c’est ordinaire de ne pas vraiment pouvoir parler de ce qui nous allume à certains de nos proches… J’ai juste hâte de voir leur choc quand on aura réussi!

    Je viens de finir ton livre, que j’ai loué à la bibliothèque bien sûr 🙂 et j’ai bien aimé. J’ai lu le tien et Liberté 45, et même si je pense que les deux sont complémentaires, je pense que le tien est plus facile d’approche pour les débutants. Vous ne prônez pas tout à fait le même message non plus (il vise l’augmentation de la valeur sur le marché du travail pour avoir un meilleur salaire alors que tu dis que c’est accessible même avec un salaire dans la moyenne) Je dois avouer que j’aime mieux ta façon de faire, mais c’est un choix propre à chacun! Voir ton cheminement était vraiment intéressant et facile à lire! Beau travail!

    1. Salut Loic,

      Merci pour le beau témoignage! J’apprécie sincèrement!

      Tu as la bonne attitude. À toi seul de définir tes objectifs de vie. Les gens qui te critiquent ne feront que nourrir ta motivation. Ton heure de gloire viendra! 🙂

      Bonne route vers la liberté!

  41. Je suis seul en appartement et je dépense 15 000 $ environ par an, leur théorie est très bonne selon moi. Juste en mettant tout tes dépenses chaque moi sur Excel et tu fais un récupératif à chaque mois pour voir si t’a bien respecté ton budget. Tu fais ça pendant 12 mois et par la suite tu fais le total de tout ça. Ramasse tout tes factures mets les dans un classeur identifier pour chaque mois, c’est ça que je fais. En ce moment, je suis entrain de le faire pour cette année, je projette que ça va être 15 k cette année, même moins.

  42. Ohh my god. Pauvre toi. La pandémie nous a apporté non pas un seul virus mais également à parmi de donner une voix à tous les pauvres abruptis, non scolarisés, pauvre de connaissances financières.

    La bonne méthode est selon moi d’aller à contre-courant justement. De faire l’inverse de ce que les gens font. De penser en surtout agir autrement. J’ai investi longtemps pour me créer un patrimoine, investir et acheter de l’immobilier afin d’être le plus possible sur l’auto pilote.

    Beau temps, mauvais temps, pandémie où non. Ma valeur financière croît sans effort de 5,000$+ par mois de façon continue. C’est pour moi la méthode qui m’a réussi. Travailler fort jeune, investir et faire croître de façon automatique les fruits de ses efforts.

    Mes sympathies pour tous les commentaires de merde que tu peux recevoir.
    Ta méthode est la bonne..
    Je te dis bravo et longue vie!

    1. Salut LeDividende.com!

      J’aurais espéré que la pandémie actuelle nous ouvre les yeux sur l’importance de se prendre en main pour ne pas dépendre du système. Je suis encore optimiste à ce niveau.

      Évidemment, il y aura toujours une minorité de pur et durs qui ne changeront JAMAIS. « Porter un masque, c’est contre ma libaaarté personnelle! » 😉

      Merci!

  43. Bonjour JS,

    Je pense qu’il n’y a pas que les haters qui ont ce genre de réflexion. Je constate que même certains proches et amis ont ce genre de commentaires vis à vis de mon mode de vie. De toute façon, dès qu’on sort des normes ce n’est pas bien. Franchement, je n’ai rien à faire avec ces commentaires. Se libérer du regard des autres fait partie de ma philosophie de vie.

    1. Bien dit Thanh!

      C’est un passage quasi-obligé pour les frugalistes et tous ceux qui ont un parcours atypique. Les critiques négatives font partie du cheminement. Il faut se détacher du regard des autres pour atteindre le bonheur.

  44. Salut JS. Bravo pour ton livre. Je n’ai pas commenté depuis longtemps mais je suis toujours tes articles et je vais assurément lire ton livre très bientôt. Content de voir que les critiques ne te touchent pas trop. Les haters , on le sait tous, sont en fait simplement frustrés parce que c’est plus difficile de le faire que de rester là à se plaindre (expérience personnelle LOL)

    Merci encore pour tous ces trucs intéressants.
    Je me demandais si tu allais nous garder au courant de tes stratégies pour le court, moyen et long terme. Ca donne toujours de bonnes idées, je suis toujours un peu déchiré sur mes stratégies que je tente présentement de revoir.

    Ne lâchez pas!

    1. Salut Librocito!

      Long time, no see!

      J’ai plusieurs articles en chantier à ce sujet. J’ai l’intention de présenter différents cas de figure, sur des jeunes frugalistes, des voyageurs et des frugalistes dans la cinquantaine. J’espère ainsi présenter la diversité des parcours vers l’indépendance financière. Je continuerai aussi de documenter mon parcours.

      Merci! À bientôt!

      1. Ouiiiii! On a faim de tout ça! Je me porte volontaire pour expliquer plus en détails pourquoi je n’ai besoin que de 12 000$ par année pour vivre et comment, malgré un salaire moyen peu élevé, comme ce fut mon cas, il est possible d’atteindre une belle liberté financière. Ce n’est pas qu’une question d’avoir une grosse et courte carrière. J’adore aussi en savoir plus sur le parcours des autres. Ici on sait que tout est une question de choix.

        1. J’écrirai éventuellement un article sur ton histoire, Gabrielle. Merci pour l’offre! J’essaie d’exposer tous les types de parcours possibles. Entre temps, j’invite tout le monde à lire le livre de P-Y McSween pour y découvrir ton cheminement.

  45. Ce sont eux, ces pardons l’expression, TATA, qui finance notre retraite! Continuer d’aller au Costco acheter 28 croissants. Achetez-vous en des motoneiges! Pendant ce temps mes actions de cost et dooo sont bien ravis.

    Merci pour ton livre et ton courage!

  46. Toi t’aime voyager, d’autre aime brûler du gaz.
    Pis tant qu’à moi, si pour certaine personne voyager signifie être dans un 5 étoiles pour manger de la bouffe cheap même pas local, se péter la face avec de l’alcool de basse qualité et faire le bacon pendant 1 semaine, ben c’est eux autres les looser! Qu’ils restent dans leur hôtel (prison dorée) à engraisser et s’amuser avec aussi pathétique qu’eux. J’ai été invité en février dernier dans un tel endroit, je parle par expérience.
    T’arriveras jamais à changer leur mentalité à ceux-là. Tant pis pour eux. Ils ne sont pas ouvert d’esprit et ils ne le seront jamais.
    Pis si tu fais du cash avec ton livre, ben tant mieux pour toi !! Tu le mérites.

    1. Salut Philippe,

      Dans un sens, voyager = brûler du gaz. 😉 Mais, on se comprend!

      J’espère que le déni est la première étape d’une prise de conscience pour les haters. Peu importe, mon but n’est pas d’imposer ma façon de penser. Je veux juste proposer une avenue vers la liberté (et le bonheur).

      Évidemment, il y a des causes perdues.

      Merci beaucoup pour ton soutien!

  47. Félicitations pour ton livre! Je ne l’ai pas encore lu, j’espère un jour arriver à mettre la main dessus à la bibliothèque, ahah! 😉 J’ai bien rigolé en lisant cet article! C’est tellement ridicule de voir comment certaines personnes s’offusquent du mode de vie des autres. On a tous notre définition indivuelle du bonheur et on possèdent tous des intérêts différents, c’est donc normal qu’on n’ait pas tous la même définition de ce qu’est une belle vie. Alors pourquoi certains se permettent d’aller insulter les frugalistes sur la gestion rigoureuse de leurs finances?! Si ça leur fait plaisir de faire partie de la rat race, fine, qu’ils continuent comme ça! Tant mieux pour eux si ça les rend heureux! La seule raison que je vois pour laquelle ils t’insultent sur ta vie «plate», c’est la jalousie. S’ils étaient si satisfaits de leur vie, ils ne ressentiraient sûrement pas le besoin de t’insulter. Je suis certaine qu’ils sont plusieurs à envier ta vie «plate», et qu’ils tentent de se consoler et de remonter leur estime personnelle en t’insultant. Bref, bravo pour ton attitude et de parvenir à prendre tout ça en riant! Ça prend beaucoup de recul pour arriver à faire ça. Je te souhaite de continuer à avoir plein de succès avec ton livre et tes autres projets! Ton mode de vie est inspirant pour plusieurs et c’est bien généreux de ta part de donner tes trucs. Bonne journée!

    1. Salut Josianne,

      Je suis bien d’accord, les haters et les trolls sont sans doute des personnes malheureuses. On ne peut insulter les gens comme ça quand on est soi-même heureux et équilibré. C’est pour ça que je leur souhaite de trouver le bonheur.

      J’espère que les biblios achèront plus de livres pour diminuer les listes d’attente. Merci pour ta patience!

      Bonne journée!

  48. Bonjour, on a pas les mêmes objectifs mais vous êtes quand-même une source d’inspiration. J’adore votre blogue et j’ai acheté votre livre ( très bon en passant 🙂). Et tant mieux si ça vous rapporte un peu d’argent !! Bien à vous !

    1. Merci beaucoup Jonathan!

      J’espère que tous les lecteurs n’ont pas le même objectif que moi. Sinon, on est mal barré! 😉

      Il existe 1001 raisons de se bâtir un fonds de liberté. À chacun de trouver son chemin. Ça me fait plaisir de savoir que vous avez trouvé le vôtre.

      Au plaisir!

  49. Je reconnais bien le JS que j’ai connu dans les années 90, bien en parole. Toujours prêt à défendre son opinion. Je ne sais pas si c’était différent auparavant mais effectivement c’est probablement impossible de t’en tirer indemne si tu ne communique pas le message que la masse souhaite entendre. Tu écris des commentaires que tu reçois de simple d’esprit. Le succès de ton livre rejoint quand même une nouvelle vague de curieux et d’intéressés. Ça c’est une grande satisfaction. En plus tu vulgarise tellement bien les concepts que ça pousse les moins habitués à se questionner.

    Tu voyages, t’es actif et ça ça dérange. Les jaloux vont discrédités ces succès.

    Ça me fait rire, quelqu’un me disait dernièrement que je devais m’ennuyer sans voyager 😂. Bien bonne, j’ai pris le temps de voir de superbes choses au Québec, mon argent roule à la bourse et je sais que j’écarte tranquillement la compétition qui n’a pas d’alignement stratégique. Aucun stress, je pense une coche en avant. La vie est belle.

    Bien intéressant de te lire JS.
    Max

    1. Salut Max,

      Ça me fait plaisir d’avoir de tes nouvelles! J’espère que tu te portes bien!

      Je me réconforte en pensant que pour chaque hater, il y a 10 autres personnes pour qui mon message résonne.

      La plus grande force des frugalistes est leur capacité d’adaptation. Peu importe la situation (crise sanitaire, augmentation des prix de la bouffe, fermeture des frontières, etc.), on tire son épingle du jeu.

      Lâche pas! Dans l’espoir de se revoir prochainement!

  50. J’ai adoré le livre. Chaque personne peut trouver à optimiser ses finances. Ça m’a incité à avoir une bonne réflexion avec moi-même. Revoir mes choix et valeurs.
    Je l’ai aussi trouvé très positif et encourageant pour les personnes de tous âges comparé à d’autres livres sur le sujet ou après la vingtaine si tu n’as pas bien joué tes cartes c’est foutu…
    Merci de l’avoir écrit !

  51. Je viens de finir ce matin votre livre. C’est excellent, et il arrive à point dans ma vie.

    Je fais déjà sans vraiment le savoir le FIRE et pas mal tout ce que vous recommandez. Donc je suis très enthousiaste de voir qu’à 33 ans j’ai un exemple de réussite devant moi, merci!

    La seule chose que je commence à faire depuis peu est l’investissement dans les FNB (j’ai priorisé le remboursement de ma dette hypothécaire).

    Maintenant, j’aimerais avoir votre avis concernant un FNB qui copierait la bourse américaine. Car plusieurs voient se profiler l’éclatement de la bulle techno, les grandes entreprises technos accaparant près de la moitié de la valeur de la bourse américaine.

    J’hésite à mettre le pactole dans le titre VFV, ou plutôt dans d’autres FNB moins risqués j’ai l’impression comme WSRD, WSRI, VCE, VGRO, VEQT, etc.

    1. Si je puis me permettre d’intervenir avant JS, les FNB ZSP de la BMO ou VFV de Vanguard, qui collent tous deux au SP&500 à frais réduits, 0,09 %, ne sont pas plus risqués que l’économie américaine elle-même.

      À eux seuls, ils peuvent constituer, selon moi, une sorte de tout-en-un unique et non pas constitué comme les VBAL ou VGRO de 8 autres FNB dont les frais sont quand même assez élevés sur le long terme à 0,25 %.

      Le SP 500 est l’indice le plus représentatif de la Bourse américaine, rien à voir avec le NASDAQ qui est trop concentré, lui, dans les GAFAM. Donc ce dernier reste beaucoup plus risqué.

      Le SP 500 est bien diversifié – les 500 compagnies aux plus grosses capitalisations boursières – y compris à l’échelle international via la belle brochette de transnationales qui en fait partie.

      Ceux qui ont traversé la tête haute et froide les deux grosses chutes boursières depuis 2018, soit de 19 % et 35 %, connaissent enfin quelle est leur véritable tolérance au risque toute personnelle et intime.

      J’en connais, et non des moindres, je songe par exemple à un cousin comptable très gras dur, le surconsommateur typique de la banlieue cossue, gavé jusque là, qui jurent ne pas faire du tout, jamais de la vie, de la synchronisation de marché, qui ont pourtant perdu la tête au mois de mars dernier en liquidant tout leur patrimoine d’un coup coup, en pleine débâcle!

      Ils s’attendaient à une reprise en W qui ne s’est jamais matérialisé depuis, alors ils n’ont trouvé aucun moyen de rentrer à profit au bon moment en tentant de rattraper le coup, de se refaire finalement! Nous avons connu en fait un des plus courts marchés baissiers de l’histoire boursière. C’est reparti de plus belle avec cependant beaucoup de volatilité.

      1. Si vous voulez investir dans le SP 500 et mitiger le risque représenté par les titres de technologie (dont les GAFA qui sont présents dans le SP 500 « normal ») qui représentent 25% de l’indice, vous devriez peut-être considérer un FNB SP 500 Equal Weighed dans lequel la technologie ne représente que 15% du poids de l’index…Depuis un certain temps, les fluctuations du SP 500 en % sont supérieures au Dow Jones, ce qui n’est pas « normal ». Le SP 500 d’il y a 30 ans et celui d’aujourd’hui ne sont pas « équivalents » au niveau du risque à cause du poids des GAFA dans l’indice.

    2. Salut Philippe,

      Je pense que plusieurs Québécois suivent les principes FIRE sans même le savoir. C’est tellement intuitif.

      Je n’ai absolument aucune idée de ce que nous réserve l’avenir. Seule certitude, il y aura éventuellement un krach ou une crise boursière. C’est inévitable! C’est pour cette raison que le seul conseil que je peux te donner (de façon légale) est de diversifier ton portefeuille. C’est le meilleur moyen de minimiser ton risque. Tes placements devraient couvrir les grandes régions géographiques du monde et les principaux secteurs d’activités.

      Pour ma part, si c’était à refaire, je miserais sur un FNB tout-en-un comme VGRO. Je n’aime pas suivre les marchés, ni faire des transactions, ni rééquilibrer mon portefeuille et je suis un investisseur passif. Donc, ça convient à mon profil. À toi de définir ton profil! 😉

      Bon succès!

      1. Cet article va intéresser pas mal de monde, JS. Moi-même ça répond à la question qui me taraudait depuis le début: devrais-je investir tous mes droits de cotisation de l’année en début de période ou en retenir, vu que j’ai déjà l’argent comptant tiré de mon fonds d’urgence, et l’investir tous les trimestres? Le conseiller financier qui m’avait aidé à ouvrir mon compte de courtage direct sur La ligne d’action à la BMO m’avait répondu en plein dans le mille, soit que c’est préférable dans 75 % des cas:

        « Les auteurs de la littérature des finances personnelles vantent souvent les vertus des placements échelonnés (également appelés « achats périodiques par sommes fixes »), qui consistent à investir en plusieurs versements d’un montant égal au lieu de le faire en une seule fois, comme moyen d’améliorer les résultats de ses investissements. Mais l’idée selon laquelle les achats périodiques par sommes fixes amélioreraient les rendements a été complètement réfutée. La raison en est simple : si les rendements sont généralement positifs, mieux vaut avoir davantage d’argent à fructifier que d’en retenir une partie pour investir plus tard. Statistiquement, le marché monte plus souvent qu’il ne descend, et garder de l’argent de côté n’est généralement pas payant. » Réf.: https://www.morningstar.ca/ca/news/205469/quand-les-achats-p%c3%a9riodiques-par-sommes-fixes-peuvent-%c3%aatre-utiles-(ou-nuisibles).aspx

        1. Très intéressant PFG!

          Donc, vaut mieux investir l’argent aussitôt gagné au lieu de l’accumuler. Je suis entièrement d’accord, mais il faut quand même considérer les frais de transaction. Merci!

  52. Incroyable comme les gens ne comprennent rien à la différence entre un choix et un sacrifice. Le sacrifice est une perte. Le choix est un gain. Je préfère gagner que perdre. Personnellement, je crois que tu as gagné, et eux ne cesse de perdre.

    1. Benoit,

      Chaque décision (financière ou non) engendre un coût de renonciation. Si seulement tout le monde comprenait ça!

      Par exemple, le coût de renonciation de perdre son temps sur FB à critiquer les autres est de passer à côté de sa propre vie. 😉

  53. Merci pour les conseils, PFG et JS.

    Tiens, j’ai reçu une offre de 300$ pour ouvrir un compte chèque chez TD, j’y vais de ce pas !

    1. Merci pour le partage PFG! Je n’étais pas au courant…

      Ce n’était pas si mal comme critique. Je respecte l’opinion de Michel Nadeau puisqu’il a pris le temps de jeter un coup d’oeil à mon livre avant de se prononcer. La seule chose qui m’accroche est qu’il conclut en disant que c’est mathématiquement impossible d’être libre financièrement à 40 ans. Ah bon! 😎

      1. Il a fait un Darth Vader de lui, hihi… 🙂

        Incidemment, mon plan à la Warren Buffet à base d’une unique FNB qui colle passivement au cul du SP&500 sur le long terme pour mon CELI s’avère beaucoup plus performant pour ma peine – et pas tant plus risqué – que le portefeuille « équilibré » de sa fameuse tante Alberta: 4 FNB répartis également entre les marchés canadien et américain, les obligations et les marchés internationaux.

    2. Je ne savais pas que Michel Nadeau était un tel humoriste: « La simplicité volontaire de Serge Mongeau est un état d’abondance et de volupté comparé à ça ». J’ai tellement ri! Je me souviens d’avoir lu et entendu des critiques acerbes sur M. Mongeau lorsqu’il avait sorti son livre en 1998. Entre autres: « Faut-il être cheap pour emprunter le journal de son voisin après qu’il l’a lu alors que ledit voisin paie son abonnement ». À part quelques « granos », dont je faisais partie, personne n’avait rien compris à son message. À preuve, au parc où je travaille, on doit gérer le stationnement car l’endroit est vraiment populaire et on remplit rapidement les trois stationnements disponibles, soit environ 240 places que tout le monde s’arrache. La très grande majorité des gens ont des voitures neuves, des gros « kapaka » et autres VUS. On ne peut manquer de reconnaître les voitures usagées car elles sont très rares. On se demande après pourquoi autant de gens se sont « garrochés » sur la PCU…

      1. Gabrielle,

        C’est une réaction très humaine. « Je n’ai pas atteint cet objectif, donc ça doit être de portée! » Les experts de la finance sont de humains (lire des surconsommateurs) comme tout le monde! 😉

  54. Salut J-S! J’ai beaucoup de plaisir à lire ton livre. J’adore ton humour.

    Un extrait m’a rappelé un événement de ma jeunesse. Je devais avoir 9-10 ans. Mes parents m’ont dit qu’on s’en allait aux Galeries de la Capitale. Alors j’ai mis mes bottes de pluie. Ma mère m’a dit « Mais, il ne pleut pas Sébastien ». J’ai insisté pour les porter. J’avais mon plan…

    Rendu au centre d’achat, je suis allé *directement* dans la fontaine! Je l’ai nettoyée complètement. Fini le niaisage de ne ramasser que ce qui est accessible à bout de bras. Pendant que je collectais le trésor, les gens me lançaient des trente-sous à partir du 2e étage. Et mes parents faisaient semblant de ne pas me connaître.

    Je suis allé au comptoir d’une banque avec ma grosse poignée de cennes mouillées et la caissière m’a remis un beau 5$ en papier.

    Je ne raconterai pas ça à mes enfants avant qu’ils soient adultes, pour pas leurs donner l’idée. Ha! Ha! Ha!

    1. Salut Sébastien!

      Parasite! 😆

      Dans le fond, les gens lancent de la monnaie dans les fontaines pour réaliser un souhait. Peut-être que dans la plupart des cas, ce souhait est (ironiquement) de devenir plus riche. Tu as, en fait, concrétisé leurs souhaits. 😉

      À bientôt!

  55. Concernant la vie « de maaarde » :

    -Tout le monde actuellement a une vie de mââârde gracieuseté de la Covid-19.
    -Tous ceux qui ont un beau 4×4, un beau chalet, aiment aller en vacances, trippent sur les BBQ dans leur cour arrière paysagée avec piscine, font du ski et de la raquette dans les réserves fauniques, etc… Ne peuvent plus rien faire.
    – En fait, grâce au confinement, tout le monde mène une vie « monastique » forcée mais beaucoup voient leurs dettes s’amonceler (pas de travail) tout en ne profitant pas de ce pourquoi ils ont contracté ces dettes…
    – Une baisse potentielle de la valeur de leurs actifs (boursiers et immobiliers) les attend peut-être également… Pas très rose tout cela !

    Alors, oui, les cigales vont jucher les trottoirs pendant que les fourmis ramasseront leurs cadavres…

    La discipline, c’est beaucoup plus difficile que la « good life » et il y a toujours une facture à payer… Lorsque l’environnement socio-économique change, cette facture devient une lourde croix à porter et certains finiront crucifiés dans les cris et la douleur…

    C’est curieux de constater que certains préfèrent être esclaves dans une « cage dorée » que libres en pleine nature… La publicité a bien fait son oeuvre !

    Le « money management » c’est comme apprendre à nager : ça sauve des vies !

    Félicitations pour votre bouquin, je le lirai un jour (bien sûr, je vais l’emprunter à la bibliothèque !) et tant mieux pour vous si vos actifs boursiers n’ont pas trop souffert… Mais ce n’est pas fini.

    Pour ma part, l’indépendance financière (et non la richesse, ce n’est pas la même chose) est atteinte depuis longtemps et mon plan vise l’indexation de mes dividendes bien au-delà du TAIR…

    Je vous souhaite un bon hiver « plate » (dixit Trudeau).

    1. Bonjour Darth,

      C’est difficile pour tout le monde. Mais, je pense que les frugalistes ont une longueur d’avance au niveau de l’adaptabilité. Je pense que la débrouillardise est un trait que nous avons tous en commun. « Si la vie vous donne un citron, faites de la limonade. »

      Nous passons une zone de turbulence. Attachez votre ceinture de sécurité ça risque de brasser!

      Bon hiver! 😉

    2. Viser bien au-delà du taux d’augmentation de l’indice des rentes ne devrait pas constituer une bien grande difficulté pour vous… M. Darth Nadeau, peut-être?! 🙂 Je n’ai même pas eu 2 $ d’indexation ce mois d’octobre sur mes prestations gouvernementales de retraite fédérales. Elles sont dangereusement sous-indexées tandis que ma rente viagère prescrite ne l’est pas du tout. Il n’y a plus à espérer que je remporte le défit de Warren Buffet dans mon CELI pour la décade 2018/2028, comme vous savez. D’ici là, je reste condamné à mener une existence de «frugaliste» involontaire, au fond. Si je n’étais de moi, je prendrais livraison d’une rutilante auto neuve, une Bolt 2012 par choix écologique, non sans avoir fait installer dans mon immeuble une prise de 240 V.

      1. Mon raisonnement est le suivant et peut s’appliquer à une panoplie d’instruments financiers (y compris l’immobilier mais c’est hors de mon champ de compétence et d’intérêt). Si vous pouvez vous procurer un actif dont le prix d’achat est inférieur à 15 fois les revenus annuels bruts (avant impôts), avec un taux de risque inférieur à la moyenne du secteur, est-ce que c’est un bon signal d’achat ou non ? Répondre à la question c’est en fait mettre de l’avant une stratégie d’investissement…

  56. Bonjour J.S.
    Je viens de finir de lire ton livre « La retraite à 40 ans ». Comme je suis frugal, je l’ai emprunté gratuitement en version numérique à ma bibliothèque municipale, quoique mes taxes y ont peut-être contribuées.
    En général ce livre est de bons conseils pour les gens qui priorisent la liberté financière future et il est certains que nous devons commencer jeune à mettre, comme on dit, de l’argent de côté pour en avoir devant soi, et de pouvoir palier aux imprévus et nous permettre des choix.
    Mais il y a quelques points où je ne suis pas d’accord avec toi. D’abord tu prétends qu’une propriété, maison ou condo, n’est pas un actif. Pourtant l’achat d’une propriété t’oblige à investire dans du « solide », contrairement à du virtuel que représentent les actions, et quand tu l’a payée, et qu’en plus elle a pris de la valeur, tu peux en tirer un revenu par différents programme offert par les banques ou autres. Tu demeures propriétaire et tu rembourse seulement à la vente de la maison. Bien sûr il y a les intérêts mais la plus-value devrait compenser. Dans mon cas, il y a bien des années que je n’ai plus d’hypothèque à payer, en fait depuis l’âge de 35 ans et j’en suis à ma quatrième maison. Un peu d’huile de coude… (liberté). De toutes façons il faut bien avoir un toit! Et c’est une question de qualité de vie. J’aime avoir un grand terrain et pas de voisin au-dessus de ma tête. Bien sûr je demeure en région et les maisons sont beaucoup moins chères qu’en ville, comme Montréal.
    Deuxième point, l’automobile. En région il est très difficile de s’en priver car il n’y a pas de transport en commun. Le truc est de faire le bon choix.
    Troisième point: Les enfants. Quand il partent de Sept-îles pour étudier à Sherbrooke, même si les REEE peuvent aider, ce n’est pas suffisant. Alors la retraite ou la liberté financière à 40 ans, c’est loin d’être pour tous.
    Quatrième point: C’est bien beau de minimiser ses impôts au point de ne presque rien payer, par contre tu vas sûrement être content de recevoir la Sécurité de la vieillesse et des soins médicaux gratuits ainsi que bien d’autres services « gratuits » du gouvernement. En bout de ligne il faut bien les payer collectivement ces services!
    Cinquième point: Si tu suis les actualités tu vois que nous manquons de travailleurs au Québec et que la population est vieillissante et que nous sommes obligés d’aller chercher dans l’immigration cette main-d’oeuvre si nous voulons conserver ces privilèges que nous avons dans notre société. Nous ne pouvons pas vivre en vase clos et compter sur le travail des autres pour assurer notre bien-être et notre liberté. Contrairement à ce que tu prétends, le travail peut être une source de bonheur et de fierté, ce fut mon cas jusqu’à ma retraite…
    En bout de ligne, la retraite et la liberté financière, sont un choix personnel mais ton livre est est une bonne source de réflexions et de trucs pour bien des gens. Alors, Bon succès!

    1. Bonjour Réjean,

      J’aime bien débattre d’idées de façon intelligente et structurée comme vous le faites.

      Pour ce qui est de l’achat d’une maisons, dans mon livre, je fais référence au marché montréalais. Ici, le prix de l’immobilier n’a plus aucun sens. Dans la plupart des cas, l’achat d’une maison/condo représente un mauvais investissement. Celui qui vit à loyer et qui investit ses épargnes est généralement gagnant à long terme. Sur le plan comptable, une maison est un actif. Seulement, pour un jeune retraité, cet actif ne produit aucun revenu, alors il ne contribue pas à financer les dépenses courantes. C’est pour cette raison que je fais le choix de ne pas le calculer dans mes projections. En fait, on pourrait dire que la valeur de mon condo = le loyer que je n’ai pas à payer chaque mois (net de toutes dépenses liées au condo).

      Pour ce qui est de l’auto, j’en ai une. Comme vous dites, il suffit de faire les bons choix. Trop de consommateurs dédient un montant démesuré à leur bagnole. On s’entend là-dessus!

      Pour ce qui est des enfants, voici un extrait de mon livre:

      « Si un couple cotise chaque année au REEE de manière à maximiser les subventions obtenues, au bout de 15 ans, le montant total des cotisations atteindra 36 000$. S’ajoute à ce montant un minimum de 10 800$ d’aide gouvernementale128. En obtenant un rendement de 5% par année, ce pactole atteindra la somme d’environ 86 000$ à terme. »

      C’est certain que ce montant ne couvre pas toutes les situations possibles, il y a certainement des exceptions, mais je pense qu’un frugaliste peut aller loin avec 86 000$!

      Pour ce qui est des impôts, ce sera le sujet d’un prochain article. Restez à l’affût!

      Pour ce qui est du marché de l’emploi. Dans mon livre, je prône la liberté financière de la première à la dernière page. Je n’incite jamais à la retraite. Voici un extrait:

      « Rassurez-vous, l’objectif de ce livre n’est pas de vous faire quitter votre emploi à tout prix. Bien au contraire. Je pense que le milieu du travail peut être un bon endroit pour se réaliser, s’épanouir et se dépasser. »

      Alors, à chacun de trouver son chemin vers le bonheur.

      Merci de contribuer à la réflexion!

  57. J’ai lu et beaucoup aimé ton livre, je m’identifie beaucoup à ton expérience malgré le fait que je ne suis pas frugal. J’ai sûrement beaucoup dépensé mais sans m’endetter inutilement. J’ai pris ma retraite à 60 ans.

    Je pense que tu vas faire une suite à ce livre après quelques années de retraite, selon mes observations…

    1) Après 6 ans de retraite je constante que je n’arrive pas à surconsommer suffisamment pour diminuer le capital. J’aide mes enfants et je priorise les activités plutôt que les biens (pas de chalet, pas de roulotte). J’ai toujours été habitué de ne pas m’endetter inutilement mais être complètement libéré des emprunts (hypothèque fini, auto cash) donne un sentiment de liberté incroyable. Je n’avais jamais fait ça avant donner un pourboire de 20% maintenant ça me fait plaisir.

    2) Je prend plaisir à contribuer à l’économie et à partager. Les restos, les pourboires, visiter le Québec, profiter de la vie. …Et il en reste encore.

    3) Si tous le monde visait ton objectif (ou proche) ? …Et bien l’économie ne s’en porterait pas plus mal puisqu’à la retraite il faut bien décaisser. Bien sûr une pénurie de personnel (c’est déjà dans cette voie avec les baby-boomers retraités) mais comme tu l’as dit si bien, combien de gens serait content de pourvoir venir travailler ici. Ça va prendre de l’immigration.

    4) Puis si on était moins sensible à toute la pub peut-être que la concentration des avoirs serait mieux distribué ?

    1. Merci Yves pour l’excellent témoignage!

      Peut-être que l’envie d’écrire un deuxième livre me viendra, mais pour l’instant j’ai l’impression d’avoir tout dit.

      Je suis un peu dans la même situation que vous, c’est-à-dire mon avoir net augmente plus rapidement que mes dépenses. C’est un beau problème! Peut-être que j’aurai la liberté de redistribuer mon argent à un certain point dans ma vie. Pourquoi pas démarrer un organisme qui adresserait le manque de littératie financière au Québec? On verra…

      Porfitez-bien de votre liberté! Au plaisir!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *